FAQ - À propos du parrainage d’un enfant

Oui, lorsque vous parrainez un enfant, vous renforcez la communauté de cet enfant, contribuez à sa santé et lui offrez davantage de ressources. Les parents peuvent subvenir aux besoins de leurs enfants aujourd’hui et ont une raison de croire en l’avenir. Vous aiderez à créer un espoir qui perdurera pour les générations à venir.

Nous travaillons dans les communautés jusqu’à ce qu’elles deviennent autonomes, ce qui prend généralement 10 à 15 ans. En tant que parrain/marraine, vous prenez part à ce travail aussi longtemps que vous le pouvez. Cependant, à chaque fois que vous choisissez un enfant à parrainer, de nombreuses autres variables déterminent la durée pour laquelle l’enfant pourra être parrainé, telles que la phase de développement du projet ou si la famille de l’enfant reste dans la zone de projet. Lorsqu’il n’est plus possible de parrainer un enfant ou lorsqu’un projet touche à sa fin, vous serez invité à aider un autre enfant.

Lorsque vous devenez parrain/marraine, vous recevez une trousse de bienvenue et une lettre de présentation de la part de votre enfant parrainé ou du personnel de Vision Mondiale qui travaille au sein de la communauté de l’enfant. Chaque année, vous recevrez une nouvelle photo de l’enfant que vous parrainez ainsi qu’un rapport de progrès qui vous permettra de tout savoir des progrès de sa communauté.
Oui. Nous pouvons répondre de l’utilisation de chaque dollar. Parmi les fonds accordés à Vision Mondiale en 2019, 80,4 % sont allés directement aux programmes qui aident les enfants et les familles, 13,5 % ont été alloués aux collectes de fonds et 6,1 % ont été attribués à la gestion administrative. Des audits sont effectués régulièrement par des cabinets externes pour vérifier l’exactitude de nos rapports financiers. Pour en savoir plus sur l’utilisation des dons, veuillez consulter notre dernier Rapport annuel.
Non. Vision Mondiale n’organise ni adoption ni visite d’enfant au Canada. L’aide que vous lui offrez pour améliorer sa qualité de vie et son autonomie dans son propre pays et au sein de sa culture a bien plus de valeur que de l’emmener vivre dans un pays étranger.