Pourquoi parrainer un enfant? Témoignages de nos parrains et marraines

sept. 01, 2020
LECTURE DE 2-MINUTES

Anna Eisner

A woman stands at a table holding a photo of a child
Anna Eisner se tient debout derrière une table dédiée au programme de parrainage de Vision Mondiale Canada
 

Je m’appelle Anna Eisner. À l’heure actuelle, je parraine 12 enfants avec Vision Mondiale. Voici mon histoire.

Mon mari, Ben Eisner, a toujours adoré les enfants.

Au cours de l’été 2019, lorsque nous avons appris que son cancer était en phase terminale, Ben a décidé de laisser derrière lui un héritage qui permettrait de venir en aide à certains des enfants les plus vulnérables au monde. Pour ce faire, nous avons décidé de parrainer des enfants dans des pays en développement.

En tant que marraine expérimentée, je peux vous assurer que le parrainage peut faire une différence énorme dans la vie d’un enfant qui doit faire face aux nombreuses difficultés liées au fait d’habiter dans un pays en développement. Il y a des années, j’ai rendu visite à l’un des enfants que je parrainais et j’ai vu de mes propres yeux tout le travail et tout le bien que font ces organisations pour contribuer à développer des communautés entières dans les pays les plus pauvres au monde et pour les rendre autosuffisantes.

L’un des derniers enfants que j’aie parrainés porte le même prénom que mon mari : il s’appelle Ben et il est originaire de la République démocratique du Congo. C’est mon petit Ben à moi. J’ai opté pour lui quand je l’ai vu sur le site de Vision Mondiale, car je me suis dit que ça serait un bon moyen de rendre hommage à mon défunt époux. Ou peut-être parce que c’était la seule manière pour moi d’avoir de nouveau un Ben dans ma vie. Quoi qu’il en soit, dès que j’ai vu son profil, j’ai immédiatement fait une demande de parrainage.

Je n’ai pas encore reçu sa première lettre, mais je l’aime déjà. De tout mon cœur. Tout comme j’aime mon mari Ben.