Gurgaon

Actualités de la communauté Gurgaon

Ensemble, nous changeons concrètement la vie des enfants, des familles et des communautés. Voici quelques exemples de nos réalisations rendues possibles par votre soutien en 2017 :


La communauté Gurgaon tire son nom d’une ville en pleine expansion tout près de New Delhi. Bien que la ville en soi soit maintenant connue comme étant la « capitale mondiale des centres d’appels », le projet est implanté dans l’un de ses quartiers les plus pauvres. La vie y ressemble très peu à celle de la ville prospère avoisinante.

La communauté s’est développée sur le versant des collines entourant la ville. Les habitants y sont généralement pauvres et non qualifiés, des migrants venus en ville en quête d’une meilleure vie. 80 % des habitants font partie de la caste répertoriée (autrefois nommés « Les Intouchables ») et sont encore victimes de la discrimination fondée sur la caste. Les familles vivent encore dans des maisons à toit de chaume et ont un accès limité à l’eau potable ou à de bonnes installations sanitaires.

Le chômage et le sous-emploi sont communs, la plupart des habitants travaillant comme journaliers en moyenne 10 à 15 jours par mois. Le travail des enfants est commun. La dépendance à l’alcool et aux drogues ainsi que les niveaux croissants de prostitution sont également évidents dans la communauté.​

  • 46 membres de la communauté ont été formés sur les droits des enfants et sur les problèmes de protection, afin d'assurer la sécurité et la participation des enfants
  • 6,540 jeunes dirigent ou assistent aux parlements d'enfants pour défendre leurs droits et influencer les décisions locales
  • 327 parlements d'enfants encouragent les jeunes à défendre leurs droits et à participer aux décisions communautaires
  • 2 survivants de la violence ont reçu un soutien pour les aider à faire face au traumatisme et récupérer
  • 40 membres de la communauté ont appris comment travailler avec les autorités locales et influencer les décisions pour améliorer les services et le bien-être des enfants
  • 8 groupes communautaires se sont engagés auprès des autorités locales pour faire valoir leurs droits et créer des changements positifs pour les enfants
  • 2,553 enfants et jeunes ont été formés à des compétences essentielles comme le sens critique, l'estime de soi et la communication

Explorez Gurgaon

conditions actuelles

Pour protéger la vie privée des enfants, cette carte ne montre que la région générale de la communauté, et non l'emplacement exact.

Les besoins à Gurgaon

Les enfants peuvent jouir d’une meilleure santé

La mortalité infantile est très élevée dans cette communauté. Les enfants sont sous-alimentés. Ils ne reçoivent pas assez de nourriture nutritive et leur santé est affaiblie davantage encore en raison des maladies véhiculées par l'eau qui provoquent la diarrhée. Les mères ne savent pas comment nourrir leurs enfants convenablement, ni prendre les bonnes mesures de prévention pour protéger la santé de leurs enfants ou comment traiter les maladies courantes.

De plus, les familles ne peuvent souvent pas payer pour des soins de santé. Les familles migrantes ne bénéficient plus du soutien du gouvernement lorsqu’elles traversent les frontières étatiques, alors nombre d’entre elles ne sont pas admissibles pour recevoir les soins de santé publique dont elles ont besoin. Une seule maladie peut venir à bout de toutes leurs économies ou les précipiter dans les griffes de prêteurs sans scrupules. Cette situation engendre également des environnements dans lesquels des maladies transmissibles comme la tuberculose deviennent endémiques. Les patients doivent souvent arrêter de prendre des médicaments prématurément : ils ont alors une rechute et continuent de transmettre la maladie à d’autres. Naturellement, de nombreux enfants ne sont pas vaccinés, alors les taux d’incidence de la rougeole et de la polio sont élevés. Plusieurs personnes suivent encore leurs croyances traditionnelles et cherchent de l’aide auprès de personnes non qualifiées.

Votre parrainage peut aider les enfants à jouir d’une meilleure santé en nous permettant de :

  • apprendre aux familles comment améliorer la santé de leurs enfants, en abordant des sujets comme les soins appropriés pendant la grossesse, l’allaitement, les bonnes pratiques d’alimentation pour les enfants et les nourrissons, la vaccination, comment traiter les maladies courantes et quand chercher de l’aide médicale ;
  • travailler en partenariat avec le ministère de la Santé pour améliorer les services de santé : des professionnels de la santé seront formés, de l’équipement aidera à garantir la qualité et la disponibilité des vaccins ;
  • fournir du matériel comme des suppléments de vitamine A et des sels de réhydratation orale.

Une éducation donnera aux enfants un meilleur départ dans la vie

Avec une seule école primaire publique dans la région, de nombreux enfants, particulièrement les filles, ne sont pas en mesure de recevoir une éducation. L’état de l’école est déplorable et les enseignants manquent de formation. L’environnement n’est pas adapté aux enfants et la qualité de l’éducation est mauvaise. Ainsi, le taux de décrochage est élevé et bon nombre d’enfants travaillent pour aider leur famille à survivre. De nombreux parents sont eux-mêmes illettrés et ne comprennent souvent pas l’importance de l’éducation, particulièrement pour les filles. Ainsi, beaucoup de filles sont tenues à la maison pour faire des tâches ménagères ou pour garder leurs frères et sœurs plus jeunes.

Peu d’enfants se rendent jusqu’à l’école intermédiaire ou secondaire, particulièrement étant donné qu’aucune des deux n’existe dans la région. Les filles sont plus désavantagées encore car leurs parents craignent pour leur sécurité et ne les laissent pas sortir de la communauté. Sans éducation, les enfants sont pratiquement destinés à vivre dans une pauvreté sans cesse grandissante.

Avec votre aide, Vision Mondiale prévoit :

  • d'aider les familles à comprendre l’importance d’une éducation, particulièrement pour les filles ;
  • d'améliorer les établissements scolaires et fournir du matériel pédagogique ;
  • d'établir des centres d’éducation de la petite enfance pour aider les enfants à développer leurs compétences pour l’école primaire ;
  • d'établir de centres éducatifs informels/centres d’étude communautaires dans des régions éloignées pour que les élèves aient accès à une éducation à distance ;
  • de former des jeunes et offrir une orientation professionnelle selon les compétences en demande dans la ville comme l’informatique, la mécanique et l’électronique.

Les familles qui ont de meilleurs revenus peuvent mieux subvenir aux besoins de leurs enfants

La clé pour aider les enfants de Gurgaon à jouir d’une meilleure qualité de vie est sans doute d’aider leurs familles à augmenter leurs revenus et à avoir un moyen de subsistance stable. Étant donné que la plupart des habitants sont des travailleurs journaliers travaillant pour de petits salaires à peine 10 à 15 jours par mois, ils ne sont jamais en mesure de subvenir convenablement aux besoins d’une famille. Pour empirer les choses, les travailleurs ne sont pas syndiqués, beaucoup sont illettrés et ils sont donc faciles à exploiter. Les jeunes, qui constituent la moitié de la main-d’œuvre, de même que les adultes, n’ont pas les compétences, les connaissances ou les occasions nécessaires pour accroître leurs revenus. Beaucoup sont tellement endettés auprès de prêteurs qu’ils sont prisonniers de la spirale de la pauvreté.

Vision Mondiale aidera à :

  • établir des groupes d’entraide dans lesquels de 8 à 10 familles mettent leurs ressources en commun et obtiennent une formation pour apprendre de nouvelles compétences et comprendre des enjeux comme l’épargne, les prêts et l’entrepreneuriat ;
  • aider les groupes d’entraide à entreprendre des activités génératrices de revenus, acquérir des immobilisations de démarrage, commercialiser leurs produits ou mettre des membres en contact avec des agences pour des placements d’emploi ;
  • fonder des groupes de jeunes qui offriront des formations axées sur les compétences et aideront les jeunes à comprendre et régler des problèmes courants les affectant eux-mêmes ou leur communauté, tels que : le mariage d’enfants, le travail des enfants, la dépendance et les questions foncières ;
  • établir des centres d’information qui offriront du counselling et des services d’emploi pour informer les membres de la communauté, les préparer et les mettre au fait d’occasions d’emploi dans des services gouvernementaux.
Lire La suite

Cycle de vie d'une communauté de parrainage

Gurgaon, Inde, est en phase 2

PHASE 2: Évaluer et grandir

Nous surveillons les progrès et faisons des ajustements pour atteindre les objectifs. Plus de membres de la communauté s'impliquent, mènent des projets et s'approprient leur succès