Rugarama

Actualités de la communauté Rugarama

Ensemble, nous changeons concrètement la vie des enfants, des familles et des communautés. Voici quelques-uns des domaines sur lesquels nous nous concentrerons cette année :


La communauté Rugarama se situe dans la province de l’est du Rwanda, à environ 100 km de Kigali, la capitale. La région se caractérise par des collines, des plaines et quelques zones marécageuses.

Il y a 2 saisons des pluies, la principale étant d’octobre à décembre. Cependant, les habitants de cette région endurent plus de périodes de sècheresse que le reste de la population au Rwanda.

Les périodes de sècheresse récurrentes sont un défi majeur, car l’agriculture de subsistance est quasiment la seule source de revenus. Plus de 85 % de la population gagne moins de 1 $ par jour. Leur combat quotidien a été amplifié par les effets du génocide de 1994. Rien qu’à Rugarama, 900 enfants sont devenus orphelins à cause du génocide ou du SIDA. La méfiance et la suspicion subsistent. La communauté a grand besoin de paix, de cicatrisation et de réconciliation.​

  • 3,947 enfants ont reçu des certificats de naissance, leur donnant accès aux droits et services fondamentaux comme la santé et l'éducation
  • 588 membres de la communauté ont appris comment travailler avec les autorités locales et influencer les décisions pour améliorer les services et le bien-être des enfants
  • 294 groupes communautaires se sont engagés auprès des autorités locales pour faire valoir leurs droits et créer des changements positifs pour les enfants
  • 200 enfants et membres de la communauté sont mieux équipés pour se protéger des catastrophes et réagir en cas d'urgence
  • 50 enfants mal nourris ont été inscrits à des programmes de nutrition et surveillés pour s'assurer qu'ils grandissent en bonne santé
  • 174 travailleurs et bénévoles de la santé ont été formés pour fournir des soins sanitaires de qualité, notamment aux femmes et aux enfants
  • 9 personnes ont reçu des formations professionnelles en commerce et en finance, améliorant leurs chances de gagner un revenu stable
  • 527 agriculteurs ont appris des techniques pour améliorer la production animale et le rendement des cultures afin de mieux subvenir aux besoins de leurs enfants et de leur famille.
  • 1,338 agriculteurs ont reçu du bétail, des graines ou des outils pour améliorer leur rendement et mieux subvenir aux besoins de leurs enfants et de leur famille.
  • 1,338 enfants et adultes sont membres des groupes d'épargne, aidant les familles à répondre à leurs besoins financiers et à avoir accès à de petits prêts
  • 93 groupes d’épargne aident les adultes et enfants à économiser et à obtenir des prêts pour faire croître leurs entreprises ou couvrir des dépenses de base
  • 5,053 enfants et membres de la communauté boivent et cuisinent désormais avec de l’eau potable grâce à de nouvelles sources d'eau ou d'anciennes qui ont été réparées
  • 50 enfants et adultes ont appris l'importance de la salubrité de l'eau, des bonnes pratiques sanitaires et hygiéniques pour rester en bonne santé

Explorez Rugarama

conditions actuelles

Pour protéger la vie privée des enfants, cette carte ne montre que la région générale de la communauté, et non l'emplacement exact.

Les besoins à Rugarama

Situation sanitaire
Il n’y a qu’un centre de soins de santé pour plus de 31 500 personnes et il n’y a pas assez de personnel. Les maladies mortelles courantes sont le paludisme, la typhoïde, la diarrhée et la dysenterie. Le manque d’eau potable exacerbe cette situation.

Le VIH et le sida sont un autre défi majeur. À Rugarama, la prévalence du VIH s’élève à 14 % en raison de sa proximité avec un axe routier principal. Elle est bien plus élevée que le taux national de 2,8 %.

Alimentation
Le manque de compréhension des bonnes pratiques de nutrition, particulièrement chez les enfants âgés de moins de 5 ans, est un facteur majeur de la malnutrition. Les parents manquent considérablement de moyens, ce qui les empêche de cultiver ou d’acheter suffisamment de nourriture et d’offrir des repas nutritifs à leur famille.

Le parrainage permettra :

  • d’encourager les agents de santé communautaires à la prévention et au traitement des maladies courantes ;
  • de sensibiliser les mères aux soins prénataux et postnataux et à la vaccination des enfants ;
  • de soutenir les communautés afin de construire et entretenir les systèmes de récupération de l’eau de pluie ;
  • de former les membres de la communauté de tous les âges sur les moyens de prévenir la propagation du VIH ;
  • d’encourager le suivi de la croissance des enfants de moins de 5 ans et le rétablissement des enfants souffrant de malnutrition ;
  • de former les familles à des techniques agricoles améliorées qui augmenteront leur productivité.

Éducation
À Rugarama, les parents ne réalisent pas l’importance de l’éducation. Le déséquilibre des sexes est très marqué. De nombreuses filles sont inscrites pendant les premières années puis le nombre diminue plus le niveau progresse. Les filles sont alors vulnérables face au mariage précoce et à la maternité. Ceci les empêche de sortir de leur situation.

Conditions des salles de classe
Il y a 5 écoles primaires et seulement une de secondaire pour accueillir tous les élèves de ce district et des environs. Les résultats scolaires globaux sont médiocres, la majorité des enseignants ne sont pas formés et les salles de classe sont délabrées et surchargées. Différents groupes, tels que les élèves de maternelle et les adultes assistant à un programme d’alphabétisation, doivent se partager les salles de classe en alternant les heures de classe.

Le parrainage permettra :

  • de sensibiliser les parents à l’importance de l’école pour leurs enfants, notamment les filles ;
  • de soutenir les communautés dans la construction de plus d’écoles ;
  • d’aider à financer des bureaux, les frais de scolarité et des fournitures ;
  • d’assister les familles dans la génération de sources de revenus afin qu’elles puissent soutenir l’éducation de leurs enfants.

Cicatrisation et réconciliation
Plus de 15 ans après que le génocide ait coûté la vie à presque 1 million de personnes dans cette minuscule nation de l’Afrique, les habitants de Rugarama luttent toujours contre la suspicion, la haine et les problèmes psychologiques. La population est en colère. Beaucoup rêvent de vengeance. Dans cet environnement, la réconciliation est une des actions les plus difficiles auxquelles ont dû se confronter les habitants. Cependant, sans cela, de nouveaux conflits potentiels pourraient encore éclater.

Le parrainage permettra :

  • d’améliorer le soutien psychologique ;
  • d’associer des personnes pour qu’elles travaillent ensemble pour le pardon et la coexistence pacifique ;
  • de soutenir les conseillers qualifiés dans la promotion de clubs de réunions de jeunes ;
  • d’encourager les groupes religieux à atténuer les conflits.
Lire La suite

Cycle de vie d'une communauté de parrainage

Rugarama, Rwanda, est en phase 2

PHASE 2: Évaluer et grandir

Nous surveillons les progrès et faisons des ajustements pour atteindre les objectifs. Plus de membres de la communauté s'impliquent, mènent des projets et s'approprient leur succès