Nyange

Actualités de la communauté Nyange



Impact du Coronavirus (COVID-19) sur les opérations de Vision Mondiale

À l'appui des recommandations de santé publique énoncées par l'Organisation Mondiale de la Santé, certaines activités du programme de parrainage ont été temporairement suspendues en raison de la COVID-19. Les activités peuvent inclure des requêtes et de la correspondance de parrain/marraine, des visites de parrain/marraine, des notifications de cadeaux et des livraisons de cadeaux. Ces suspensions temporaires peuvent affecter les informations que vous recevrez de nous dans les semaines et les mois à venir. En savoir plus  sur notre réponse à COVID-19.

Ensemble, nous changeons concrètement la vie des enfants, des familles et des communautés. Voici quelques exemples de nos réalisations rendues possibles par votre soutien en 2017 :


La communauté rurale de Nyange compte 39 045 habitants, dont la plupart vivent de l'agriculture et de l'élevage. Des difficultés liées à la qualité du sol, aux méthodes agricoles, aux maladies du bétail et au manque d'éducation empêchent les agriculteurs de générer le revenu nécessaire pour répondre aux besoins fondamentaux de leurs familles. Par conséquent, les foyers souffrent souvent de la faim et de la malnutrition.

Certains dirigeants de la communauté s'inquiètent que certaines traditions profondément enracinées dans la culture, comme la consultation de médecins­sorciers plutôt que le recours à des soins de santé adéquats, mènent à des choix de vie négatifs, à une mauvaise santé et dans certains à cas de la violence. D'autres problèmes peuvent toucher les foyers, comme le travail des enfants, la violence familiale et les grossesses adolescentes.
Soins de santé
Afin d'améliorer la santé et la nutrition des enfants vivant à Nyange, Vision Mondiale œuvrera en collaboration avec la communauté à :
  • augmenter l'accès à des services de santé de qualité et le recours à des services de santé destinés aux enfants et aux nouveau-nés ;
  • réduire les incidences des infections au VIH et à d'autres maladies, telles que le paludisme, la pneumonie et la diarrhée ;
  • faciliter un accès durable à l'eau potable pour les enfants et les communautés vulnérables ;
  • informer les familles sur les bonnes pratiques en matière d'hygiène et d'assainissement afin d'améliorer le bien­être des enfants.
Développement économique
Dans le but de développer l'économie et la résistance des familles, nous œuvrerons en collaboration avec les dirigeants locaux à :
  • accroître la production de l'agriculture et de l'élevage de bétail et créer et développer des possibilités d'emplois non­agricoles ;
  • améliorer la sécurité alimentaire et la nutrition au niveau des foyers ;
  • augmenter le revenu des familles et faire en sorte que les besoins fondamentaux des enfants soient satisfaits ;
  • diminuer la vulnérabilité de la communauté face aux catastrophes naturelles et dispenser des formations sur la protection de l'environnement.
Éducation
Dans l'optique d'améliorer la qualité de l'éducation et les compétences essentielles des enfants et des jeunes de Nyange, nous travaillerons ensemble pour :
  • augmenter le taux d'inscription et de rétention à l'école et diminuer le taux d'abandon scolaire ;
  • améliorer les compétences en lecture, en écriture et en mathématiques des élèves grâce à la formation des enseignants et des bénévoles et à des clubs parascolaires ;
  • améliorer l'éducation des jeunes en leur permettant d'acquérir des compétences fondamentales et professionnelles ou en les formant aux métiers techniques ;
  • sensibiliser les parents et les éducateurs à l'importance du développement des enfants en bas âge et renforcer le soutien des enfants en âge préscolaire.
Protection des enfants
  • 2 réunions sur la protection de l’enfance et des initiatives de défense des droits ont été dirigées par des membres de la communauté, qui ont aidé à informer le gouvernement sur les moyens d’assurer la sécurité des enfants.
  • 2 partenaires communautaires des secteurs public, privé et sans but lucratif ont travaillé avec Vision Mondiale au cours de la dernière année afin d'améliorer les conditions de vie des enfants.
  • 6 partenaires communautaires des secteurs public, privé et sans but lucratif ont travaillé avec Vision Mondiale au cours de la dernière année afin d'améliorer les conditions de vie des enfants.
  • 107 comités communautaires de protection de l’enfance sont en fonction
Éducation
  • 12 coordonnateurs de groupes d’alphabétisation ont atteint 80 % ou plus dans leur formation, ce qui améliore la façon dont ils éduquent les garçons et les filles à lire et à écrire.
  • 283 parents et soignants ont suivi une formation sur l’importance de l’alphabétisation pour les enfants, afin d'accroître le soutien dont bénéficient les filles et les garçons pour apprendre à lire et à écrire.
  • 400 parents et soignants ont suivi une formation en éducation et en développement de la petite enfance, les guidant sur la façon de soutenir la croissance de leur jeune enfant.
  • 575 jeunes ont participé à des activités liées aux aptitudes à la vie quotidienne, ont appris à gérer leurs émotions et à améliorer leurs aptitudes à la communication.
  • 740 filles et garçons d’âge préscolaire sont inscrits à l’éducation préscolaire, afin qu’ils soient mieux préparés à entrer à l’école primaire.
  • 9 écoles ont reçu un soutien sous forme de nouveaux livres ou d'une formation actualisée pour les enseignants, ce qui donne aux élèves plus de ressources pour les aider à apprendre.
Santé et nutrition
  • 183 agents de santé communautaires ont sensibilisé la communauté à la malnutrition aiguë
  • 2978 garçons et filles ont fait vérifier leur taille et leur poids, ce qui a permis aux travailleurs de la santé de vérifier si les enfants grandissent en santé et reçoivent une bonne nutrition.
Moyens de subsistance
  • 1620 ménages ont reçu des arbres fruitiers
  • 165 agriculteurs ont appris des techniques améliorées pour gérer les terres, les cultures et le bétail, ce qui leur a permis d’accroître durablement leur production agricole et leur revenu pour aider leurs enfants.
  • 2225 femmes et hommes sont des membres actifs d'un groupe d'épargne local, ce qui les aide à devenir plus stables financièrement.
  • 333 agriculteurs ont appris des techniques améliorées pour gérer les terres, les cultures et le bétail, ce qui leur a permis d’accroître durablement leur production agricole et leur revenu pour aider leurs enfants.
  • 5 groupes d’agriculteurs travaillent ensemble au développement et à la vente collective de leurs produits, ce qui leur permet d'augmenter leurs revenus et à répondre aux besoins de leur famille.
  • 507 jeunes ont participé à des groupes non agricoles qui les aident à gagner un revenu, les préparant ainsi à une meilleure stabilité financière à l'âge adulte.
  • 89 groupes d'épargne sont actifs et offrent aux membres de la communauté un endroit local pour éconimiser de l'argent régulièrement, gagner de l'intérêt et obtenir des prêts.
 
*Résultats obtenus d'octobre 2018 à septembre 2019

Explorez Nyange

conditions actuelles

Pour protéger la vie privée des enfants, cette carte ne montre que la région générale de la communauté, et non l'emplacement exact.

Les besoins à Nyange

Soins de santé
À Nyange, l'accès limité aux soins de santé est un problème récurrent, en particulier pour les mères, les nouveau-nés et les enfants de moins de cinq ans. De nombreuses familles ne bénéficient pas de l'assurance médicale nécessaire pour recevoir des soins de santé adaptés, ce qui engendre des problèmes tels qu'un faible taux d'enregistrement des naissances, ou des épisodes de maladies prolongés, notamment de paludisme et de diarrhée. Dans cette communauté, la sensibilisation à la prévention du VIH et du sida est insuffisante et de nombreux enfants sont atteints de cette maladie.

Les habitants de Nyange peinent également à trouver de l'eau potable tout au long de l'année et beaucoup n'ont pas d'installations sanitaires près de chez eux. De fait, seulement 32,46 % de la population a accès à des toilettes salubres. Souvent, les bonnes pratiques en matière d'hygiène ne sont pas appliquées et les habitants ignorent qu'elles permettent de se maintenir en bonne santé.

Développement économique
Au niveau national, le Rwanda utilise un système appelé « Ubudehe » pour définir le statut socioéconomique des communautés. Ce système est lié à la pratique du Rwanda qui consiste à travailler de manière collective pour résoudre les problèmes des communautés. À Nyange, les familles se trouvent dans une situation d'extrême vulnérabilité. En raison de certains problèmes, dont la mauvaise qualité du sol, les changements climatiques, les pratiques agricoles archaïques et le manque de ressources et d'éducation, seulement 23,61 % des agriculteurs et des éleveurs sont en mesure de générer assez de revenus pour subvenir à leurs besoins et à ceux de leurs familles.

Le principal problème qui touche les enfants est le manque de repas équilibrés et riches en nutriments. De fait, un peu moins de la moitié des familles vivant à Nyange parvient à consommer des aliments assez variés pendant leurs repas quotidiens et l'ensemble de la communauté souffre de pénuries alimentaires tous les ans pendant au moins deux mois. Par conséquent, au moins 86,23 % des jeunes déclarent manquer régulièrement de nourriture et au moins 46 % des enfants ont un retard de croissance.

Éducation
À Nyange, il est difficile pour les élèves de terminer leur éducation en ayant acquis des connaissances et des compétences approfondies et au moins 39,5 % d'entre eux abandonnent l'école. Il y a trop d'élèves dans les écoles et pas assez d'enseignants. La majorité de ces derniers ont besoin d'être formés à de nouvelles méthodes plus attractives pour motiver leurs élèves. Ces problèmes, associés au manque de nouveau matériel pédagogique freinent le développement des capacités en lecture, en écriture, et en mathématiques des élèves.

Dans l'ensemble de la communauté, seulement 11,38 % des jeunes ont l'impression de suivre des objectifs réalisables. Les problèmes de santé et la faim perturbent également les élèves.
Lire La suite

Cycle de vie d'une communauté de parrainage

Nyange, Rwanda, est en phase 1

PHASE 1: Bâtir la fondation

En collaboration avec les dirigeants locaux, nous évaluons les besoins et les ressources de la communauté, planifier des projets pour fournir des solutions à long terme. Les opportunités de parrainage et de développement débutent.