Sikka

Actualités de la communauté Sikka

Ensemble, nous changeons concrètement la vie des enfants, des familles et des communautés. Voici quelques exemples de nos réalisations rendues possibles par votre soutien en 2017 :


La communauté Sikka est située sur l'île Flores, à plus de 900 km de la capitale, Jakarta. Sikka n'est accessible que par l'air ou la mer. Il faut au moins 3 h d'avion pour la rejoindre depuis Jakarta. L'île est vallonnée et parsemée de cocotiers. Le climat est tropical, avec des températures moyennes de 33 °C pendant la saison chaude et 22 °C pendant la saison froide. Malgré sa beauté tropicale, Sikka est une communauté défavorisée où environ 20 % de la population vit en dessous du seuil de pauvreté.

La plupart des habitants tentent de subvenir aux besoins de leur famille grâce à la pêche ou l'agriculture, les principales ressources de l'île. Les familles sont confrontées à de nombreux défis : seuls 26 % des foyers ont accès à de l'eau potable, seuls 10 % à des latrines et beaucoup n'ont pas d'électricité.

  • 933 membres de la communauté ont été formés sur les droits des enfants et sur les problèmes de protection, afin d'assurer la sécurité et la participation des enfants
  • 1,748 jeunes dirigent ou assistent aux parlements d'enfants pour défendre leurs droits et influencer les décisions locales
  • 14 parlements d'enfants encouragent les jeunes à défendre leurs droits et à participer aux décisions communautaires
  • 2,082 enfants ont reçu des certificats de naissance, leur donnant accès aux droits et services fondamentaux comme la santé et l'éducation
  • 2 survivants de la violence ont reçu un soutien pour les aider à faire face au traumatisme et récupérer
  • 40 enseignants et bénévoles ont appris des méthodes d'enseignement adaptées aux enfants afin d'améliorer la qualité de leur education
  • 88 enfants mal nourris ont été inscrits à des programmes de nutrition et surveillés pour s'assurer qu'ils grandissent en bonne santé
  • 84 travailleurs et bénévoles de la santé ont été formés pour fournir des soins sanitaires de qualité, notamment aux femmes et aux enfants
  • 227 personnes ont reçu des formations professionnelles en commerce et en finance, améliorant leurs chances de gagner un revenu stable
  • 206 enfants et adultes ont appris l'importance de la salubrité de l'eau, des bonnes pratiques sanitaires et hygiéniques pour rester en bonne santé
     

Explorez Sikka

conditions actuelles

Pour protéger la vie privée des enfants, cette carte ne montre que la région générale de la communauté, et non l'emplacement exact.

Les besoins à Sikka

Mauvaise éducation

  • 66 % des enfants sont inscrits à l'école primaire. Ce chiffre tombe à 21 % pour l'école secondaire.
  • Souvent, les enfants abandonnent l'école, car les parents ne pensent pas qu'il est important pour eux de continuer leur éducation une fois qu'ils ont appris les connaissances de base (lecture et écriture).
  • Les enseignants ne sont pas formés correctement aux méthodes d'enseignement efficaces.
  • Les enfants doivent marcher sur des chemins qui peuvent être dangereux en raison du terrain accidenté ou doivent escalader des roches glissantes le long de l'océan.

Mauvaises nutrition et santé

  • De nombreux enfants à Sikka sont sous-alimentés, principalement en raison du manque de nutriments essentiels plutôt que du manque de nourriture.
  • Un repas familial typique est composé de beaucoup d'amidon, mais de peu d'aliments riches en nutriments tels que des légumes.
  • Le paludisme, la dengue et la tuberculose sont des maladies courantes à Sikka.
  • La plupart des familles utilisent l'eau de pluie, des rivières ou des racines d'arbres pour boire, cuisiner ou laver.
  • Les habitants doivent souvent marcher ou voyager sur de longues distances pour recevoir des soins de santé.
  • Il y a une pénurie de travailleurs de la santé tels que les sages-femmes et les médecins.

Possibilités de revenu limitées

  • Environ 74 % de la population travaille en tant qu'agriculteur ou pêcheur.
  • Le revenu annuel moyen est de 358 $, soit moins que la moyenne de la région.
  • Les agriculteurs cultivent des noix de coco, du cacao et des noix de cajou, mais leur productivité est limitée, car ils ne possèdent qu'une petite parcelle de terrain, voire pas de terrain du tout.
  • Il n'y a pas assez de bétail et  les cultures ne sont pas assez variées. La saison sèche est longue et il y a des nuisibles dans la région.
  • De nombreuses femmes tissent des tissus traditionnels pour les vendre afin d'obtenir un revenu supplémentaire pour leur famille.
Lire La suite

Cycle de vie d'une communauté de parrainage

Sikka, Indonésie, est en phase 2

PHASE 2: Évaluer et grandir

Nous surveillons les progrès et faisons des ajustements pour atteindre les objectifs. Plus de membres de la communauté s'impliquent, mènent des projets et s'approprient leur succès