Kilago

Actualités de la communauté Kilago

Ensemble, nous changeons concrètement la vie des enfants, des familles et des communautés. Voici quelques exemples de nos réalisations rendues possibles par votre soutien en 2016 :


La communauté Kilago compte plus de 25 000 personnes, dont la plupart sont des Sukumas, le plus grand groupe ethnique de Tanzanie. La population est dispersée en plusieurs propriétés agricoles. Les agriculteurs cultivent des produits destinés à leur consommation personnelle, tels que le riz, le manioc et les pommes de terre et d'autres destinés à la vente, comme le coton. L'élevage de bétail constitue également une source de revenus. La communauté dépend de la pluie pour irriguer les champs et nourrir leur bétail.

Cependant, au cours des trois dernières années, de longues sécheresses ont freiné la croissance des cultures. À cause des mauvaises récoltes, le revenu des familles a chuté et beaucoup doivent faire face à des pénuries de nourriture, ce qui a des conséquences négatives sur la croissance et le développement des enfants. Les enfants les plus vulnérables sont les plus susceptibles de se voir priver de leurs droits, comme ceux à l'éducation, à l'alimentation et à la protection. Ils risquent également de travailler afin de subvenir à leurs besoins et à ceux de leurs familles.

Les enfants et les familles ont un accès limité aux infrastructures dans leur région rurale. Les élèves doivent marcher 13 km tous les jours pour se rendre à l'unique école secondaire du secteur. La communauté a également un accès limité à l'eau potable et elle ne dispose que d'un seul puits protégé. Beaucoup doivent parcourir 1 km pour avoir accès à l'eau potable. L'unique établissement de soin de santé de la région est éloigné et offre des services limités. Le VIH et le sida sont très répandus dans cette communauté, qui ne dispose que de peu d'informations sur les méthodes de prévention.
  • 1,106 membres de la communauté ont été formés sur les droits des enfants et sur les problèmes de protection, afin d'assurer la sécurité et la participation des enfants
  • 80 jeunes dirigent ou assistent aux parlements d'enfants pour défendre leurs droits et influencer les décisions locales
  • 3 parlements d'enfants encouragent les jeunes à défendre leurs droits et à participer aux décisions communautaires
  • 215 enfants ont reçu des certificats de naissance, leur donnant accès aux droits et services fondamentaux comme la santé et l'éducation
  • 55 membres de la communauté ont appris comment travailler avec les autorités locales et influencer les décisions pour améliorer les services et le bien-être des enfants
  • 11 groupes communautaires se sont engagés auprès des autorités locales pour faire valoir leurs droits et créer des changements positifs pour les enfants
  • 40 leaders religieux collaborent avec Vision Mondiale pour créer des changements positifs dans la vie des enfants et des familles
  • 600 enfants en âge préscolaire développent des compétences motrices et linguistiques essentielles, posant ainsi les bases de leur future éducation
  • 28 enseignants et bénévoles ont appris des méthodes d'enseignement adaptées aux enfants afin d'améliorer la qualité de leur éducation
  • 1 école a été améliorée pour offrir aux élèves un meilleur milieu d'apprentissage              
  • 55 parents ont été formés sur les bonnes pratiques de nutrition et sur les manières de protéger la santé de leurs enfants
  • 35 enfants mal nourris ont été inscrits à des programmes de nutrition et surveillés pour s'assurer qu'ils grandissent en bonne santé
  • 62 personnes ont reçu des formations professionnelles en commerce et en finance, améliorant leurs chances de gagner un revenu stable
  • 953 enfants et adultes sont membres des groupes d'épargne, aidant les familles à répondre à leurs besoins financiers et à avoir accès à de petits prêts
  • 38 groupes d’épargne aident les adultes et enfants à économiser et à obtenir des prêts pour faire croître leurs entreprises ou couvrir des dépenses de base
Éducation
Afin d’assurer que les enfants puissent bénéficier d'une éducation de qualité, Vision Mondiale aidera la communauté à :
  • faciliter l'accès à l'école maternelle et primaire pour les filles et les garçons ;
  • développer les compétences en lecture, écriture et mathématiques des élèves d'école primaire ;
  • améliorer le milieu d'apprentissage des salles de classe à travers la formation des enseignants et l'accès à des ressources pédagogiques ;
  • promouvoir la valeur de l'éducation au sein de la communauté et aider les parents à soutenir le progrès des élèves ;
  • accroître la sensibilisation aux systèmes et pratiques qui empêchent les jeunes filles et les enfants en situation de handicap d'avoir accès à l'éducation.
Soins de santé
En collaborant avec les parrains et marraines et la communauté, Vision Mondiale œuvrera à :
  • faciliter l'accès des familles à de la nourriture saine, en particulier pour les femmes enceintes et les enfants de moins de cinq ans ;
  • rendre la communauté plus apte à faire entendre son droit à des structures et des services de soins de santé ;
  • donner des formations sur la santé des enfants et des mères pour améliorer la santé des femmes qui viennent d'accoucher, des femmes enceintes et de leurs enfants.
VIH & sida
Dans l'optique de lutter contre la propagation du sida et contre la discrimination des personnes atteintes de cette maladie, Vision Mondiale œuvrera en collaboration avec la communauté à :
  • accroître la sensibilisation de la communauté aux risques du VIH et du sida et améliorer les soins des personnes vivant avec cette maladie ;
  • apprendre aux femmes enceintes et aux enfants âgés de 5 à 15 ans à se protéger du VIH et du sida.
Eau et assainissement
En collaborant avec les parrains et marraines et la communauté, Vision Mondiale œuvrera à :
  • encourager l'adoption de bonnes pratiques d'hygiènes et assurer la salubrité de l'environnement au sein de la communauté ;
  • faire en sorte que les membres de la communauté, y compris les enfants, aient accès à de l'eau potable près de chez eux ;
  • rendre les dirigeants locaux aptes à gérer les sources d'eau et leur faire acquérir les compétences nécessaires pour promouvoir les bonnes pratiques en matière d'utilisation de l'eau et d'assainissement ; créer des clubs d'enfants afin qu'ils apprennent les bonnes pratiques en matière d'hygiène et d'assainissement et deviennent acteurs du changement dans leurs communautés.

Explorez Kilago

conditions actuelles

Pour protéger la vie privée des enfants, cette carte ne montre que la région générale de la communauté, et non l'emplacement exact.

Les besoins à Kilago

Éducation
Les enfants vivant à Kilago doivent surmonter de nombreux défis pour avoir accès à une éducation de qualité. Le nombre d'élèves par salle de classe est trop élevé et les enfants doivent parcourir de longues distances à pied pour aller à l'école. Il existe 70 salles de classe réparties dans neuf écoles primaires, mais la communauté nécessite au moins deux autres écoles pour parvenir à un total de 123 salles de classe. Les écoles nécessitent des ressources comme des pupitres, des manuels, du matériel pédagogique et des toilettes salubres. Par ailleurs, les enseignants manquent de formation et de motivation. Ces deux problèmes ont un effet négatif sur les taux d'inscription et de fréquentation de l'école.

De nombreux élèves rencontrent des difficultés à l'école et manquent souvent les cours. Environ 59-75 % des familles vivant à Kilago se trouvent dans une situation très défavorisée et n'ont pas les moyens d'offrir une éducation à leurs enfants. Même les élèves qui ont terminé leur scolarité de base n'ont souvent pas l'opportunité de satisfaire leurs objectifs scolaires. Par conséquent, la majorité des élèves ne poursuivent pas leurs études ou ne suivent pas de formation professionnelle.

Soins de santé
Un autre problème rencontré par les enfants et les familles vivant à Kilago concerne les soins de santé dont l'accès est limité et la qualité est mauvaise. La communauté compte peu de services de soins primaires et de travailleurs de la santé pour informer les familles sur les pratiques d'hygiène essentielles et sur la prévention des maladies. En outre, certaines familles doivent parcourir plus de 10 km pour accéder au seul centre de santé existant.

L'accès limité à des services de soins de santé de qualité nuit aux familles, en particulier aux enfants et aux mères, qui ne reçoivent pas un traitement suffisant pour des maladies courantes, comme le paludisme et la diarrhée. Beaucoup d'enfants ont un retard de croissance, car ils ne sont pas nourris correctement. Ce problème est lié aux mauvaises pratiques d'alimentation et aux pénuries.

VIH et sida
Un autre problème qui touche Kilago est la prévalence du VIH et du sida. Les enfants et les adultes de la communauté manquent d'information sur la prévention du VIH. En l'absence de services d'information durables, en particulier pour les enfants en âge d'aller à l'école, beaucoup de jeunes et d'adultes font des choix qui les rendent susceptibles de contracter des maladies. Les femmes enceintes et celles qui allaitent sont peu informées sur les façons d'éviter de transmettre le VIH et le sida à leurs enfants.

Eau et assainissement
Les enfants vivant à Kilago ont un accès limité à l'eau potable et ne sont pas en mesure d'adopter de bonnes pratiques d'hygiène. De longues sécheresses et des pluies irrégulières ont entraîné des pénuries d'eau. L'eau qui ne s'est pas évaporée se trouve à une trop grande distance de la communauté. Les femmes et les jeunes filles doivent faire des trajets d'au moins 30 minutes pour puiser de l'eau potable pour leurs foyers.

En outre, la communauté n'est pas assez informée sur comment gérer efficacement les sources d'eau existantes. Par conséquent, les maladies véhiculées par l'eau sont devenues fréquentes et touchent de nombreux enfants, en particulier les moins de cinq ans, qui sont vulnérables face à la diarrhée, aux vers intestinaux et au choléra. Les écoles ne sont pas équipées d'un nombre suffisant de toilettes pour les enfants et aucune des écoles primaires ne dispose de source d'eau potable pour les enseignants et les élèves.
Lire La suite

Cycle de vie d'une communauté de parrainage

Kilago, Tanzanie, est en phase 1

PHASE 1: Bâtir la fondation

En collaboration avec les dirigeants locaux, nous évaluons les besoins et les ressources de la communauté, planifier des projets pour fournir des solutions à long terme. Les opportunités de parrainage et de développement débutent.