Kpaka-Krim

Actualités de la communauté Kpaka-Krim

Ensemble, nous changeons concrètement la vie des enfants, des familles et des communautés. Voici quelques-uns des domaines sur lesquels nous nous concentrerons cette année :


La communauté Kpaka Krim est située à environ 300 km de Freetown, la capitale. La forêt tropicale s’étend sur une grande partie de la région, entrecoupée de marécages qui sont souvent utilisés pour la culture du riz. Il existe deux saisons : la saison des pluies d’avril à octobre et la saison sèche de novembre à mars.

La plupart des familles sont composées d’agriculteurs de subsistance, qui essaient de cultiver suffisamment de nourriture pour leur consommation et celle de leur bétail, mais qui font souvent face à des pénuries. Le riz représente la denrée de base, le manioc et le caoutchouc sont les deux autres cultures principales. Pendant la saison des pluies, les inondations peuvent détruire tous les moyens de subsistance des familles et empêcher les enfants de se rendre à l’école ou de recevoir les soins nécessaires. Beaucoup d’enfants souffrent de malnutrition et de maladies. En raison de la pauvreté et des coutumes préjudiciables, les enfants abandonnent souvent l’école pour se marier ou pour travailler.

  • 42 membres de la communauté ont été formés sur les droits des enfants et sur les problèmes de protection, afin d'assurer la sécurité et la participation des enfants
  • 55 jeunes dirigent ou assistent aux parlements d'enfants pour défendre leurs droits et influencer les décisions locales
  • 11 parlements d'enfants encouragent les jeunes à défendre leurs droits et à participer aux décisions communautaires
  • 2 enfants handicapés ont reçu des soins médicaux, des améliorations au niveau de l'accessibilité et de l'équipement
  • 255 enfants en âge préscolaire développent des compétences motrices et linguistiques essentielles, posant ainsi les bases de leur future education
  • 350 enfants et jeunes sont meilleurs à l'école grâce au mentorat et aux activités extrascolaires, comme les clubs ou les camps
  • 135 parents et membres de la communauté ont appris l'importance de l'éducation et comment soutenir leurs enfants dans l'apprentissage
  • 30 enseignants et bénévoles ont appris des méthodes d'enseignement adaptées aux enfants afin d'améliorer la qualité de leur education
  • 13 écoles ont été rénovées ou équipées avec du matériel éducatif pour fournir aux élèves un meilleur milieu d'apprentissage
  • 40 travailleurs et bénévoles de la santé ont été formés pour fournir des soins sanitaires de qualité, notamment aux femmes et aux enfants
  • 60 personnes ont reçu des formations professionnelles en commerce et en finance, améliorant leurs chances de gagner un revenu stable
  • 600 enfants et adultes sont membres des groupes d'épargne, aidant les familles à répondre à leurs besoins financiers et à avoir accès à de petits prêts
  • 30 groupes d’épargne aident les adultes et enfants à économiser et à obtenir des prêts pour faire croître leurs entreprises ou couvrir des dépenses de base      

Explorez Kpaka-Krim

conditions actuelles

Pour protéger la vie privée des enfants, cette carte ne montre que la région générale de la communauté, et non l'emplacement exact.

Les besoins à Kpaka-Krim

Éducation
Les enfants de Kpaka Krim doivent souvent marcher plus de 10 km pour se rendre à l’école. En raison de facteurs comme les conditions d’enseignement médiocres, le manque d’enseignants formés, et une gestion scolaire inadaptée, les enfants ont souvent de mauvais résultats à leurs examens. 57 % des enfants scolarisés abandonnent l’école avant leurs examens finaux d’école primaire et les 2/3 de ces élèves sont des filles. En réalité, très peu de filles reçoivent un enseignement formel en raison des mariages et grossesses précoces.

Soins de santé
Kpaka Krim souffre d’un manque considérable de services de soins et de travailleurs de la santé formés. Les habitants parcourent de longues distances pour atteindre les centres de santé et beaucoup perdent la vie sur le chemin. Les femmes en âge de procréer sont particulièrement vulnérables. Elles ont plutôt recours à des accoucheurs traditionnels peu formés et à des praticiens frauduleux, entraînant de graves conséquences sur leur santé. Les enfants souffrent souvent de paludisme, de vers et de diarrhées, et la malnutrition chez l’enfant est courante.

Protection des enfants
Nombreux sont les parents qui accordent bien plus de valeur aux croyances traditionnelles qu’à l’éducation formelle, et qui envoient leurs enfants chez des enseignants religieux plutôt qu’à l’école. Là-bas, les enfants sont souvent mal nourris et mal habillés, et susceptibles d’être forcés de travailler. Le droit à l’éducation des enfants est souvent négligé et beaucoup sont mariés jeunes ou doivent travailler pour aider leurs familles plutôt que de se rendre à l’école.

Eau et installations sanitaires
49 % des familles de Kpaka Krim n’ont pas accès à une eau propre à la consommation et 72 % ne possèdent pas de latrines appropriées. Les connaissances limitées en matière d’assainissement et de bonnes pratiques d’hygiène exposent les habitants aux maladies véhiculées par l’eau ou liées à l’assainissement.

Développement économique
Pendant la saison des pluies, les inondations dans certaines zones de Kpaka Krim détruisent les cultures dans les champs avant même qu’elles ne puissent être récoltées, anéantissant ainsi les moyens de subsistance des familles. Certains foyers, notamment ceux sous l’égide de femmes, vivent avec moins de 1 $ par jour. De ce fait, ils ne peuvent subvenir correctement aux besoins de leurs enfants. De nombreux parents n’ont pas les moyens de couvrir les frais liés à l’école ou aux soins médicaux pour leurs enfants. Cela génère un impact négatif sur l’éducation et la santé de leurs enfants ainsi que sur le développement au sein de leurs familles et de leur communauté.

Lire La suite

Cycle de vie d'une communauté de parrainage

Kpaka-Krim, Sierra Leone, est en phase 2

PHASE 2: Évaluer et grandir

Nous surveillons les progrès et faisons des ajustements pour atteindre les objectifs. Plus de membres de la communauté s'impliquent, mènent des projets et s'approprient leur succès