Égalité des sexes

Les filles naissent avec les mêmes droits que les garçons, et ce fait devrait être une réalité partout. Les sociétés qui présentent une meilleure égalité entre les sexes bénéficient d’un développement plus durable, d’une croissance économique plus rapide et de meilleures perspectives pour leurs enfants. Pourtant, dans de nombreux pays, les violences et la discrimination à l’égard des filles et des femmes sont encore très répandues. 
Vision Mondiale a contribué à la rédaction et au lancement des Normes minimales pour la généralisation de l’égalité des sexes.
En savoir plus >

L’égalité des sexes et le développement durable sont étroitement liés. Nous valorisons les femmes en leur enseignant des compétences et des connaissances commerciales.   
En savoir plus >

Nous collaborons avec des communautés entières (femmes, filles, hommes et garçons) pour transformer ensemble les pratiques discriminatoires. 
En savoir plus >

Nous travaillons avec des chefs religieux dans le monde entier pour qu’ils reconnaissent les injustices entre les sexes et prennent des mesures dans leurs communautés. 
En savoir plus >

Notre approche

Chez Vision Mondiale, nous estimons que tous les enfants naissent naturellement avec les mêmes droits. Tous les enfants ont du potentiel et peuvent apporter beaucoup à leur famille et communauté. Les filles et les garçons méritent tous d’être élevés, intégrés, soutenus et habilités à vivre une vie épanouie. 

En tant que communauté internationale, nous reconnaissons presque tous que les filles ou les femmes ont les mêmes droits que les garçons ou les hommes. Presque tous les pays du monde ont signé et ratifié la Convention relative aux droits de l’enfant et la Déclaration universelle des droits de l’homme. Cette dernière est le document le plus traduit au monde, et elle existe même dans des dialectes allant de l’abkhaze au zoulou!

Cela n’empêche qu’aujourd’hui, l’inégalité des sexes existe encore partout, même dans certains domaines de la vie au Canada. La violence à l’égard des femmes s’étend au niveau culturel, religieux, éducatif et dans les groupes sociaux. Elle est profondément ancrée dans les inégalités des sexes, dans les normes culturelles qui affirment la supériorité de l’homme et son pouvoir sur la femme et dans des normes rigides sur les rôles des hommes et des femmes. 

Chez Vision Mondiale, nous avons appris que la promotion de l’égalité des sexes et l’émancipation des femmes sont essentielles à un développement durable et efficace. L’inégalité des sexes peut avoir des effets néfastes sur les filles et les femmes, mais aussi sur l’ensemble de leur société.

Dans un rapport de l’année 2012, la Banque mondiale a déclaré ceci :

« ... une meilleure égalité des sexes se traduit aussi par une bonne économie, une amélioration de la productivité et d’autres progrès, notamment des perspectives pour la prochaine génération et pour la qualité des politiques et institutions sociétales. »

À d’autres niveaux, tout le monde paie les conséquences de l’inégalité des sexes et de la violence sexiste. Une femme sur trois sera battue, forcée à avoir des rapports sexuels ou victime d’autres formes de maltraitance au cours de sa vie. Il est possible que des petits garçons grandissent et soient témoins de ces actes infligés à leur mère ou sœurs. Le cycle peut facilement se perpétuer.

Dans sa forme la plus grave, la violence sexiste se manifeste par des crimes tels que le viol, le crime d’honneur et des pratiques culturelles cruelles comme la mutilation génitale féminine et le mariage précoce. Toute une famille peut être profondément touchée quand il est question de filles ou de femmes attaquées ou tuées.

Mais la violence sexiste se manifeste aussi de manière plus subtile et envahissante, par exemple par la restriction des actes et opinions et le contrôle des choix et ressources. Lorsqu’une fille ne peut pas aller à l’école, peu de mesures peuvent être prises contre ces actes. Elle n’a presque personne vers qui se tourner en cas de crise.

Nous nous efforçons de créer des programmes visant à remédier aux inégalités entre les hommes et les femmes et à prévenir la violence sexiste. Nous les mettons en pratique en travaillant avec des hommes, des femmes, des garçons et des filles. Pour que les programmes portent leurs fruits, nous devons tous nous unir pour changer les croyances et les pratiques discriminatoires.

Dans de nombreux endroits où nous travaillons, les communautés ont une confiance totale dans les paroles des chefs religieux locaux. C’est la raison pour laquelle nous collaborons avec les pasteurs, les imams et autres chefs religieux en tant que catalyseurs pour changer les attitudes et comportements nuisibles dans leur communauté. 

Cette approche a notamment été cruciale pour renverser l’incompréhension généralisée sur le VIH et le sida. Elle a également contribué à renverser les croyances et pratiques discriminatoires si nuisibles aux filles et femmes.

En invitant les dirigeants de l’Église à un dialogue respectueux au sujet de leur culture et la Bible, le Coran ou autre livre sacré, notre objectif est d’affirmer les aspects de la culture qui peuvent avoir un effet positif sur la communauté. Et à l’inverse, nous tentons de contester ceux qui créent ces inégalités de pouvoir entre hommes et femmes ou portent atteinte, imposent des limites ou dénigrent des enfants.

En instruisant les chefs religieux sur les questions de genre et en soulignant les talents uniques et l’importance du rôle des femmes dans les familles et communautés, nous aidons les femmes et les filles. Nous les rendons libres afin qu’elles influencent leur propre avenir. Plus de filles ont la chance d’aller à l’école et d’aller plus loin dans leurs études.
 

Il faut de l’organisation, de l’écoute, une communication claire et de nombreuses discussions. Il est essentiel d’avoir un programme solide. Il est également important que toutes les parties (hommes, femmes, garçons et filles) aient une place dans la conversation.

En Inde, Vision Mondiale travaille avec des pères pour aborder les questions de maltraitance des enfants et des inégalités entre les sexes au sein des familles. Des animateurs de notre communauté rencontrent des hommes dans des groupes de soins réservés aux hommes, lors de séances pour couples mariés et dans les groupes familiaux. 

L’enseignement est au cœur du programme que Vision Mondiale a aidé à développer : Un avenir plus équitable. Ce programme permet de donner des outils et conseils pour collaborer avec des pères, filles et familles tout entières. L’objectif est d’examiner de manière critique les normes qui supportent la discrimination fondée sur le genre et le mariage des enfants. Une fois révélées, nous pouvons aider les familles à les changer.

Au Sri Lanka, la violence domestique et la consommation d’alcool ont diminué lorsque nous avons travaillé avec des pères pour empêcher la violence à l’égard des femmes et des enfants et encouragé leur implication en tant que partenaires et personnels soignants.
 

Les filles ont le droit d’attendre de devenir des femmes avant de se marier. Les femmes ont le droit de bénéficier de soins médicaux à tout moment, que ce soit pendant la grossesse, lors de l’accouchement ou après la naissance. Toute fille ou femme a le droit à la vie, à la liberté et à la sécurité. Tous ces droits sont inscrits dans la Déclaration universelle des droits de l’homme.

Les enfants jouissent de droits spéciaux, ce qui souligne l’importance de laisser les enfants être des enfants. Tel que prévu par la Convention relative aux droits de l’enfant, au même titre que les garçons, les filles du monde entier « ont le droit à une protection spéciale pour leur développement physique, mental et social ». Pourtant, dans certaines parties du monde, les filles sont contraintes de se marier, tomber enceintes et accoucher bien avant que leur corps ne soit prêt. Nous sommes directement informés de ce type d’exploitation dans les communautés dans lesquelles nous œuvrons. 

Une fille violée régulièrement, même dans le cadre du mariage, n’est pas libre. Elle n’est pas en sécurité non plus. Elle ne bénéficie pas d’une protection spéciale pour son développement physique, mental et social. L’acte est violent. En ce qui concerne l’accouchement, deux enfants sont confrontés à un danger inutile : le bébé et la mère.

Partout où nous allons, nous soutenons les filles et les protégeons des troubles émotionnels, psychologiques et physiques causés par un mariage forcé ou une grossesse prématurée. Nous nous mobilisons pour enseigner aux familles et communautés la valeur des filles ainsi que la raison pour laquelle leurs droits doivent être respectés. Nous rendons les filles autonomes par l’éducation, et en proposant des opportunités et des relations au sein de leur communauté.

Lorsque les filles deviennent des femmes, notre travail sur la santé des mères, nouveau-nés et enfants joue un rôle clé dans la protection de leurs droits. Nous avons travaillé avec les gouvernements du Canada pour les exhorter à utiliser leur influence pour améliorer la santé des femmes et bébés. Le Canada a utilisé son influence pour inciter d’autres pays à agir et par conséquent, la vie de nombreux enfants a été sauvée.

Notre initiative Naître à terme se focalise sur l’importance :

  • d’éduquer tous les membres d’une communauté (hommes et garçons inclus) sur la nécessité de soutenir les femmes pendant et après la grossesse ;
  • de former les professionnels de la santé aux soins à fournir avant, pendant et après la grossesse;
  • d’avoir accès à la contraception ;
  • d’espacer les grossesses d’au moins deux ans.
Espacer les grossesses contribue à protéger la santé de la mère en permettant à son corps de récupérer avant une nouvelle grossesse. Il permet aussi de la protéger des fausses couches, suite à une grossesse forcée et prématurée.
 
Ressources
La foi et la religion font partie intégrante de la culture. Elles ont des conséquences sur ceux qui défendent l’égalité des sexes, mais dans la pratique, elles sont rarement étudiées ouvertement.

(PDF en anglais seulement)
Une meilleure égalité des sexes se traduit par une bonne économie. Elle améliore la productivité et suscite d’autres progrès, notamment des perspectives pour la prochaine génération.

(Site en anglais seulement) 

Découvrez où nous travaillons
 

Où travaillons-nous

 

Avec votre soutien, nous apportons un réel changement pour les enfants, les familles et les communautés dans plus de 50 pays. Du Canada au monde Avec amour.


children walking through brush