Santé

Améliorer la santé des enfants est une partie essentielle de notre travail. Près de 18 000 enfants de moins de cinq ans meurent chaque année de maladies facilement évitables : la pneumonie, le paludisme et même la diarrhée. Nous œuvrons pour nourrir les enfants et les mères, pour éduquer les communautés et pour contribuer à protéger les enfants les plus vulnérables des maladies courantes.

Nous avons amélioré la santé des mères et des enfants en vaccinant plus de 164 000 enfants et femmes enceintes contre des maladies évitables.   Réalisé en 2015
En savoir plus >

Découvrez comment nous aidons à combattre « la peste blanche » dans le Somaliland, ravagé par la sécheresse.
En savoir plus >

Quels sont les 10 pires endroits au monde où l’on risque d’attraper une pneumonie ? 
En savoir plus >


Notre approche

Nous nous concentrons à la fois sur la santé des enfants et celle des mères, qui sont intimement liées. Prendre soin d’une femme avant qu’elle tombe enceinte, pendant la grossesse, lors de l’accouchement et au cours des années qui suivent a un impact direct sur le bien-être de son enfant. Nous travaillons avec les familles pour améliorer la santé des mères et des enfants en continu.

Quelques exemples de ce que nous fournissons :

  • soins prénataux pour garantir des bébés forts et en bonne santé
  • soutien lors de l’accouchement (y compris la formation de bénévoles au sein de la communauté) pour que les mères et les bébés soient en sécurité
  • soins postnataux pour les mères et les bébés, en particulier pendant les premiers mois et les premières années, où les enfants sont vulnérables
  • soutien à l’allaitement pour que les bébés soient bien nourris et renforcer leur système immunitaire
  • vaccinations pour réduire les risques de maladies infantiles
  • formations des parents pour protéger les enfants contre des maladies potentiellement mortelles telles que le paludisme, la pneumonie et la diarrhée
  • soins médicaux tout au long de la vie des enfants
L’alimentation est un élément majeur. Des mères bien nourries donnent naissance à des nouveau-nés plus forts. Lorsque les enfants ont une alimentation équilibrée, ils sont en meilleure santé et plus actifs autant physiquement que mentalement. Ils peuvent rester plus longtemps à l’école et mieux apprendre. C’est la porte ouverte sur un meilleur avenir.
 

Une fille n’est pas prête physiquement à porter et à mettre un bébé au monde, car son corps est encore en train de grandir et de se développer. Dans les pays en développement, la grossesse précoce fait partie des causes les plus fréquentes de mort des bébés ou des mères. De plus, des grossesses trop rapprochées sont un facteur majeur de décès.

Nous enseignons aux familles et aux communautés l’importance pour les femmes d’attendre au moins d’atteindre 18 ans avant de tomber enceintes. Nous apprenons aux familles l’importance d’espacer les grossesses d’au moins deux ans. Ainsi, le corps de la mère a le temps de se remettre de la grossesse et de l’accouchement. Elle peut continuer à allaiter son bébé et rester concentrée sur les soins à lui apporter.

La planification et l’espacement sain des grossesses peuvent avoir un impact durable sur une famille. Si une mère est en vie et en bonne santé, elle peut prendre soin de ses autres enfants et leur permettre de continuer d’aller à l’école. Les bébés qui viennent au monde en bonne santé et fort ont une meilleure chance de s’épanouir durant leur vie.
 

Les cinq premières années de la vie sont critiques. Chaque année, 5,9 millions d’enfants meurent avant leur cinquième anniversaire, dont la plupart de causes qui auraient pu être évitées et traitées. Voici certaines de nos interventions : 

  • nous expliquons aux communautés comment protéger les enfants de maladies courantes et mortelles telles que la diarrhée, la pneumonie et le paludisme ; 
  • nous apprenons aux parents comment identifier les symptômes et y répondre ; 
  • nous mettons tout en œuvre pour que les enfants aient accès aux services fondamentaux de santé, que ce soit pour un bilan ou en cas d’urgence.

La malnutrition est responsable d’environ la moitié des décès avant l’âge de cinq ans. Elle réduit grandement la capacité des enfants à lutter contre les maladies, même les plus bénignes. En outre, elle ralentit le développement du corps et du cerveau des enfants. Elle peut réduire leur capacité d’apprentissage, à travailler et à soutenir leurs familles toute leur vie. 

Nous formons et nous équipons également des réseaux de bénévoles chargés de s’occuper des malades et de prendre soin des enfants orphelins ou vulnérables à cause du VIH/sida.

Nous avons conscience du fardeau que représente cette maladie pour les enfants les plus vulnérables du monde. Nous intervenons à plusieurs niveaux :

  • éducation préventive
  • prévention de la transmission du VIH de la mère à l’enfant
  • soin des personnes infectées ou touchées par la maladie
  • collaboration avec les chefs religieux partout dans le monde afin qu’ils utilisent leur influence pour réduire la stigmatisation autour du VIH et du sida
Nous formons et responsabilisons les réseaux de bénévoles pour qu’ils s’occupent des malades. Nous nous soucions particulièrement du bien-être des enfants devenus orphelins et vulnérables à cause du VIH/sida. Nous collaborons avec les communautés pour créer des réseaux afin de garantir que ces enfants sont pris en charge et réconfortés.
 

Le paludisme illustre parfaitement la façon dont notre modèle de communauté intégré peut sauver la vie d’enfants. Nous installons des points d’accès à l’eau potable dans les communautés. Cela signifie que les bébés et les enfants sont moins susceptibles de passer du temps près de sources d’eaux stagnantes, où pullulent les moustiques porteurs du paludisme.

Il existe d’autres manières de prévenir et de traiter le paludisme :

  • nous distribuons des moustiquaires dans tous les villages afin de couvrir toutes les communautés pour réduire la propagation des maladies transmises par les moustiques ;
  • nous enseignons aux habitants des villages comment installer les moustiquaires sur leurs lits et comment les utiliser régulièrement et correctement ;
  • nous avons communiqué aux communautés des informations sur le paludisme, notamment sur son mode de transmission et sa prévention ;
  • nous apprenons aux parents à reconnaître les symptômes de la maladie et les préparons à réagir rapidement lorsqu’un bébé ou un enfant est malade ;
  • nous formons les professionnels de la santé à soigner les enfants mis en danger par la maladie ;
  • nous collaborons avec les ministères de la Santé locaux afin d’améliorer l’accès des communautés aux soins de santé pour les enfants.

En dépit du défi posé par la pauvreté, certaines familles ont réussi à élever des enfants bien nourris. La communauté apprend les méthodes différentes de ces familles. Parfois, il s’agit de combiner différents aliments ou d’en ajouter des nouveaux à l’alimentation de l’enfant.

Nous cherchons toujours des familles dont les enfants sont en bonne santé, même si les autres membres de la communauté ont des difficultés. Qu’est-ce que ces familles font différemment des autres ? Quelles recettes utilisent-elles, quels aliments achètent-elles ? Nous collaborons avec ces familles pour expliquer comment améliorer la santé des enfants aux autres membres de la communauté.
 

Ressources
Grâce à nos collaborations avec des communautés de Tanzanie, une région a remporté plusieurs prix pour l’amélioration des services de santé dédiés aux mères, aux nouveau-nés et aux enfants.

(PDF en anglais seulement)

 
En dépit du défi posé par la pauvreté, certaines familles ont réussi à élever des enfants bien nourris. La communauté apprend les méthodes différentes de ces familles. 

(PDF en anglais seulement)

 
Lisez le rapport de l’Organisation mondiale de la santé sur le paludisme, ses symptômes et les méthodes de prévention les plus efficaces.

(Site en anglais seulement) 

Découvrez où nous travaillons
 

Où travaillons-nous

 

Avec votre soutien, nous apportons un réel changement pour les enfants, les familles et les communautés dans plus de 50 pays. Du Canada au monde Avec amour.


children walking through brush