Menkao

Actualités de la communauté Menkao

Grâce au généreux soutien des Canadiens, nous avons commencé à travailler pour améliorer le bien-être des enfants et des familles dans cette communauté. Voici quelques-uns des domaines sur lesquels nous nous concentrerons cette année :


L'enfant que vous parrainez vit à Menkao, une zone périurbaine à la périphérie de Kinshasa, la vaste capitale de la RDC, qui compte 6,3 millions d'habitants. Malgré sa proximité avec la ville, Menkao semble plutôt rurale. Le climat tropical humide possède deux saisons avec de grosses pluies en avril, novembre et décembre. Pendant la saison des pluies, la température moyenne est de 28,5 °C. Pendant la saison sèche, elle est de 24,1 °C. L'accès à l'eau potable est fortement limité.

Il y a peu de sources. Les familles utilisent donc l'eau de pluie et des rivières ainsi que des puits indigènes. Il existe un puits indigène amélioré, mais il ne suffit pas pour satisfaire tous les besoins de la communauté. La végétation est constituée de steppes et savanes, avec quelques rares arbres fruitiers et palmiers. La plupart des familles pratiquent l'agriculture de subsistance. Le revenu moyen d'un foyer est de 1 $ par jour, ce qui limite fortement la capacité des parents à subvenir correctement aux besoins de leurs enfants. Les habitations sont simples, souvent composées de briques de terre et de toits de chaume. 
Développement communautaire
  • 11 projets de services communautaires ont été mis en œuvre
Santé et nutrition
  • 1 processu de surveillance et de dialogue ou de lobbying dirigé par la communauté et une réunion sur les questions de santé ont été organisés par la communauté
Eau, Assainissement & Hygiène
  • 1 source d’eau endommagé a été réparée, permettant aux familles d'avoir un meilleur accès à de l’eau propre.
  • autres personnes disposent maintenant d'une nouvelle source d’eau à moins de 30 minutes de leur maison, ce qui permet aux familles d'avoir accès à l’eau potable toute l’année.
  • 2 communautés locales ont reçu une formation sur l’assainissement et les personnes ne défèquent plus dans des espaces ouverts, ce qui aide à protéger davantage d’enfants contre les maladies.
  • 23 clubs ou programmes de santé et d’hygiène ont été créés dans les écoles, afin d'aider les élèves à se familiariser avec l’eau potable, l’hygiène et les bonnes habitudes sanitaires.
  • 2370 personnes ont visité des établissements de santé où il y avait de l’eau potable disponible sur les lieux, permettant aux travailleurs de la santé et aux patients d’avoir accès à de l’eau potable.
  • 2519 autres personnes disposent maintenant de latrines ou de toilettes à la maison, ce qui permet aux ménages d’avoir un meilleur assainissement.
  • 3 comités d’approvisionnement en eau et d’assainissement ont reçu une formation, afin d'apprendre à entretenir la source d’eau du village et à fournir de l’eau potable aux enfants.
  • 3000 enfants ont maintenant accès à de l’eau potable à leur école ou leur centre scolaire, ce qui leur donne un accès facile à de l’eau potable à boire et améliore leur environnement d’apprentissage.
  • 33 adultes ont appris à vendre des produits ou des services pour maintenir durablement la source d’eau locale et l’hygiène, tout en gagnant un revenu et en aidant leur communauté.
  • 4 ménages ont maintenant accès à des postes de lavage des mains et ont appris à les utiliser
  • 5100 élèves disposent de stations de lavage des mains et du savon à leur école, ce qui contribue à les garder en bonne santé et à créer un environnement d’apprentissage plus propre.
  • 565 ménages ont reçu une formation en hygiène et ont maintenant des stations de lavage des mains avec du savon, ce qui permet aux familles d’améliorer l’hygiène à la maison et de réduire les maladies.
  • 61 chefs religieux ont appris à propos de l’hygiène, de l'assainissement ou comment apporter des changements dans les actions d’une personne, afin qu’elles puissent être des modèles de comportement bien informés pour les jeunes.
 
*Résultats obtenus d'octobre 2018 à septembre 2019

Explorez Menkao

conditions actuelles

Pour protéger la vie privée des enfants, cette carte ne montre que la région générale de la communauté, et non l'emplacement exact.

Les besoins à Menkao

Manque de nourriture et de possibilités de revenus

Peu de familles à Menkao possèdent plus d'une petite parcelle de terrain qu'elles peuvent cultiver. Pourtant, la plupart des familles comptent sur l'agriculture rudimentaire pour vivre, alors même qu'il est très difficile de cultiver assez de nourriture et de gagner un revenu suffisant. Le manioc, le maïs et les arachides sont les cultures les plus communes, mais les rendements sont faibles. Cela est principalement dû aux techniques agricoles traditionnelles, aux outils agricoles de mauvaise qualité et au manque de terres fertiles. Un manque d'intégration entre l'élevage animalier, la culture de fruits et l'élevage de poissons exacerbe le problème. Les parents ont du mal à satisfaire les besoins nutritionnels de leurs enfants.

Accès limité à l'éducation

Les enfants sont confrontés à de nombreux obstacles qui les empêchent de profiter pleinement de leur éducation. L'un de ces obstacles est le manque d'enseignants qualifiés. Les quelques enseignants travaillant à Menkao gagnent moins de 10 $ par mois. Le manque de financement du gouvernement signifie que souvent, les enseignants ne sont pas payés du tout, ce qui entraîne une baisse générale du leur moral et de leur motivation. Tous les villages ne possèdent pas d'écoles. Ceux qui en ont manquent de pupitres, matériel pédagogique, toilettes et eau potable. Le manque d'écoles entraîne un fort surpeuplement, une même école étant utilisée pour les élèves du primaire le matin et pour ceux du secondaire, l'après-midi. De nombreux parents ne peuvent se permettre d'envoyer leurs enfants à l'école, ce qui conduit à de forts taux d'abandon et à des mariages précoces, surtout pour les jeunes filles.

Manque d'eau potable et d'établissements de santé

Seulement 10 % des familles de la communauté de l'enfant que vous parrainez ont accès à l'eau potable. Les enfants et les familles risquent donc de contracter des maladies véhiculées par l'eau. Les femmes et les jeunes filles doivent également marcher sur de longues distances pour aller chercher de l'eau. Pour les jeunes filles allant à l'école, ces trajets les retardent pour aller en classe, ce qui a un impact négatif sur leur éducation. L'absence d'établissements de santé dans la région aggrave la situation. L'hôpital le plus proche se situe à 70 km, et certaines personnes n'y parviennent jamais car elles n'ont pas de quoi payer le transport pour s'y rendre. Les établissements de santé existants manquent d'équipement moderne et d'un nombre suffisant de produits pharmaceutiques adaptés. Le personnel de santé manque de formation appropriée et n'est pas motivé, conséquence des salaires faibles. Ces facteurs limitent considérablement la capacité des parents à s'occuper correctement de leurs enfants.

L'impact du VIH et du sida

Un accès limité à l'information concernant le VIH et le sida signifie que de nombreuses personnes ne savent pas comment se protéger de cette maladie. De nombreuses légendes persistent, et une mauvaise gestion de la maladie empêche de nombreuses personnes de recevoir les soins dont elles ont grandement besoin. Souvent, les enfants et les autres membres de la communauté ne reçoivent pas d'information de prévention appropriée concernant le VIH. Cela les rend susceptibles d'adopter des comportements à risque. Il n'existe aucun centre de dépistage et aucun système permettant d'identifier et de soigner les personnes vivant avec le VIH ou le sida. Le fait que Menkao se situe à proximité d'une route nationale augmente davantage les risques de transmission du VIH. De nombreux voyageurs incitent à des activités sexuelles à risque, comme la prostitution, ce qui entraîne des taux d'infection élevés.

Les objectifs pour la communauté

En participant à ce projet pour Menkao avec Vision Mondiale, vous aidez à apporter des solutions à long terme contre la pauvreté et soutenez la communauté afin qu’elle puisse devenir autosuffisante.

Nous espérons accroître le rendement des cultures ainsi que les revenus des familles en difficulté en favorisant l'accès aux marchés, terres, graines, outils et races animales de qualité. La création d'associations agricoles permettra aux familles de gagner en efficacité, et le reboisement des terres aidera à restaurer la qualité du sol.

Notre objectif est d'assurer que les enfants aient accès à une éducation de qualité. Nous souhaitons sensibiliser les parents à l'importance de l'éducation pour leurs enfants et leur offrir l'accès à des activités générant des revenus, afin qu'ils aient les moyens d'envoyer leurs enfants à l'école. Les enseignants auront également accès à ces activités afin de les motiver. Nous continuerons de travailler auprès des organisations concernées pour l'augmentation des salaires des enseignants et pour la construction, la réhabilitation et l'équipement des écoles. Le personnel de santé sera formé et des établissements de santé ainsi que des sources d'eau seront construits.

Les enfants et les adultes de Menkao recevront une formation de prévention contre le VIH.

Cette communauté aidera aussi à améliorer les conditions de vie des enfants orphelins et vulnérables ainsi que des personnes atteintes du VIH ou du sida. 
Lire La suite

Cycle de vie d'une communauté de parrainage

Menkao, République démocratique du Congo, est en phase 2

PHASE 2: Évaluer et grandir

Nous surveillons les progrès et faisons des ajustements pour atteindre les objectifs. Plus de membres de la communauté s'impliquent, mènent des projets et s'approprient leur succès