La Belle Mere

Actualités de la communauté La Belle Mere



Impact du Coronavirus (COVID-19) sur les opérations de Vision Mondiale

À l'appui des recommandations de santé publique énoncées par l'Organisation Mondiale de la Santé, certaines activités du programme de parrainage ont été temporairement suspendues en raison de la COVID-19. Les activités peuvent inclure des requêtes et de la correspondance de parrain/marraine, des visites de parrain/marraine, des notifications de cadeaux et des livraisons de cadeaux. Ces suspensions temporaires peuvent affecter les informations que vous recevrez de nous dans les semaines et les mois à venir. En savoir plus  sur notre réponse à COVID-19.

Ensemble, nous changeons concrètement la vie des enfants, des familles et des communautés. Voici quelques exemples de nos réalisations rendues possibles par votre soutien en 2016 :
 


Sur le plateau central d'Haïti, le programme La Belle Mère travaille avec les familles de 3 communautés rurales. Ici, presque tout le monde gagne sa vie par le biais de l'agriculture de subsistance et la production de bétail. Les principales cultures sont la canne à sucre, le manioc et le maïs. Quelques familles font un petit peu de commerce et ont de petites agro-industries, avec la fabrication de sirop de canne à sucre, par exemple.

Cependant, les conditions sont très difficiles. Les cultures dépendent de deux courtes saisons de pluie. Les méthodes de production ne sont pas modernes et les agriculteurs déboisent leurs terres pour la plantation et la production de charbon pour l'essence. Ces pratiques exposent la terre qui s'érode facilement. Mais alors que les récoltes se font de plus en plus maigres, les agriculteurs vont jusque sur les collines, déboisant tout sur leur passage. La déforestation et l'érosion du sol éliminent de la terre, la production ne cesse de diminuer. C'est un cercle vicieux et les familles d'agriculteurs appauvris ne peuvent plus produire suffisamment pour nourrir leur famille ou subvenir à d'autres besoins essentiels.

Les communautés vivent presque toutes isolées. Y accéder est difficile, il n'y a pas de service postal, de téléphone ou de connexion Internet. La corne de lambi est toujours utilisée pour rassembler les habitants et annoncer les réunions.
Protection des enfants
  • 1 comité doté de plan de protection de l’enfance ont été élaborés et mis en œuvre
  • 10 églises ont été mobilisées afin de promouvoir la bonne nutrition, ainsi que l’accès à l’eau potable et des activités d’hygiène et de santé
  • 104 enfants et jeunes ont été mobilisés afin de promouvoir la bonne santé, l’accès à la nourriture et à l’eau, et des activités d’hygiène et de nutrition
  • 3 groupes d’action communautaire, églises et organisations communautaires ont défendu les services de protection de l’enfance
  • 30 enfants et jeunes ont été formés aux techniques parentales positives
  • 30 dirigeants ont été formés aux techniques parentales positives
  • 87 parents ont été formés aux techniques parentales positives
Développement communautaire
  • 1 plan commun a été élaboré en collaboration avec le bureau régional du ministère de la Santé
  • 10 églises organisent des activités communes entre les partenaires et les programmes
  • 7 partenaires participent activement à la planification du groupe et à la prise de décision
Santé et nutrition
  • 12 groupes de mères ont été sensibilisés à la pratique exclusive de l’allaitement
  • 344 femmes ont eu accès à des soins de santé essentiels
  • 3467 enfants ont eu accès à des soins de santé essentiels
  • 4 cliniques mobiles ont été installées pour offrir des services de santé
  • 5 cliniques mobiles ont été installées pour la gestion communautaire des cas de malnutrition aiguë
  • 64 visites à domicile ont été organisées pour la gestion communautaire des cas de malnutrition aiguë
  • 8 enfants de moins de 5 ans souffrant de malnutrition aiguë se sont rétablis grâce aux programmes de gestion communautaire de la malnutrition aiguë
Eau, Assainissement & Hygiène
  • 1 installation d'assainissement scolaire a été construite en collaboration avec l'organisation partenaire
  • 188 personnes ont été formées aux bienfaits de l’hygiène et des technologies sanitaires
  • 29 formations ont été données sur le traitement des eaux pour les ménages et les installations centrales
  • 324 ménages ont été formés au traitement des eaux
  • 4 sources d’eau endommagées ont été réparées, permettant aux familles d'avoir un meilleur accès à de l’eau propre.
  • 46 installations sanitaires essentielles ont été construites dans lesménages par des membres de la communauté grâce à des contributions financières ou en nature de la communauté
  • 6 comités d’approvisionnement en eau et d’assainissement ont reçu une formation, afin d'apprendre à entretenir la source d’eau du village et à fournir de l’eau potable aux enfants.
  • 93 ménages ont reçu une formation en hygiène et ont maintenant des stations de lavage des mains avec du savon, ce qui permet aux familles d’améliorer l’hygiène à la maison et de réduire les maladies.
 
*Résultats obtenus d'octobre 2018 à septembre 2019

Explorez La Belle Mere

conditions actuelles

Pour protéger la vie privée des enfants, cette carte ne montre que la région générale de la communauté, et non l'emplacement exact.

Les besoins à La Belle Mere

Éducation
Les opportunités d'obtenir une bonne éducation sont rares.

L'accès à l'éducation est payant, chose rare dans le pays. Il n'y a qu'une école publique dans la région. Les frais de scolarité sont moins élevés, mais elle ne peut accueillir qu'un petit nombre d'enfants. Les places disponibles restantes en école primaire sont de petites écoles privées qui demandent des frais plus élevés. De nombreux parents ne peuvent simplement pas se permettre de payer des frais ou acheter les fournitures nécessaires pour envoyer leurs enfants à l'école. Certains, n'ayant pas été à l'école non plus, ne réalisent pas l'importance de l'éducation.

Même les écoles privées ne réussissent pas à offrir à leurs élèves une éducation de bonne qualité. Nombre d'entre elles sont dans un état déplorable et n'ont ni fournitures scolaires ni matériel d'enseignement. Les enseignants manquent non seulement de formation, mais certains d'entre eux ont uniquement un niveau d'éducation de 2è année. La région est pauvre, les enseignants ne sont pas bien payés et il est naturellement difficile d'attirer des enseignants qualifiés dans cette région isolée.

Aider les enfants à recevoir une bonne éducation leur permettra d’aspire à un avenir meilleur. Votre parrainage aidera à :
  • construire de nouvelles écoles et rénover celles qui existent déjà, en collaboration avec le ministère de l'Éducation et les directeurs des écoles privées;
  • former les enseignants et leur fournir des ressources d'enseignement et de l'équipement scolaire;
  • apporter de l’aide à des familles pour améliorer leurs revenus pour qu'elles puissent être en mesure de payer les frais de scolarité;
  • enseigner aux parents l'importance de l'éducation et les aider à se rendre compte de l'importance d'allouer une partie de l'augmentation du revenu à l'éducation des enfants;
  • permettre une formation professionnelle dans des domaines tels que le traitement des données, la couture et la coiffure;
  • créer des programmes d'alphabétisation pour les adultes
Santé
Sans information, structures ou ressources de soins de santé, il est normal que les enfants soient malades. Dans une communauté comme celle-ci, où il y a peu de toilettes, où les déchets sont déversés dans les champs et où l'eau potable est rare, la diarrhée, la fièvre typhoïde et les parasites intestinaux rendent très régulièrement les enfants malades.

Les familles n'ont pas facilement accès à un hôpital pour recevoir les soins dont elles ont besoin, et les services de soins disponibles sont très peu nombreux et manquent souvent de fournitures médicales, d'équipement et de personnel afin de fournir des soins adaptés. La région ne détient qu'un centre de santé et une seule clinique. Dans le centre de santé se trouvent un médecin et un assistant de laboratoire. Ils peuvent fournir des soins de santé de base. La clinique est tenue par deux aide-infirmières et celles-ci ne peuvent fournir que des premiers soins de bases. Les personnes ayant besoin de plus de soins doivent entreprendre un trajet difficile à dos d’âne ou en voiture vers des structures situées en dehors de la région.

La communauté, notamment les parents, n'a que très peu de connaissances quant aux pratiques basiques de prévention et de soins qui peuvent permettre aux enfants d'être en meilleure santé et d'obtenir de l'aide plus rapidement lorsque nécessaires.

L'amélioration du système de santé publique permettra aux enfants d'obtenir les soins dont ils ont besoin. Vision Mondiale collabore avec le ministère de la Santé pour :
  • construire, rénover, équiper et pourvoir les centres de soins en personnel;
  • fonder un laboratoire médical afin de fournir plus rapidement des tests et des dépistages;
  • former du personnel de santé;
  • former des agents de santé communautaire afin de surveiller les enfants dans les villages, soutenir et enseigner aux parents et aider les enfants à accéder facilement aux aides médicales rapidement;
  • boucher de nouvelles sources et rénover les réseaux d'eau pour permettre l'accès à l'eau potable;
  • former la communauté, notamment les parents, sur les bonnes pratiques de prévention des maladies, sur la manière de reconnaître les symptômes d'une maladie et quand une assistance médicale est nécessaire.
Agriculture
L'agriculture n'offre pas assez de nourriture et de ressources aux familles.

Les familles d'agriculteurs ne sont que très peu récompensées du dur travail qu'elles fournissent. Les longues périodes de sécheresse et le manque d'irrigation détruisent les récoltes. Les agriculteurs emploient de vieilles méthodes et manquent d'outils et d'un bon stock de graines. Les insectes et les maladies dévastent les cultures et le bétail. Les agriculteurs n'ont pas les connaissances, les ressources et l'assistance technique suffisantes pour améliorer leurs récoltes.

Avec aussi peu d'infrastructures publiques (pas d'électricité et des routes en mauvais état, impraticables à la saison des pluies), il est assez difficile de vendre les récoltes sur un marché et d'obtenir un bon prix. Améliorer les récoltes et les revenus des familles d'agriculteurs les aidera à prendre soin de leurs enfants. Vision Mondiale prévoit de :
  • former les producteurs à des techniques modernes d'agriculture;
  • fournir des kits d'irrigation;
  • promouvoir la diversification en fournissant de nouvelles variétés de graines, l'élevage plus adapté d'animaux et l'expansion de la production de fruits;
  • créer des coopératives agricoles afin que les agriculteurs mettent en commun leurs ressources pour sécuriser l'approvisionnement et commercialiser des produits afin d'obtenir de meilleurs prix;
  • construire des silos afin de réduire les pertes après récolte;
  • former les jeunes à la gestion d'entreprise et aux activités commerciales afin qu'ils puissent espérer mener une vie productive au sein de leur communauté et réduire le phénomène d'émigration des jeunes de la région;
  • développer de petits prêts pour les producteurs/entrepreneurs, notamment les femmes, pour qu'ils/elles puissent lancer ou développer leur commerce.
Lire La suite

Cycle de vie d'une communauté de parrainage

La Belle Mere, Haïti, est en phase 2

PHASE 2: Évaluer et grandir

Nous surveillons les progrès et faisons des ajustements pour atteindre les objectifs. Plus de membres de la communauté s'impliquent, mènent des projets et s'approprient leur succès