Diamagadio

Actualités de la communauté Diamagadio



Impact du Coronavirus (COVID-19) sur les opérations de Vision Mondiale

À l'appui des recommandations de santé publique énoncées par l'Organisation Mondiale de la Santé, certaines activités du programme de parrainage ont été temporairement suspendues en raison de la COVID-19. Les activités peuvent inclure des requêtes et de la correspondance de parrain/marraine, des visites de parrain/marraine, des notifications de cadeaux et des livraisons de cadeaux. Ces suspensions temporaires peuvent affecter les informations que vous recevrez de nous dans les semaines et les mois à venir. En savoir plus  sur notre réponse à COVID-19.

Ensemble, nous changeons concrètement la vie des enfants, des familles et des communautés. Voici quelques exemples de nos réalisations rendues possibles par votre soutien en 2017 :


La communauté rurale de Diamagadio compte presque 18 000 habitants et sa population ne cesse de croître. Bien que les terres soient fertiles, les changements de température et le manque de biodiversité ont commencé à détruire les sols. En outre, les feux de brousse, l’abattage illégal des arbres et la production de charbon menacent les ressources naturelles de la région. Les puits se tarissent, obligeant les familles à boire l’eau des rivières, ce qui provoque souvent la diarrhée et d’autres maladies. Seulement 40 % de la population a accès à l’eau potable. 

Certains enfants de Diamagadio sont vulnérables aux pratiques dangereuses. Dès l’âge de douze ans, les filles sont exposées au mariage précoce. Les enfants sont incapables d’exercer leurs droits car ils n’ont pas d’acte de naissance adéquat. Les centres de santé sont en mauvais état et de nombreuses familles n’ont pas les moyens d’obtenir des soins vitaux. Les jeunes mères et les femmes enceintes ne reçoivent pas les soins prénataux et postnataux dont elles ont besoin. Seulement 35 % d’entre elles ont une assistance au moment de l’accouchement. ​

Protection des enfants
  • 1 plan conjoint a été rédigé entre les partenaires communautaires, ce qui aidera à bâtir de manière durable une communauté plus sécuritaire et plus solidaire pour les enfants.
  • 10 mères et pères ont participé régulièrement à des groupes de soutien aux parents, apprenant comment améliorer leurs relations avec leurs enfants et les uns avec les autres.
  • 13 femmes et hommes des groupes communautaires partenaires ont participé à une formation, apprenant comment travailler plus efficacement pour améliorer le bien-être des enfants.
  • 2 initiatives de sensibilisation en faveur de la sécurité et de la protection des enfants ont été dirigées par des femmes et des enfants, leur donnant les moyens de changer leur communauté pour le mieux.
  • 30 adultes ont appris comment accéder aux services et à l’information pour assurer la sécurité des enfants et les aider à comprendre comment bâtir une communauté plus sûre pour les enfants.
  • 36 réunions sur la protection de l’enfance et des initiatives de défense des droits ont été dirigées par des membres de la communauté, qui ont aidé à informer le gouvernement sur les moyens d’assurer la sécurité des enfants.
  • 5 personnes ont obtenu des informations sur World Vision et son fonctionnement, apprenant sa priorité pour assurer la sécurité des enfants et comment partager leurs commentaires ou leurs préoccupations
Éducation
  • 13 bénévoles locaux ont participé à des cours d'alphabétisation, afin d'améliorer la façon dont ils aident les enfants à apprendre à lire et à écrire.
  • 1350 parents et soignants ont suivi une formation en éducation et en développement de la petite enfance, les guidant sur la façon de soutenir la croissance de leur jeune enfant.
  • 30 personnes ont assisté à des réunions de plaidoyer, leur permettant de devenir des agents de changement et de suivre les progrès réalisés dans leur communauté.
  • 5 nouveaux clubs de lecture ont été lancés, pour aider les enfants à lire et à développer de bonnes habitudes de lecture.
Urgence
  • 20 adultes et enfants ont suivi une formation sur ce qu'il faut faire en cas de catastrophe ou d’urgence, les préparant à s’aider eux-mêmes et à aider les autres en temps de crise.
Santé et nutrition
  • 230 mères et personnels soignants ont été formés à prendre soin des enfants de moins 5 ans souffrant de diarrhée
  • 750 enfants de 0 à 5 ans bénéficient d’une assurance maladie
Moyens de subsistance
  • 1 communauté locale a un plan de préparation aux catastrophes à jour, aide à assurer à ce qu’un plus grand nombre de filles et de garçons soient préparés et protégés en cas de crise.
  • 10 nouveaux groupes d'épargne ont été formés pour aider les mères et les pères à atteindre une plus grande stabilité financière et à répondre aux besoins de leurs enfants.
  • 115 groupes d'épargne sont actifs et offrent aux membres de la communauté un endroit local pour éconimiser de l'argent régulièrement, gagner de l'intérêt et obtenir des prêts.
  • 152 membres de la communauté étaient clients d’une institution de microfinance, leur donnant accès à des prêts à faible taux d’intérêt et les aidant à subvenir aux besoins de leur famille.
  • 1900 nouveaux groupes d'épargne ont été formés pour aider les mères et les pères à atteindre une plus grande stabilité financière et à répondre aux besoins de leurs enfants.
  • 37 nouveaux groupes d'épargne ont été formés pour aider les mères et les pères à atteindre une plus grande stabilité financière et à répondre aux besoins de leurs enfants.
  • 6419 enfants dont un parent ou un soignant fait partie d'un groupe d'épargne local, aide les adultes à épargner et à couvrir les coûts liés aux besoins de leurs enfants.
Eau, Assainissement & Hygiène
  • 319 enfants ont maintenant accès à de l’eau potable à leur école ou leur centre scolaire, ce qui leur donne un accès facile à de l’eau potable à boire et améliore leur environnement d’apprentissage.
 
*Résultats obtenus d'octobre 2018 à septembre 2019
Éducation
​Pour aider les enfants à bénéficier d’une éducation de qualité, nous collaborerons avec la communauté pour : 
  • s'assurer que tous les enfants aient accès à l’école, y compris les enfants d’âge préscolaire ;
  • augmenter le nombre d’enfants qui savent lire et écrire, et réduire le taux d’abandon scolaire ;
  • offrir aux enseignants des formations à jour et améliorer la gestion de l’école ;
  • établir de meilleurs systèmes éducatifs pour les élèves qui ne bénéficient pas d’une éducation formelle. 

Protection des enfants 

Pour aider les enfants à atteindre leur plein potentiel dans un environnement sûr, nous travaillerons à : 

  • permettre aux enfants de jouer un rôle actif dans les processus décisionnels qui les affectent directement et à faire valoir leurs opinions ;
  • créer des espaces sécuritaires et promouvoir les droits des enfants pour qu’ils bénéficient d’une protection et d’un soutien ;
  • augmenter le nombre d’enfants et de jeunes qui détiennent un acte de naissance ;
  • équiper les jeunes des outils et des ressources nécessaires pour se protéger de la maltraitance, la négligence et l’exploitation. 

Soins de santé

Pour protéger les enfants et leurs familles des maladies évitables et curables, nous nous concentrerons à : 

  • assurer que les mères et les enfants aient accès à des soins de santé de qualité à un prix abordable ;
  • réduire les taux de malnutrition chez les enfants, les femmes enceintes et les mères qui allaitent ;
  • diffuser de l’information sur les bonnes pratiques d’hygiène et d’assainissement et diminuer le nombre de maladies évitables ;
  • améliorer l’accès des familles à l’eau potable et augmenter le nombre de puits protégés.

Explorez Diamagadio

conditions actuelles

Pour protéger la vie privée des enfants, cette carte ne montre que la région générale de la communauté, et non l'emplacement exact.

Les besoins à Diamagadio

Éducation 
L’accès à une éducation de qualité est restreint. Les écoles ne sont pas en mesure d’offrir aux enseignants des formations et des ressources à jour, comme des manuels scolaires. De plus, il n’y a pas d’école maternelle. Pour de nombreuses familles, l’éducation formelle n’est pas une priorité. Ainsi, les élèves sont souvent absents et abandonnent l’école avant d’arriver au secondaire. 

Par ailleurs, les valeurs fortement ancrées dans la culture représentent parfois un obstacle au développement pédagogique. Les traditions locales, telles que le mariage précoce et le travail infantile, obligent souvent les enfants à abandonner l’école. En plus d’être exposées au mariage précoce, de nombreuses adolescentes sont vulnérables à la grossesse, un problème ayant de graves conséquences sur leur santé et leur avenir. Les enfants aident leur famille en travaillant dans des champs ou en participant aux tâches domestiques. 

Protection de l’enfance 
Le manque de ressources met la sécurité des enfants en danger. Les parents qui souhaitent protéger leurs jeunes filles de la grossesse les donnent en mariage, espérant que cela leur permettra de vivre une vie meilleure. Toutefois, elles se voient alors contraintes d’abandonner l’école et, dans la plupart des cas, elles ont des enfants durant l’adolescence.

Les jeunes garçons sont tout aussi vulnérables. Nombre d’entre eux vont à l’école traditionnelle, aussi connue sous le nom de daara. Toutefois, ces établissements offrent peu de soutien ou de ressources à leurs élèves. Par conséquent, de nombreux garçons abandonnent l’école pour mendier ou travailler dans des champs. Beaucoup d’enfants n’ont pas d’acte de naissance adéquat et en subissent les conséquences : ils ne sont pas protégés par la loi et peuvent se voir refuser un accès à des soins de santé et à l’éducation. 

Soins de santé
Les mères et leurs enfants n’ont pas accès à des soins de santé de qualité à un prix abordable. Il y a très peu de cliniques médicales disposant d’un personnel qualifié et elles ont souvent besoin de médicaments et d’équipement additionnels. Les associations sanitaires n’ont pas les systèmes de gestion et d’organisation nécessaires à l’amélioration de leurs services. 

La grande majorité de la communauté n’a pas accès à l’eau potable. Les villages manquent de robinets et de puits protégés. Les changements de température ont tari les rivières et les ruisseaux. De plus, l’hygiène et l’assainissement font défaut. La plupart des maisons n’ont pas de latrines adéquates. Les habitants jettent leurs déchets dans des fosses ouvertes, dans lesquelles les animaux paissent librement. De telles conditions nuisent gravement à la santé et  au bien-être des enfants et de leurs familles. 

Lire La suite

Cycle de vie d'une communauté de parrainage

Diamagadio, Sénégal, est en phase 1

PHASE 1: Bâtir la fondation

En collaboration avec les dirigeants locaux, nous évaluons les besoins et les ressources de la communauté, planifier des projets pour fournir des solutions à long terme. Les opportunités de parrainage et de développement débutent.