Adjekoria

Actualités de la communauté Adjekoria

Grâce à votre généreux soutien, nous avons commencé à travailler pour améliorer le bien-être des enfants et des familles dans cette communauté. Voici quelques-uns des domaines sur lesquels nous nous concentrerons cette année :


La communauté rurale d’Adjekoria se situe à 125 km au nord de la frontière nigérienne et compte 85 523 habitants. Les principaux groupes ethniques de cette zone sont les Haoussas, les Peuhls et les Touaregs. Ils vivent dans des maisons faites de terre et de chaume et tirent principalement leurs revenus de l’agriculture. Les précipitations rares et les vents violents ont eu un effet désastreux sur leurs terres agricoles. Les nutriments dans le sol ont été emportés par le vent et des dunes de sable se sont formées.
 
Les principales activités agricoles sont la culture du sorgho et de l’arachide et l’élevage de chèvres, de moutons et de volailles. En raison des mauvaises récoltes, la plupart des familles disposent de faibles revenus et peinent à payer l’éducation, les soins de santé et la nourriture. Les femmes et les filles sont particulièrement vulnérables en raison de leur faible statut social. Malgré ces défis, les habitants d’Adjekoria sont plus résilients et déterminés à faire évoluer leur communauté.
 

Apprenez-en davantage sur cette communauté et sur la façon dont vous pouvez aider à changer les choses pour les enfants et les familles qui y vivent.

 

Éducation
Afin d’assurer aux enfants l’accès à une éducation de qualité, Vision Mondiale aidera la communauté à :
  • mettre en place et former des comités de gestion scolaire et encourager les enfants à participer aux écoles gouvernementales;
  • fournir aux enseignants le matériel nécessaire pour améliorer le milieu d’apprentissage;
  • expliquer aux parents les bienfaits de l’éducation et d’encourager leurs enfants (notamment les filles) à aller à l’école.
Soins de santé
Avec le soutien des parrains/marraines et des résidents d’Adjekoria, Vision Mondiale s’emploiera à :
  • prévenir et gérer la malnutrition et protéger les enfants du paludisme et de la pneumonie;
  • renforcer le système de santé en mettant en place des établissements de santé communautaires;
  • augmenter le pourcentage d’enfants ayant accès à l’eau potable toute l’année en créant de nouveaux points d’eau et en étendant les réseaux dans les écoles et centres de santé;
  • aider les membres de la communauté à adopter de bonnes pratiques d’hygiène et sanitaires en les sensibilisant et en les formant.
Protection des enfants
Afin de s’assurer que les enfants sont en sécurité, Vision Mondiale collaborera avec la communauté pour :
  • former les bénévoles de la communauté à reconnaître les enfants victimes d’abus et leur indiquer à qui s’adresser en cas de besoin;
  • offrir des formations dans les clubs pour enfants sur les effets négatifs des mariages précoces;
  • encourager la communauté et les chefs religieux à exprimer leur soutien pour la lutte contre la négligence des enfants, le travail des enfants et les mariages précoces.

Explorez Adjekoria

conditions actuelles

Pour protéger la vie privée des enfants, cette carte ne montre que la région générale de la communauté, et non l'emplacement exact.

Les besoins à Adjekoria

Parce qu’il est un pays enclavé, le Niger présente un climat particulièrement aride et connaît de nombreuses périodes de sécheresse accompagnées de fortes pluies. Dans ce climat difficile, les enfants doivent faire face à de nombreux défis pour accéder à l’éducation, rester en bonne santé et en sécurité.
 
Éducation
Au Niger, seulement 21 % des enseignants sont qualifiés. Il existe donc de nombreuses entraves à l’éducation de qualité pour les enfants d’Adjekoria. De nombreux facteurs empêchent les enfants d’étudier convenablement, notamment des ressources et manuels insuffisants, le fort ratio d’élèves par enseignant et le manque d’éducation des parents. À Adjekoria, le taux d’inscription des jeunes filles à l’école primaire est faible (70 % contre 90 % pour les garçons) et il y a en moyenne seulement un enseignant pour 56 élèves.
 
Santé
À Adjekoria, les enfants peinent à rester en bonne santé et à bien se nourrir. Avec un taux de mortalité infantile de 166 décès pour 1 000 naissances et près de 1 enfant sur 4 sous-alimenté, ils font face à des défis quotidiens pour survivre.
 
La santé des enfants est également menacée par l’accès difficile à des vaccins essentiels et à l’eau propre et potable. En plus de ces problèmes, la zone manque d’établissements de santé et l’approvisionnement en médicaments est insuffisant. La population nigérienne, y compris les adultes, présente l’une des espérances de vie les plus faibles au monde : 56 ans.
 
Protection des enfants
À Adjekoria, comme ailleurs au Niger, il existe un manque de sensibilisation au sujet de la reconnaissance des droits des enfants. Ce manque de sensibilisation ainsi que les difficultés des parents à subvenir aux besoins de leur famille nuit à la protection de l’enfance. Dans les communautés rurales nigériennes, les services de protection des enfants n’existent pas. Lorsque ces problèmes sont soulevés, on constate un manque de soutien et d’action.
Par conséquent, les enfants d’Adjekoria peuvent subir des abus, et être obligés de travailler ou de se marier très jeunes.
Lire La suite

Cycle de vie d'une communauté de parrainage

Adjekoria, Niger, est en phase 1

PHASE 1: Bâtir la fondation

En collaboration avec les dirigeants locaux, nous évaluons les besoins et les ressources de la communauté, planifier des projets pour fournir des solutions à long terme. Les opportunités de parrainage et de développement débutent.