Pillaro

Actualités de la communauté Pillaro



Impact du Coronavirus (COVID-19) sur les opérations de Vision Mondiale

À l'appui des recommandations de santé publique énoncées par l'Organisation Mondiale de la Santé, certaines activités du programme de parrainage ont été temporairement suspendues en raison de la COVID-19. Les activités peuvent inclure des requêtes et de la correspondance de parrain/marraine, des visites de parrain/marraine, des notifications de cadeaux et des livraisons de cadeaux. Ces suspensions temporaires peuvent affecter les informations que vous recevrez de nous dans les semaines et les mois à venir. En savoir plus  sur notre réponse à COVID-19.

Grâce au généreux soutien des Canadiens, nous avons commencé à travailler pour améliorer le bien-être des enfants et des familles dans cette communauté. Voici quelques-uns des domaines sur lesquels nous nous concentrerons cette année :


La communauté Pillaro se situe dans les hautes terres de l'une des régions les plus démunies de la province Tungurahua, au centre de l'Équateur. Cette province abrite l'un des volcans les plus actifs de la planète, du même nom, Tungurahua, qui signifie « gorge de feu ». Des milliers de familles ont été déplacées lors de son éruption en 2006 qui a détruit des routes, des maisons et des cultures et affecté la santé respiratoire des habitants. Le terrain montagneux de Pillaro associé à de fortes pluies, de la neige, du brouillard et de l'humidité pendant les mois d'hiver rendent les conditions agricoles et de vie très difficiles.

En l'absence d'opportunités économiques, de nombreuses personnes, en majorité des hommes, quittent Pillaro pour trouver du travail dans de plus grandes fermes ou comme ouvriers non qualifiés.​

Protection des enfants
  • 150 parents ont suivi une formation pour apprendre à discipliner leurs enfants sans violence physique, afin que davantage de filles et de garçons soient à l'abri des mauvais traitements.
  • 2 réunions sur la protection de l’enfance et des initiatives de défense des droits ont été dirigées par des membres de la communauté, qui ont aidé à informer le gouvernement sur les moyens d’assurer la sécurité des enfants.
  • 2189 enfants et jeunes peuvent maintenant reconnaître les facteurs de risque liés aux mauvais traitements, à l’exploitation ou à la négligence
  • 2838 enfants et jeunes participent activement à des activités parascolaires formelles : art, culture, sports
Éducation
  • 26 enseignants ont appris de nouvelles façons d’enseigner les compétences en littératie, améliorant ainsi la façon dont ils éduquent les filles et les garçons à lire et à écrire.
Santé et nutrition
  • 201 mères et soignants d’enfants de moins de 5 ans ont des connaissances sur les régimes alimentaires équilibrés
Eau, Assainissement & Hygiène
  • 974 familles pratiquent de meilleures habitudes d’hygiène, notamment le lavage des mains avec de l’eau et du savon, le nettoyage et le ramassage des ordures
Urgence
  • 1257 enfants et jeunes peuvent reconnaître les premiers signaux d’alarme et savent quoi faire en cas d’urgence ou de catastrophe naturelle
 
*Résultats obtenus d'octobre 2018 à septembre 2019

Explorez Pillaro

conditions actuelles

Pour protéger la vie privée des enfants, cette carte ne montre que la région générale de la communauté, et non l'emplacement exact.

Les besoins à Pillaro

Mauvaise santé et eau non potable

Près de 66 % des jeunes enfants souffrent de sous-alimentation chronique à cause du manque de sensibilisation à la nutrition adaptée et aux soins des enfants. Moins d'une personne sur 5 a accès à l'eau potable. Cela entraîne la propagation des maladies, dont les infections parasitaires et la diarrhée. Les infections respiratoires communes causées par les températures basses, le fort taux d'humidité et les pluies fréquentes sont une source de préoccupation majeure. Les mauvaises conditions d'hygiène représentent un défi majeur supplémentaire chez les enfants souffrant déjà de malnutrition. Il est difficile pour les habitants de s'occuper de leur santé en raison du manque d'accès à des soins de santé et de l'absence de campagnes d'éducation ou d'interventions de santé organisées directement à Pillaro.

Éducation limitée

Presque tous les enfants à Pillaro vont à l'école, mais les ressources pédagogiques sont limitées. Beaucoup d'enfants commencent l'école tard et abandonnent vite. Le taux de redoublement est élevé. Dans la région de San Andrés, près de 23 % des hommes et 30 % des femmes sont analphabètes. Au niveau national, le taux est de 9 %. À San Andrès, moins de 36 % des élèves terminent l'école primaire, contre 67 % au niveau national.

Manque de nourriture et d'opportunités de revenus

La plupart des familles de Pillaro gagnent leur vie grâce à leurs cultures, à la production laitière et à l'élevage de petits animaux. La terre volcanique est fertile, mais la profondeur du sol varie, rendant certaines zones incultivables. Les récoltes sont limitées par la déforestation croissante, l'érosion des sols et le climat difficile. Les agriculteurs locaux utilisent des méthodes agricoles traditionnelles qui limitent la production des cultures. Le manque d'irrigation, de semences, d'outils et d'engrais constitue un défi majeur et certaines cultures sont vulnérables aux nuisibles et maladies, ce qui nuit davantage aux récoltes.

Lire La suite

Cycle de vie d'une communauté de parrainage

Pillaro, Équateur, est en phase 2

PHASE 2: Évaluer et grandir

Nous surveillons les progrès et faisons des ajustements pour atteindre les objectifs. Plus de membres de la communauté s'impliquent, mènent des projets et s'approprient leur succès