Matyazo

Actualités de la communauté Matyazo

Ensemble, nous changeons concrètement la vie des enfants, des familles et des communautés. Voici quelques exemples de nos réalisations rendues possibles par votre soutien en 2017 :


Soins de santé
À Matyazo, l'accès limité à des soins de santé est un problème récurrent, en particulier pour les enfants, les nouveau-nés et les enfants de moins de cinq ans. De nombreuses familles ne bénéficient pas de l'assurance médicale nécessaire pour recevoir des soins de santé adaptés, ce qui engendre des problèmes tels qu'un faible taux d'enregistrement des naissances, ou des épisodes de maladies prolongés, notamment de paludisme et de diarrhée. Dans cette communauté, la sensibilisation à la prévention du VIH et du sida est insuffisante et de nombreux enfants sont atteints de cette maladie.

Les habitants de Matyazo peinent également à trouver de l'eau potable tout au long de l'année et beaucoup n'ont pas de source d'eau à moins de 30 minutes de chez eux. De fait, seulement 41,5 % de la population a accès à l'eau potable. Souvent, les bonnes pratiques en matière d'hygiène ne sont pas appliquées et les habitants ignorent qu'elles permettent de se maintenir en bonne santé.

Développement économique
Au niveau national, le Rwanda utilise un système appelé « Ubudehe » pour définir le statut socioéconomique des communautés. Ce système est lié à la pratique du Rwanda qui consiste à travailler de manière collective pour résoudre les problèmes des communautés. À Matyazo se trouvent les familles qui sont le plus dans le besoin. Certains problèmes dont la mauvaise qualité du sol, les changements climatiques, les pratiques agricoles archaïques et le manque de ressources et d'éducation empêchent de nombreux agriculteurs et éleveurs de générer assez de revenus pour subvenir à leurs besoins et à ceux de leurs familles.

Le principal problème qui touche les enfants est le manque de repas équilibrés et riches en nutriments. De fait, seulement 44,18 % des familles consomment des aliments assez variés pendant leurs repas quotidiens. Par conséquent, de nombreux enfants, en particulier les moins de cinq ans, souffrent de faim et de malnutrition.

Éducation
À Matyazo, il est difficile pour de nombreux élèves de terminer leur éducation en ayant acquis des connaissances et des compétences approfondies. En 2013, 243 élèves de l'école primaire sur 5 577 ont abandonné l'école, la majorité d'entre eux étant des filles. Plusieurs facteurs sont à l'origine du taux d'abandon élevé de l'école primaire. L'un d'entre eux est le trop grand nombre d'élèves dans les écoles et le manque de professeurs.

De plus, le manque de matériel pédagogique est en partie à l'origine des mauvaises compétences des élèves en matière de lecture, d'écriture et de mathématiques. Dans toute la communauté, seuls 24 % des enfants ont un niveau de lecture suffisant pour leur âge. Les problèmes de santé et la faim perturbent également les élèves. Par conséquent, seulement 41 % des jeunes ont terminé l'école primaire.
  • 187 membres de la communauté ont été formés sur les droits des enfants et sur les problèmes de protection, afin d'assurer la sécurité et la participation des enfants
  • 1 survivant de la violence a reçu un soutien pour l'aider à faire face au traumatisme et récupérer
  • 330 membres de la communauté ont appris comment travailler avec les autorités locales et influencer les décisions pour améliorer les services et le bien-être des enfants
  • 1 groupe communautaire s'est engagé auprès des autorités locales pour faire valoir leurs droits et créer des changements positifs pour les enfants   
  • 270 enfants en âge préscolaire développent des compétences motrices et linguistiques essentielles, posant ainsi les bases de leur future éducation
  • 187 enfants et jeunes ont été formés à des compétences essentielles comme le sens critique, l'estime de soi et la communication
  • 600 parents et membres de la communauté ont appris l'importance de l'éducation et comment soutenir leurs enfants dans l'apprentissage
  • 2,429 parents ont été formés sur les bonnes pratiques de nutrition et sur les manières de protéger la santé de leurs enfants
  • 31 enfants mal nourris ont été inscrits à des programmes de nutrition et surveillés pour s'assurer qu'ils grandissent en bonne santé
  • 368 femmes ont été conseillées sur la manière de se soigner correctement ainsi que leurs bébés au cours de la grossesse et après
  • 2,060 agriculteurs ont appris des techniques pour améliorer la production animale et le rendement des cultures afin de mieux subvenir aux besoins de leurs enfants et de leur famille.
  •  400 enfants et adultes sont membres des groupes d'épargne, aidant les familles à répondre à leurs besoins financiers et à avoir accès à de petits prêts
  • 20 groupes d’épargne aident les adultes et enfants à économiser et à obtenir des prêts pour faire croître leurs entreprises ou couvrir des dépenses de base
  • 42 animaux de ferme ont été distribués aux familles pour leur fournir des moyens pour mieux prendre soin de leurs enfants
  • 415 personnes, incluant les enfants, bénéficient de latrines et ont un meilleur accès à l’assainissement