Ksach Kandal

La communauté Ksach Kandal est autonome

En 2019, la communauté est passée du parrainage à l'autonomie et Vision Mondiale n'est plus sur place. Les personnes et les organisations locales ont été équipées pour diriger le développement de la communauté - et c'est quelque chose à célébrer! 

 


Avec l'aide de votre soutien généreux et continu, les conditions de vie dans Ksach Kandal ont été transformées. Les enfants et les familles sont beaucoup plus forts maintenant. La communauté a atteint ses objectifs et ses membres travaillent ensemble pour s'attaquer à de nouveaux objectifs. Votre soutien aura un impact durable pour les années à venir.

Ksach Kandal est une région densément peuplée de la province de Kandal, à environ 55 kilomètres de Phnom Penh, la capitale du Cambodge. Les communautés connaissent à la fois les inondations et la sécheresse. Environ la moitié des 93 villages du projet se trouvent le long du fleuve Mékong, qui déborde pendant la saison des pluies. Les villages de l’autre côté du district sont plus rarement sujets aux inondations, mais souffrent de pénuries d’eau durant la saison sèche.

La plupart des habitants sont fermiers et cultivent le riz, mais il n’y a qu’une récolte chaque année, et les rendements sont faibles. La moitié des ménages connaissent des pénuries alimentaires pendant 3 à 6 mois par année. En dépit des défis auxquels ils font face, les habitants font preuve de beaucoup de courage.

Avec votre soutien, la communauté sera capable de trouver des solutions durables à ces problèmes.

​Grâce à la générosité des parrains/marraines comme vous, les conditions de vie au Ksach Kandal se sont améliorées. Votre soutien aura un impact durable pour les années à venir. Célébrons ces réalisations!

 
  • 91 % des familles ont accès aux latrines et aux installations sanitaires afin de contrôler la propagation des maladies, ce qui représente une augmentation de seulement 5,7 % en 2002.
  • Près de 100 % des enfants ont terminé l’école primaire et 97 % ont terminé l’école secondaire.
  • La formation a amélioré la qualité de l’éducation. 100 % des enseignants ont désormais recours à des approches axées sur les élèves.
  • 50 puits, 47 réservoirs d’eaux pluviales et 1 300 filtres fournissent de l’eau pour la consommation et l’usage domestique.
  • 100 % des enfants de moins de deux ans sont vaccinés; 100 % des femmes accouchent avec l’aide d’une sage-femme qualifiée.
  • L’enseignement de la valeur de l’éducation aux parents a permis d’améliorer les écoles et de réduire l’abandon scolaire.
  • De meilleurs soins de santé, l’eau potable, une bonne hygiène et des installations sanitaires appropriées ont contribué à améliorer le bien-être.
  • Les revenus des agriculteurs ont augmenté grâce à une meilleure irrigation et de nouvelles techniques agricoles.
  • Plus de 700 personnes participent à des coopératives agricoles et plus de 900 sont membres de groupes d’épargne qui leur permettent daccéder à des prêts.
  • 99 % des familles ont assez de nourriture pour toute l’année.
  • La communauté a été sensibilisée à l’importance de l’éducation des enfants et 90 % des familles soutiennent les choix de carrière de leurs enfants.
  • 56 jeunes vont à l’université.
  • Les services de santé se sont améliorés grâce à la formation de personnel dans les centres de santé, les comités de gestion et les groupes de soutien aux villages.
  • Maintenant que les parents savent préparer des repas nutritifs, la nutrition des enfants s’est améliorée.
  • 2 895 mètres de routes, 8 canaux, 4 barrages et 62 conduits d’eau ont été réparés, ce qui permet d’accéder aux marchés et d’irriguer les cultures.
  • Le taux de persévérance scolaire s’est amélioré, le décrochage scolaire a baissé de 48 % en première et en deuxième années et de 18 % en troisième et en quatrième années.
  • Des séances d’éducation communautaire ont été organisées sur les droits des enfants, tels que le droit à l’éducation, pour améliorer le soutien des parents à la scolarité de leurs enfants.
  • La qualité d’apprentissage s’est améliorée grâce à 20 professeurs formés supplémentaires.
  • Les écoles ont obtenu des ressources pédagogiques et 2 304 livres ont été mis à disposition des élèves au cours du programme.
  • 64 % des adolescents participent à des clubs pour enfants où ils peuvent apprendre et jouer ensemble.
  • 45 % des parents peuvent couvrir les dépenses liées à la santé pour leurs enfants, ce qui représente une croissance exponentielle.
  • Les professionnels de santé communautaires et 84 membres de la communauté ont bénéficié d’une formation pour prévenir les maladies courantes.
  • Des latrines ont été construites dans les écoles et dans les centres de santé pour un meilleur assainissement et pour que la diffusion des maladies soit mieux prévenue.
  • Les membres de la communauté ont été formés pour gérer les catastrophes naturelles.
  • Les femmes ont reçu une éducation pour pouvoir suivre la nutrition des enfants et promouvoir de bonnes pratiques alimentaires dans la communauté.
  • 150 familles ont reçu des volailles pour débuter un élevage.
  • 35 apiculteurs ont été formés et équipés pour améliorer leur production de miel.
  • 25 femmes ont appris à préparer le moringa, un superaliment très nutritif.  

Explorez Ksach Kandal

conditions actuelles

Pour protéger la vie privée des enfants, cette carte ne montre que la région générale de la communauté, et non l'emplacement exact.

   

Cycle de vie d'une communauté de parrainage

La communauté Ksach Kandal est autonome en 2019.

PHASE 3: Optimiser la durabilité

Les enfants et les familles bénéficient de meilleures conditions de vie. Ils sont prêts à devenir indépendants et à continuer le travail que vous avez aidé à démarrer. Nous vous invitons à aider un autre enfant et communauté!