Ngandu

Actualités de la communauté Ngandu



Impact du Coronavirus (COVID-19) sur les opérations de Vision Mondiale

À l'appui des recommandations de santé publique énoncées par l'Organisation Mondiale de la Santé, certaines activités du programme de parrainage ont été temporairement suspendues en raison de la COVID-19. Les activités peuvent inclure des requêtes et de la correspondance de parrain/marraine, des visites de parrain/marraine, des notifications de cadeaux et des livraisons de cadeaux. Ces suspensions temporaires peuvent affecter les informations que vous recevrez de nous dans les semaines et les mois à venir. En savoir plus  sur notre réponse à COVID-19.
 

Grâce au généreux soutien des Canadiens, nous avons commencé à travailler pour améliorer le bien-être des enfants et des familles dans cette communauté. Voici quelques-uns des domaines sur lesquels nous nous concentrerons cette année :


Le programme Ngandu est une communauté périurbaine située dans la banlieue de la ville la plus grande et la plus peuplée de la province de Kinshasa. La communauté est très pauvre et souffre d'un manque de services sociaux de base et d'eau potable. La majorité de la population est illettrée et dépend principalement de petites entreprises.

Le climat de la région est tropical, avec deux saisons : une saison sèche et une saison des pluies, qui dure pendant 8 mois, de septembre à mai.

La communauté est densément peuplée et voit d'importants flux de personnes se déplacer du centre de la ville vers des quartiers situés dans les banlieues. Ce phénomène entraine une crise du logement. De nombreuses familles pauvres construisent leur maison en utilisant des buissons où d’autres familles très pauvres puisent des ressources comme du bois de chauffage ou des fruits sauvages. Utiliser ces espaces comme logements augmente davantage la vulnérabilité de ces personnes qui dépendent de ces ressources pour survivre. 
Protection des enfants
  • 1 plan conjoint a été rédigé entre les partenaires communautaires, ce qui aidera à bâtir de manière durable une communauté plus sécuritaire et plus solidaire pour les enfants.
  • 106 garçons et filles ont reçu un certificat de naissance, leur permettant de faire valoir leurs droits en tant que citoyens.
Santé et nutrition
  • 555 femmes enceintes ont été sensibilisées à des sujets relatifs aux soins préventifs tels que : la transmission de la mère à l’enfant de maladies sexuellement transmissibles, la diarrhée, le paludisme, la fièvre typhoïde, le choléra, la varicelle et les soins postnatals
Moyens de subsistance
  • 1 communauté a mis à jour leurs plans de préparation aux catastrophes, aidant ainsi les parents à réduire l’impact des catastrophes naturelles sur leur revenu et la sécurité de leur famille.
  • 10 associations communautaires ont amélioré leur production de produits animaliers et de légumes
  • 14 groupes agricoles et d'agriculteurs se sont formés, aidant les producteurs à travailler ensemble pour obtenir de meilleures récoltes.
  • 15 agriculteurs ont vendu leurs biens grâce à des techniques de vente améliorées
  • 261 membres des groupes d'épargne ont augmenté leur revenu d'entreprise un an après s'être joints au groupe, ce qui les a aidés à répondre davantage aux besoins fondamentaux de leurs enfants.
  • 40 agriculteurs ont reçu une formation en agriculture adaptée au climat
  • 48 groupes d’épargne ont été établis
Partenariat
  • 4 organisations communautaires et religieuses ont mis en œuvre des plans de développement
 
*Résultats obtenus d'octobre 2018 à septembre 2019

Explorez Ngandu

conditions actuelles

Pour protéger la vie privée des enfants, cette carte ne montre que la région générale de la communauté, et non l'emplacement exact.

Les besoins à Ngandu

De nombreux enfants ne vont pas à l'école
Très peu d'enfants de la communauté Ngandu vont à l'école. Parmi les enfants allant à l'école, les filles sont plus instruites que les garçons, avec seulement 57 % de filles et 43 % de garçons allant à l'école. Cependant, près de 20 % des enfants abandonnent l'école avant d'avoir terminé, la raison principale étant l'incapacité à payer les frais de scolarité. Par conséquent, seuls quelques enfants savent lire, écrire et compter lorsqu'ils terminent l'école primaire ou secondaire.

De plus, il y a peu d'écoles dans la région et les enfants doivent marcher de très longues distances pour s'y rendre. 60 % des écoles de la région ont besoin d'être équipées. Il n'existe pas non plus de formation professionnelle pour que les jeunes puissent acquérir des compétences utiles pour l'obtention d'un emploi. De nombreux enseignants refusent également d'enseigner dans cette région, entraînant un mauvais enseignement et une mauvaise expérience d'apprentissage pour les élèves.

Votre parrainage aidera à améliorer l'éducation dans la région en permettant :
  • de souligner auprès des parents l'importance de l'éducation de leurs enfants;
  • d’encourager l'enregistrement des naissances afin que les enfants aient un certificat de naissance, ce qui leur permettra d'avoir accès aux services sociaux tels que l'école;
  • d’aider les enfants à apprendre à lire et à écrire en offrant des formations aux enseignants afin qu'ils améliorent leurs techniques d'enseignement.

Les enfants ne mangent pas à leur faim

Il existe de nombreux problèmes touchant la santé de la communauté de Ngandu. La population n'a pas assez de revenus pour payer des soins de santé convenables et consulte donc des guérisseurs traditionnels ou tente de se soigner eux-mêmes.

De nombreux enfants ne mangent pas assez, car leurs familles n'ont pas d'emplois qui leur permettent d'acheter assez de nourriture. Certains enfants ne font qu'un repas par jour et d'autres ne mangent parfois pas de la journée. Pour ceux qui ont à manger, leur régime n'est pas équilibré. Dans certaines régions, 15 % des enfants souffrent de rachitisme et le taux de malnutrition chez les enfants de 6 mois à 5 ans atteint les 14 %.

Les enfants de 0 à 6 mois souffrent également d'un fort taux de malnutrition car les mères ne pratiquent pas l'allaitement exclusif pendant les 6 premiers mois de la vie de leur bébé. En outre, si les mères tombent enceintes rapidement après leur accouchement, elles arrêtent d'allaiter leur bébé, car elles pensent qu'elles doivent prendre soin du bébé qu'elles portent dans leur ventre.

Le VIH est fortement présent dans la région, car une grande partie de la population adopte des comportements à risque, les rendant vulnérables à la maladie. Par exemple, à cause du manque de nourriture dans la région, des femmes offrent des services sexuels en échange d'argent et n'utilisent pas de protection. Cela entraîne souvent la diffusion de maladies sexuellement transmissibles.

Votre parrainage contribuera à :
  • augmenter la production alimentaire pour aider la famille à avoir suffisamment à manger tous les jours. Les surplus peuvent être conservés ou utilisés pour constituer un capital à la famille;
  • améliorer l'accès à l'eau potable, réduisant ainsi le taux de mortalité lié aux maladies véhiculées par l'eau. Cela permettra également aux familles d'utiliser leurs revenus pour leurs besoins autres que les soins de santé.
Lire La suite

Cycle de vie d'une communauté de parrainage

Ngandu, République démocratique du Congo, est en phase 2

PHASE 2: Évaluer et grandir

Nous surveillons les progrès et faisons des ajustements pour atteindre les objectifs. Plus de membres de la communauté s'impliquent, mènent des projets et s'approprient leur succès