Outer Arkhangai

La communauté Outer Arkhangai est autonome

En 2019, la communauté est passée du parrainage à l'autonomie et Vision Mondiale n'est plus sur place. Les personnes et les organisations locales ont été équipées pour diriger le développement de la communauté - et c'est quelque chose à célébrer!


Avec l'aide de votre soutien généreux et continu, les conditions de vie dans Outer Arkhangai ont été transformées. Les enfants et les familles sont beaucoup plus forts maintenant. La communauté a atteint ses objectifs et ses membres travaillent ensemble pour s'attaquer à de nouveaux objectifs. Votre soutien aura un impact durable pour les années à venir.

L’enfant que vous parrainez vit en Mongolie, un grand pays enclavé situé dans la partie nord de l’Asie centrale, bordé par la Chine et la Russie. La capitale de la Mongole est Oulan-Bator, elle est connue pour être la ville la plus froide du monde. L’enfant que vous parrainez vit dans une province rurale isolée (l’une des 21 provinces du pays) appelée Arkhangai Aimag, à environ 500 km au nord-ouest de la capitale.

L’histoire de la Mongolie compte une transition difficile vers une économie de marché, qui a conduit à l’effondrement des secteurs de la production et des services et une diminution considérable du revenu de nombreux citoyens du pays. Aujourd’hui, la majorité de la population vit dans le besoin. 34 % des familles vivent avec moins de 5 $ par jour dans un pays qui affronte systématiquement des conditions de sècheresse en été et de grand froid en hiver.​

Grâce à la générosité des parrains/marraines comme vous, les conditions de vie au Outer Arkhangai se sont améliorées. Votre soutien aura un impact durable pour les années à venir. Célébrons ces réalisations!
 
  • 83 % des enfants vont à l’école maternelle. Ils étaient 25 % en 2006. Cela est en partie dû à un programme alternatif pour les familles de bergers vivant loin des écoles.
  • Aujourd’hui, 99 % des enfants sont inscrits à l’école, soit 78 % en 2006.
  • •4 300 enseignants, parents et travailleurs sociaux ont reçu des formations et 28 clubs pour enfants ont ouvert, afin d’encourager de nouvelles compétences.
  • 7 290 parents et 960 travailleurs de santé ont bénéficié de formations sur l’alimentation, la médecine générale et les soins prénataux.
  • De nouveaux puits, de nouvelles latrines et de nouvelles pratiques d’hygiène ont contribué à réduire le nombre de maladies.
  • 9 400 personnes ont reçu des cours de préparation aux catastrophes naturelles. Les pertes d’animaux et les incendies ont diminué de 50 %.
  • •719 personnes ont rejoint des groupes d’épargne et 35 groupes d’entreprise créent de nouvelles opportunités.
  • De meilleures ressources et des enseignants plus qualifiés ont permis d’améliorer les environnements d’apprentissage des enfants.
  • •La malnutrition chez les enfants a chuté et la santé des familles s’est améliorée.
  • Les parents ont accès à des crédits leur permettant d’être plus résilients face aux difficultés.
  • 81 % des enfants de 10 à 12 ans savent lire convenablement.
  • Le taux de décrochage scolaire a été réduit jusqu’à 12 %.
  • L’introduction de la technologie a joué un rôle positif dans l’éducation.
  • Un tiers des familles ont accès à de meilleures sources d’eau.
  • L’éducation sexuelle a appris aux hommes à être plus respectueux envers les femmes.
  • La communauté a travaillé avec le gouvernement local pour préserver des ressources naturelles grâce au reboisement et à des techniques de conservation de l’eau.
  • Des habitants ont été formés pour devenir des maraîchers commerciaux.