Jirapa

Actualités de la communauté Jirapa

Grâce au généreux soutien des Canadiens, nous avons commencé à travailler pour améliorer le bien-être des enfants et des familles dans cette communauté. Voici quelques-uns des domaines sur lesquels nous nous concentrerons cette année :


La communauté Jirapa compte plus de 90 000 habitants, dont beaucoup sont dans le besoin et vivent de l'agriculture. À cause des précipitations irrégulières, de la sécheresse et de l'infertilité du sol, il arrive souvent que les familles ne produisent pas suffisamment de nourriture. Près de 13 % des enfants de cette région souffrent de malnutrition. Pour survivre, les familles doivent souvent se résoudre à exploiter d'autres ressources naturelles comme les arbres et le charbon. Ces pratiques ne sont pas durables et si les habitants de la communauté continuent de les utiliser, les ressources naturelles de Jirapa seront bientôt épuisées.

Il y a peu de cliniques de santé et de personnel disponible pour soigner les enfants et leurs familles. Les maladies et les infections véhiculées par l'eau sont courantes en raison du manque d'hygiène et des installations sanitaires insalubres. Dans la majorité des écoles, il n'y a pas d'eau potable et de véritables toilettes. Les jeunes abandonnent souvent l'école pour gagner de l'argent pour leurs familles et certaines filles mettent fin à leur scolarité à cause d'un mariage précoce ou d'une grossesse pendant l'adolescence. Les femmes n'ont pas le droit d'être propriétaires d'un terrain et ne peuvent exercer qu'une gestion limitée sur leurs revenus et leurs moyens de subsistance. Elles dépendent donc de leur mari ou des hommes de leur famille.
  • 4,227 membres de la communauté ont été formés sur les droits des enfants et sur les problèmes de protection, afin d'assurer la sécurité et la participation des enfants
  • 5 jeunes dirigent ou assistent aux parlements d'enfants pour défendre leurs droits et influencer les décisions locales
  • 1 parlement d'enfants encourage les jeunes à défendre leurs droits et à participer aux décisions communautaires
  • 28 enfants ont reçu des certificats de naissance, leur donnant accès aux droits et services fondamentaux comme la santé et l'éducation
  • 45 membres de la communauté ont appris comment travailler avec les autorités locales et influencer les décisions pour améliorer les services et le bien-être des enfants
  • 5 groupes communautaires se sont engagés auprès des autorités locales pour faire valoir leurs droits et créer des changements positifs pour les enfants
  • 19 enfants handicapés ont reçu des soins médicaux, des améliorations au niveau de l'accessibilité et de l'équipement
  • 5 enfants et jeunes sont meilleurs à l'école grâce au mentorat et aux activités extrascolaires, comme les clubs ou les camps
  • 1 club est mis en place pour les enfants et les jeunes pour améliorer leur apprentissage au travers du mentorat et des activités extrascolaires
  • 800 enfants et jeunes ont été formés à des compétences essentielles comme le sens critique, l'estime de soi et la communication
  • 1 école a été améliorée pour offrir aux élèves un meilleur milieu d'apprentissage
  • 1,400 personnes ont reçu des formations professionnelles en commerce et en finance, améliorant leurs chances de gagner un revenu stable
  • 1,400 agriculteurs ont reçu du bétail, des graines ou des outils pour améliorer leur rendement et mieux subvenir aux besoins de leurs enfants et de leur famille.
  • 900 enfants et adultes sont membres des groupes d'épargne, aidant les familles à répondre à leurs besoins financiers et à avoir accès à de petits prêts
  • 10 groupes d’épargne aident les adultes et enfants à économiser et à obtenir des prêts pour faire croître leurs entreprises ou couvrir des dépenses de base
  • 4,127 enfants et adultes ont appris l'importance de la salubrité de l'eau, des bonnes pratiques sanitaires et hygiéniques pour rester en bonne santé
  • 1 250 enfants développent des compétences motrices et linguistiques essentielles dans les écoles, posant ainsi les bases de leur future éducation.
  • Les membres de la communauté travaillent à la protection des enfants et des jeunes par le biais d'ateliers et de programmes formels comme l'enregistrement des naissances.
  • 2 hôpitaux ont reçu un équipement médical de base et du matériel permettant de dispenser des soins de santé.
  • 10 superviseurs du bien-­être de l'enfance ont reçu une formation pour mieux promouvoir le bien-être des enfants.

Explorez Jirapa

conditions actuelles

Pour protéger la vie privée des enfants, cette carte ne montre que la région générale de la communauté, et non l'emplacement exact.

Les besoins à Jirapa

Éducation
À Jirapa, les enfants n'ont pas accès à une éducation de qualité. L'environnement dans les classes est très défavorable, les méthodes d'enseignement sont archaïques, les salles de classe et autres installations scolaires ne sont pas adaptées et les enseignants manquent de formation. La majorité des enfants n'ont pas les fournitures et le matériel suffisants. Il y a très peu d'enseignants en maternelle et la maigreur des prestations de base rend le métier d'enseignant peu attirant dans cette région. Cela entraîne souvent l'absence des professeurs. Les chefs d'établissements scolaires ne vérifient pas souvent leurs absences et des justifications sont rarement demandées.

En raison de ces problèmes, un grand nombre d'élèves manque l'école ou abandonne. Beaucoup quittent l'école pour travailler afin de gagner de l'argent pour subvenir à leurs besoins et à ceux de leur famille. Selon un rapport récent, 64,5 % des garçons contre seulement 46,5 % des filles ont terminé le collège. L'une des raisons de cette importante différence est que certaines filles mettent fin à leur scolarité à cause d'un mariage précoce ou d'une grossesse pendant l'adolescence. Ces femmes ont peu ou pas de compétences et ne peuvent pas se débrouiller seules et s'occuper de leurs enfants. Elles sont souvent dans l'impossibilité de répondre aux besoins fondamentaux de leurs enfants et les cycles de vulnérabilité et de sous­éducation se reproduisent.

Alimentation
Un des problèmes majeurs à Jirapa est le manque de nourriture tout au long de l'année. Les problèmes environnementaux tels que les précipitations irrégulières, la mauvaise qualité du sol et la sécheresse ont un effet négatif sur les récoltes. La situation défavorable des agriculteurs les empêche d'augmenter leur productivité et d'améliorer leur méthodes d'entreposage des récoltes. Une meilleure éducation aiderait les familles qui élèvent du bétail à améliorer leur productivité. En outre, peu d'alternatives durables s'offrent aux familles qui détruisent leurs ressources naturelles, comme les forêts ou le charbon, pour subvenir à leurs besoins.

Protection des enfants
La communauté de Jirapa n'est pas éduquée à promouvoir le bien-être des enfants. En l’absence de chefs communautaires engagés dans la protection des enfants et dans la promotion de leurs droits, ces derniers sont négligés et n'ont aucun moyen de se faire entendre.

L'un des problèmes les plus importants est la migration des parents contraints de chercher du travail à cause des mauvaises récoltes et de leur situation défavorable. Cette situation laisse souvent les enfants dans des situations de vulnérabilité et d'insécurité et les rend sujets à la mauvaise influence des pairs. En outre, les membres de la communauté qui se trouvent dans le besoin peuvent être poussés à promouvoir le mariage des filles pour s'assurer que l'on s'occupe d'elles. Le mariage précoce ne menace pas uniquement le bien­être des enfants. Il conduit également à des grossesses pendant l'adolescence, ce qui met en danger la santé des jeunes mères et de leurs enfants.

Chefs de communauté
La communauté doit également faire face à des catastrophes naturelles, comme des sécheresses et des tempêtes qui détruisent régulièrement leurs exploitations agricoles et leurs habitations. Les membres de la communauté ont besoin d'aide pour reconnaître les signes précurseurs de ces catastrophes et s'organiser de manière à minimiser leurs conséquences.
Lire La suite

Cycle de vie d'une communauté de parrainage

Jirapa, Ghana, est en phase 2

PHASE 2: Évaluer et grandir

Nous surveillons les progrès et faisons des ajustements pour atteindre les objectifs. Plus de membres de la communauté s'impliquent, mènent des projets et s'approprient leur succès