Que se passe-t-il pendant les 30 heures?

Depuis plus de 50 ans, des jeunes participent aux 30 heures de famine pour collecter des fonds et sensibiliser les gens pour mettre un terme à la famine


Un défi personnel amusant et significatif

La famine permet aux personnes de se rassembler pour aider les autres et pour se développer personnellement, le tout en s’amusant! C’est une place pour :

  • s’informer sur la famine dans le monde
  • collecter des fonds pour aider les familles dans le besoin et créer des solutions alimentaires durables
  • consacrer du temps à du travail communautaire
  • établir des relations, œuvrer ensemble pour une cause commune

Si vous participez pour la première fois aux 30 heures de famine, vous trouverez plus d’informations ci-dessous et vous pourrez vous inscrire pour commencer une expérience de groupe incroyable. Si vous êtes un groupe qui participe à nouveau, merci! Vous pouvez vous connecter pour commencer la famine 2019.

 

 




Que se passe-t-il pendant les 30 heures?


Vous décidez, mais voici quelques idées, inspirées des évènements de famine passés et d’idées tirées de la trousse de cette année :
 
PASSER DU BON TEMPS ENSEMBLE.  30 heures avec vos amis, une excellente occasion de développer des liens! Les activités destinées aux groupes (organisés ou non par les églises) feront passer le temps plus vite. Mais il faudra s’armer de patience pour le petit creux au milieu de l’évènement.
 
APPRENTISSAGE PAR L’EXPÉRIENCE. Découvrez la faim tout en aidant les personnes qui vivent la famine au quotidien. Des vidéos, simulations et observations vous aideront à approfondir vos connaissances sur la faim dans le monde, et comment vous pouvez y faire face.
 
SOUTENEZ LES BONNES ACTIONS. Vous recevrez les outils dont vous avez besoin pour combattre la famine. Cette année, les fonds de la collecte des 30 heures de famine soutiendront les familles dans le besoin en République démocratique du Congo.

 SERVICES. Certains groupes participants dédient une partie de leurs 30 heures à aider les autres au sein de leur communauté. Vous être libre de choisir ce qui convient à votre groupe, mais vous trouverez des idées dans le Guide des dirigeants.
 
BEAUCOUP DE PLAISIR. Cela va sans dire, n’est-ce pas? L’une des raisons pour laquelle les groupes continuent de participer à la famine, année après année, est les souvenirs amusants! Rendez votre évènement inoubliable!
 
CÉLÉBRATION. Lorsque l’évènement est terminé, vous pouvez faire la fête! Réjouissez-vous de ce que vous avez accompli et rompez votre jeûne ensemble avec un souper communautaire de votre choix.
 
 
 
 

De l’amour venu du Canada pour le monde entier

Saviez-vous que les 30 heures de famine ont commencé au Canada?

1971, dans le sous-sol d’une Église à Calgary, une jeune fille de 17 ans : c’est là que tout a commencé. Aujourd’hui, c’est un évènement mondial.

Ruth Roberts et 14 de ses amis ont vu à la télévision des images d’enfants souffrant pendant une famine en Afrique. Ils ont voulu les aider et l’idée leur est venue d’organiser une « famine » au sein de leur Église. « Nous avons décidé d’arrêter de manger pendant un jour et demi afin de comprendre, même dans une moindre mesure, ce que ces enfants vivaient », se souvient Ruth. Le groupe a récolté 600 $ pour Vision Mondiale afin d’aider des populations victimes de la famine.

« C’était si effrayant et terrifiant », affirme Ruth, « je leur ai juste posé une seule question très simple : « Avez-vous déjà été affamés? » Et nous avons tous fait non de la tête. Je me suis demandée ce que ça faisait et l’idée m’est venue de là. »

À ce jour, près de six millions d’étudiants ont vécu la faim en participant aux 30 heures de famine pour que les enfants affamés du monde puissent manger. En 2017, les adolescents de 14 pays dans le monde ont participé à la famine. Une exportation canadienne plutôt réussie, n’est-ce pas?