Muthur

Actualités de la communauté Muthur

Ensemble, nous changeons concrètement la vie des enfants, des familles et des communautés. Voici quelques exemples de nos réalisations rendues possibles par votre soutien en 2016 :


La communauté de Muthur compte 21 311 personnes, dont 7 000 enfants. Environ 70 % du territoire est utilisé pour l’agriculture, mais la longue sécheresse et des inondations récurrentes compliquent la tâche des familles pour cultiver la nourriture et gagner leur vie. Pendant la saison de la mousson, de fortes pluies inondent la région, coupant l’accès aux routes tant pour les agriculteurs que pour les étudiants. Par conséquent, les enfants vivant sur des terres basses manquent souvent l’école et même les examens du gouvernement qui ne sont organisés qu’une fois par an.

La majeure partie de la communauté vit encore avec les séquelles de la dernière guerre civile, qui a duré de 1983 à 2009. Certains sont devenus handicapés, certains sans-abri et d’autres ont perdu leurs maris ou leurs pères. Les directeurs des services gouvernementaux importants changent souvent, ce qui empêche un développement continu..
  • 4 écoles ont été améliorées pour offrir un meilleur cadre d'apprentissage aux élèves.
  • 23 enseignants et bénévoles ont appris des méthodes d'enseignement adaptées aux enfants afin d'améliorer la qualité de leur éducation.
  • 60 parents et éducateurs ont appris l'importance de l'éducation et comment soutenir leurs enfants dans leur apprentissage.
  • 13 clubs d'enfants sont en place pour que les enfants et les jeunes améliorent leur apprentissage grâce à du tutorat et à des activités parascolaires.
Soins de santé
Afin d’améliorer la nutrition et d’assurer que les familles ont accès à des soins de santé de qualité, Vision Mondiale travaillera à :
  • collaborer avec le ministère de la Santé pour mettre en place des activités liées à la nutrition et un suivi ;
  • s’assurer que les états nutritionnels des enfants soient contrôlés et pris en charge dans les écoles préscolaires;
  • augmenter le pourcentage d’enfants en sous-poids inscrits dans des programmes de réhabilitation nutritionnelle;
  • renforcer les capacités du personnel de santé et augmenter l’accès aux services de santé essentiels.
Éducation
Pour aider les enfants à s’inscrire à l’école et à réussir, Vision Mondiale œuvrera en collaboration avec la communauté à :
  • aborder la qualité de l’enseignement et des milieux d’apprentissage dans les écoles primaires pour mieux atteindre les élèves ;
  • renforcer le système basé sur la communauté, les groupes et les comités afin de mieux soutenir l’amélioration de l’éducation ;
  • améliorer les environnements adaptés aux enfants dans les maternelles et les écoles primaires pour motiver les élèves à participer activement en classe.
Protection des enfants
Pour s’assurer que les enfants se sentent valorisés, aimés et libres de parler, Vision Mondiale s’efforcera de/d' :
  • responsabiliser les membres de la communauté pour promouvoir les soins pour les enfants et la protection de leurs droits ;
  • améliorer la participation des enfants dans les conversations et les décisions qui sont liées à leur propre bien-être ;
  • augmenter l’implication des membres de la communauté pour développer et participer au suivi de l’enfant.

Explorez Muthur

conditions actuelles

Pour protéger la vie privée des enfants, cette carte ne montre que la région générale de la communauté, et non l'emplacement exact.

Les besoins à Muthur

Soins de santé
À Muthur, la malnutrition et l’accès aux soins de santé posent un problème à de nombreuses familles. Selon une étude menée récemment, 46,9 % des enfants souffrent de retard de croissance, et 30,4 % étaient en sous-poids. Bien que de nombreux enfants souffrent de malnutrition, il reste difficile d’obtenir des soins de santé de qualité. Les installations de santé de la région sont sous-équipées, avec un seul travailleur de santé pour 6 000 personnes. Il n’existe que sept cliniques de santé pour les mères et les enfants dans toute la communauté et lorsqu’il y a des inondations, de nombreuses familles sont complètement coupées des accès routiers. Seulement 45 % des membres de la communauté disent pouvoir se rendre dans une installation de santé en 30 minutes ou moins.

Il est particulièrement difficile d’atteindre les mères de la communauté. La plupart des femmes s’inscrivent tard ou ne reçoivent pas les soins dont elles ont besoin pour accoucher d’enfants en bonne santé. Au moins 14,2 % des enfants naissent avec un faible poids et moins de 75 % reçoivent tous les vaccins nécessaires. Le taux de grossesse chez les adolescentes, qui s’élève à 34,7 %, est aussi une préoccupation de la communauté.

Éducation
L’une des principales priorités des familles de Muthur est d’aborder l’état de l’enseignement. Pour l’instant, seulement 59 % des étudiants poursuivent jusqu’à la fin du secondaire et 17 % des enfants ne sont même pas inscrits à l’école. Les enfants souffrant de pauvreté extrême, qui vivent avec des familles affectées par la guerre et les déplacements et dont les mères ont migré loin pour travailler, font partie de ceux qui ne vont pas à l’école.

Ceux qui vont à l’école sont quand même retardés par la qualité de l’éducation qu’ils reçoivent. Il y a peu de professeurs et un manque de matériel d’apprentissage efficace pour aider les étudiants à atteindre des compétences en lecture et en mathématiques convenables pour leur année. Le développement scolaire des sociétés est limité et de nombreux administrateurs n’ont pas la formation nécessaire à la bonne gestion d’une école. Par conséquent, le nombre d’enfants ayant passé les examens a chuté de 75 % en 2014 à 67 % en 2015. Seulement 34 % ont réussi l’examen d’anglais et seulement 51 % ont réussi l’examen de mathématiques au niveau standard. Les professeurs comme les administrateurs des écoles ont besoin de plus de soutien pour créer des salles de classe chaleureuses adaptées aux enfants qui leur permettraient de communiquer et d’apprendre.

Protection des enfants
Une autre préoccupation clé à Murthur est d’améliorer la qualité de la protection et de la participation des enfants. Bien que beaucoup d’enfants déclarent se sentir en sécurité dans leur communauté, au moins un tiers d’entre eux n’ont pas de relation forte avec leurs parents ou leur éducateur. La communication limitée, l’attention personnelle, le temps de qualité et le respect pour leurs droits et leurs libertés peuvent tous contribuer à la distance que l’enfant ressent envers ses parents.

Certains enfants sont particulièrement vulnérables à des pratiques comme le mariage précoce. Souvent, ces jeunes ont des parents ayant soit migré en dehors du pays soit ailleurs dans le pays pour trouver du travail et gagner de l’argent pour leurs familles. Dans de nombreux cas, ce sont les mères qui doivent voyager au Moyen-Orient pour trouver un emploi rémunéré afin de subvenir aux besoins de leurs enfants. Ce vide dans la vie des enfants les rend vulnérables et exposés. Certains enfants souffrent aussi dans les foyers où l’alcoolisme et la violence existent.
Lire La suite

Cycle de vie d'une communauté de parrainage

Muthur, Sri Lanka, est en phase 1

PHASE 1: Bâtir la fondation

En collaboration avec les dirigeants locaux, nous évaluons les besoins et les ressources de la communauté, planifier des projets pour fournir des solutions à long terme. Les opportunités de parrainage et de développement débutent.