Sekadau

Actualités de la communauté Sekadau

Ensemble, nous changeons concrètement la vie des enfants, des familles et des communautés. Voici quelques exemples de nos réalisations rendues possibles par votre soutien en 2017 :


La vaste communauté de Sekadau compte 77 000 personnes, dont 30 000 enfants. La plupart des gens sont originaires de la région et travaillent dans l’agriculture, dans la production de l’huile de palme et du caoutchouc pour gagner leur vie et subvenir aux besoins de base de leurs familles. Des banques sont disponibles pour améliorer la croissance des petites entreprises, mais le succès de nombreux agriculteurs est limité par l’utilisation de techniques agricoles obsolètes.

La plupart des familles à Sekadau vivent le long d’une rivière, habituellement contaminée par les ordures et les déchets. Le manque de bonnes pratiques d’hygiène cause des maladies évitables véhiculées par l’eau chez les enfants, telles que la diarrhée ou le paludisme. Les récentes inondations à Sekadau menacent également la santé et le bien-être des familles, en plus de perturber les saisons de croissance des agriculteurs.
  • 517 jeunes dirigent ou assistent aux parlements d'enfants pour défendre leurs droits et influencer les décisions locales
  • 14 parlements d'enfants encouragent les jeunes à défendre leurs droits et à participer aux décisions communautaires
  • 102 enfants ont reçu des certificats de naissance, leur donnant accès aux droits et services fondamentaux comme la santé et l'éducation
  • 22 enseignants et bénévoles ont appris des méthodes d'enseignement adaptées aux enfants afin d'améliorer la qualité de leur education
  • 4 écoles ont été rénovées ou équipées avec du matériel éducatif pour fournir aux élèves un meilleur milieu d'apprentissage
  • 133 parents ont été formés sur les bonnes pratiques de nutrition et sur les manières de protéger la santé de leurs enfants
  • 30 enfants mal nourris ont été inscrits à des programmes de nutrition et surveillés pour s'assurer qu'ils grandissent en bonne santé
  • 40 travailleurs et bénévoles de la santé ont été formés pour fournir des soins sanitaires de qualité, notamment aux femmes et aux enfants
  • 9,907 personnes, incluant les enfants, bénéficient de latrines et ont un meilleur accès à l’assainissement
  • 4,242 enfants et adultes ont appris l'importance de la salubrité de l'eau, des bonnes pratiques sanitaires et hygiéniques pour rester en bonne santé
Santé
À Sekadau, les jeunes enfants luttent constamment pour être en bonne santé et être correctement nourris. Les sources d’eau sont généralement à ciel ouvert et sont le canal principal d’élimination des déchets, ce qui cause souvent des maladies comme la diarrhée. Seulement 40 % de la communauté ont accès à des latrines et seulement 35 % ont accès à l’eau potable. Beaucoup de familles ne connaissent pas les avantages des bonnes pratiques d’hygiène, telles que le fait de se laver les mains régulièrement, les exposant ainsi aux maladies.

En Indonésie, Posyandu est un poste de service intégré qui fournit une aide médicale aux familles de la communauté. Cependant, à Sekadau, la plupart des travailleurs de Posyandu n’ont pas la formation dont ils ont besoin pour soutenir pleinement les patients. De plus, les parents manquent d’éducation et de soutien pour s’assurer que leurs familles sont bien nourries. En conséquence, près de 50 % des enfants présentent un retard de croissance et un poids insuffisant pour leur âge. Les infections aiguës des voies respiratoires sont également courantes.

Éducation
Dans certaines parties de Sekadau, le système éducatif est actif et évolue bien, avec des taux de réussite élevés pour les élèves du primaire et du secondaire. Cependant, ce n’est fréquent que dans les zones plus centrales de la communauté, auxquelles les élèves et les enseignants ont facilement accès. Dans les zones rurales, il est difficile de former et garder les enseignants qualifiés. De plus, les inondations fréquentes et les dommages causés aux routes qui en résultent peuvent empêcher les enfants de se rendre en classe.

Cela s’applique d’autant plus aux écoles secondaires, qui n’existent généralement que dans les parties urbaines de la communauté. À cause de cette situation, les élèves abandonnent habituellement l’école avant d’arriver en première secondaire. Nombreux sont ceux qui souhaitent commencer à travailler pour avoir un revenu et subvenir à leurs besoins et à ceux de leur famille. L’éducation de la petite enfance est également limitée et nécessite la mise en place de meilleurs programmes et enseignants.

Santé
Afin d’améliorer la qualité des soins de santé des enfants et de leurs familles, Vision Mondiale travaillera à :
  • renseigner les familles sur les bonnes pratiques d’hygiène et pour réduire les maladies évitables ;
  • défendre et soutenir le développement de meilleures politiques gouvernementales pour maintenir un environnement sain et sûr ;
  • étudier et mettre en œuvre des solutions pour accroître la disponibilité des services de santé de base pour les familles dans les zones éloignées ;
  • surveiller la croissance et le développement des enfants, en particulier au moyen de programmes de soins et de suivi de la petite enfance.
Éducation
Pour nous assurer que les enfants prennent un bon départ dans leur éducation et puissent devenir des acteurs du changement, nous allons :
  • promouvoir l’importance de l’éducation et du développement de la petite enfance auprès des parents pour améliorer les taux d’inscription à l’école ;
  • améliorer les programmes d’éducation de la petite enfance pour inclure des informations sur les bonnes pratiques d’hygiène et de nutrition ;
  • assurer la formation et le renforcement des compétences des enseignants, des tuteurs et des écoles pour améliorer la qualité de l’éducation ;
  • promouvoir l’importance de la formation continue et du travail pour améliorer l’accès à l’école pour les enfants vivant dans des zones reculées.

Explorez Sekadau

conditions actuelles

Pour protéger la vie privée des enfants, cette carte ne montre que la région générale de la communauté, et non l'emplacement exact.

Les besoins à Sekadau

Santé
À Sekadau, les jeunes enfants luttent constamment pour être en bonne santé et être correctement nourris. Les sources d’eau sont généralement à ciel ouvert et sont le canal principal d’élimination des déchets, ce qui cause souvent des maladies comme la diarrhée. Seulement 40 % de la communauté ont accès à des latrines et seulement 35 % ont accès à l’eau potable. Beaucoup de familles ne connaissent pas les avantages des bonnes pratiques d’hygiène, telles que le fait de se laver les mains régulièrement, les exposant ainsi aux maladies.

En Indonésie, Posyandu est un poste de service intégré qui fournit une aide médicale aux familles de la communauté. Cependant, à Sekadau, la plupart des travailleurs de Posyandu n’ont pas la formation dont ils ont besoin pour soutenir pleinement les patients. De plus, les parents manquent d’éducation et de soutien pour s’assurer que leurs familles sont bien nourries. En conséquence, près de 50 % des enfants présentent un retard de croissance et un poids insuffisant pour leur âge. Les infections aiguës des voies respiratoires sont également courantes.

Éducation
Dans certaines parties de Sekadau, le système éducatif est actif et évolue bien, avec des taux de réussite élevés pour les élèves du primaire et du secondaire. Cependant, ce n’est fréquent que dans les zones plus centrales de la communauté, auxquelles les élèves et les enseignants ont facilement accès. Dans les zones rurales, il est difficile de former et garder les enseignants qualifiés. De plus, les inondations fréquentes et les dommages causés aux routes qui en résultent peuvent empêcher les enfants de se rendre en classe.

Cela s’applique d’autant plus aux écoles secondaires, qui n’existent généralement que dans les parties urbaines de la communauté. À cause de cette situation, les élèves abandonnent habituellement l’école avant d’arriver en première secondaire. Nombreux sont ceux qui souhaitent commencer à travailler pour avoir un revenu et subvenir à leurs besoins et à ceux de leur famille. L’éducation de la petite enfance est également limitée et nécessite la mise en place de meilleurs programmes et enseignants.
Lire La suite

Cycle de vie d'une communauté de parrainage

Sekadau, Indonésie, est en phase 1

PHASE 1: Bâtir la fondation

En collaboration avec les dirigeants locaux, nous évaluons les besoins et les ressources de la communauté, planifier des projets pour fournir des solutions à long terme. Les opportunités de parrainage et de développement débutent.