Faridabad

Actualités de la communauté Faridabad

Ensemble, nous changeons concrètement la vie des enfants, des familles et des communautés. Voici quelques exemples de nos réalisations rendues possibles par votre soutien en 2017 :


Les choses les plus frappantes à propos de cette zone urbaine d’habitat informel (autrefois appelée « bidonville ») sont le surpeuplement, les déchets d’usine et la pollution. Situés aux abords de Delhi, ces quartiers pauvres attirent des familles démunies migrant d’autres régions de l’Inde ainsi que de pays comme le Népal et l’Afghanistan en quête d’une vie meilleure. Malheureusement, étant donné que la majorité n’a pas les compétences et l’éducation nécessaires pour se trouver du travail dans la ville, ces familles et enfants finissent dans la pauvreté la plus abjecte, avec peu de chance de s’en sortir. La plupart d’entre eux ont des emplois temporaires et ingrats en tant que journaliers. À bien des endroits dans la communauté, les nécessités de base comme l’eau potable et des installations sanitaires ne sont pas disponibles.
  • 5,950 membres de la communauté ont été formés sur les droits des enfants et sur les problèmes de protection, afin d'assurer la sécurité et la participation des enfants
  • 580 jeunes dirigent ou assistent aux parlements d'enfants pour défendre leurs droits et influencer les décisions locales
  • 116 parlements d'enfants encouragent les jeunes à défendre leurs droits et à participer aux décisions communautaires
  • 49 survivants de la violence ont reçu un soutien pour les aider à faire face au traumatisme et récupérer 
  • 7 groupes communautaires se sont engagés auprès des autorités locales pour faire valoir leurs droits et créer des changements positifs pour les enfants
  • 3,462 enfants et jeunes ont été formés à des compétences essentielles comme le sens critique, l'estime de soi et la communication
  • 1,000 personnes, incluant les enfants, bénéficient de latrines et ont un meilleur accès à l’assainissement

Explorez Faridabad

conditions actuelles

Pour protéger la vie privée des enfants, cette carte ne montre que la région générale de la communauté, et non l'emplacement exact.

Les besoins à Faridabad

Les enfants, particulièrement les filles, n’ont pas accès à une bonne éducation

Il n’y a pas assez de places à l’école primaire ou intermédiaire pour les enfants, et les établissements scolaires existants manquent d’équipement de base comme du mobilier pour les classes ou d’infrastructures comme de l’eau potable. Plusieurs parents, particulièrement des mères, sont illettrés et ne voient donc pas toujours l’intérêt d’une éducation pour leurs enfants, et pour les filles en particulier. De nombreuses filles restent à la maison pour s’occuper des tâches ménagères ou de leurs frères et sœurs plus jeunes. Le taux d’inscription à l’école est bas et celui du décrochage très élevé, puisque les enfants n’ont pas la motivation de rester à l’école et nombre d’entre eux commencent à travailler en bas âge. Peu d’enfants se rendent au niveau secondaire et encore moins de filles, puisque les parents ne paient pas l’éducation secondaire pour elles. De plus, les occasions d’acquérir une formation technique ou professionnelle sont très rares.

Vision Mondiale aidera à mettre sur pied des organisations communautaires et travaillera avec elles pour améliorer l’éducation en :

  • améliorant les infrastructures scolaires, en fournissant du matériel pédagogique et en fondant des centres communautaires et des espaces adaptés aux enfants. Des écoles intermédiaires seront fondées pour aider les enfants travailleurs à retourner à l’école et des programmes d’appoint aideront les élèves en lecture, en écriture et en mathématiques. Ces projets seront réalisés par des comités d’éducation et de gestion de l’école ;
  • aidant les parents à voir la valeur de l’éducation pour leurs enfants et en formant les enseignants pour améliorer la qualité de l’enseignement, grâce à des associations parents-enseignants ;
  • éduquant les enfants sur leurs droits et leurs responsabilités, en offrant aux enfants l’occasion de s’exprimer, en leur enseignant des compétences fonctionnelles et en les aidant à concrétiser leurs propres plans et initiatives pour améliorer la vie dans leur famille et leur communauté. Ce travail sera réalisé par des clubs d’enfants et des clubs de jeunes.

Les enfants ne peuvent pas jouir d’une bonne santé

Étant donné les conditions de bidonville, à peine 15 % des habitants ont des toilettes, il n’y a pas de système d’égout ou d’évacuation des eaux et la pollution des automobiles et des industries est incessante; les enfants sont donc régulièrement malades. Les maladies diarrhéiques et respiratoires sont courantes et la tuberculose en affecte beaucoup dans la communauté. De plus, de nombreuses familles migrantes ne font pas confiance aux médecins ou aux hôpitaux. Ainsi, nombre d’enfants ne sont pas vaccinés, et même certains parents l’interdisent. Les parents n’ont pas les connaissances nécessaires pour offrir des soins préventifs de qualité à leurs enfants, ou pour savoir quand chercher de l’aide.

Grâce à votre parrainage, Vision Mondiale travaillera avec des organismes communautaires pour améliorer la santé des enfants en :

  • aidant les parents à obtenir des certificats de naissance pour leurs enfants, afin que ceux-ci profitent des soins de santé publique ;
  • enseignant aux parents des pratiques préventives de santé comme une bonne nutrition, l’hygiène ainsi que comment traiter des maladies courantes et quand chercher de l’aide médicale ;
  • formant des travailleurs de la santé et en améliorant les postes sanitaires ;
  • améliorant les infrastructures sanitaires, d’eau et d’égouts en partenariat avec des agences gouvernementales locales.

Les habitants peinent à gagner leur vie

Dans cette communauté, la plupart des habitants sont des travailleurs migrants illettrés, non qualifiés ou semi-qualifiés. Les familles sont empêtrées dans la pauvreté et continuent de rapporter des salaires médiocres en tant que bonnes, balayeurs ou travailleurs temporaires ou dans le petit commerce, sans grand espoir d’améliorer leur vie et celles de leurs enfants. Le chômage est courant et les familles s’endettent de plus en plus auprès de prêteurs uniquement pour survivre.

Votre parrainage permettra à Vision Mondiale de travailler avec les familles pour améliorer leurs conditions économiques et leur permettre de prendre meilleur soin de leurs enfants en :

  • rassemblant les familles en petits groupes d’entraide, dont les membres mettront en commun leurs ressources, s’informeront sur l’épargne et les prêts, assumeront collectivement la responsabilité du développement économique des uns les autres, recevront de petits prêts et les rembourseront ;
  • offrant du soutien et des formations pour lancer et faire croître des activités génératrices de revenus ;
  • enseignant à des jeunes des compétences professionnelles en demande dans la ville à travers de groupes d’entraide pour les jeunes ;
  • assurant la liaison avec des banques, des programmes de préparation à l’emploi et des bureaux de placement, afin d’assurer que les membres du groupe ont accès au soutien dont ils ont besoin pour améliorer leurs conditions d’emploi ou d’affaires.
Lire La suite

Cycle de vie d'une communauté de parrainage

Faridabad, Inde, est en phase 2

PHASE 2: Évaluer et grandir

Nous surveillons les progrès et faisons des ajustements pour atteindre les objectifs. Plus de membres de la communauté s'impliquent, mènent des projets et s'approprient leur succès