Ngenda

La communauté Ngenda est autonome

En 2018, communauté est passée du parrainage à l'autonomie et Vision Mondiale n'est plus sur place. Les personnes et les organisations locales ont été équipées pour diriger le développement de la communauté - et c'est quelque chose à célébrer!


Avec l'aide de votre soutien généreux et continu, les conditions de vie dans Ngenda ont été transformées. Les enfants et les familles sont beaucoup plus forts maintenant. La communauté a atteint ses objectifs et ses membres travaillent ensemble pour s'attaquer à de nouveaux objectifs. Votre soutien aura un impact durable pour les années à venir.  

La communauté Ngenda est située à l’est du Rwanda, près de la frontière du Burundi. La région connaît une saison d’extrême sécheresse de juin à septembre. Malgré l’existence du Lac Cyohoha et de cours d’eau dans la région, la longue période de sécheresse contribue souvent à la pénurie d’eau. La saison des fortes pluies entre octobre et avril a également un effet néfaste, car elles causent des inondations et détruisent les cultures.
 
La majorité des habitants vivent de l’agriculture. Ces conditions climatiques ont de lourdes conséquences sur les récoltes et la nourriture disponible. L’économie n’est pas très développée et il y a peu de magasins au détail. Les routes sont saisonnières et la bicyclette est le principal moyen de transport, même si la majorité des membres de la communauté se déplacent à pied.
​Grâce à la générosité des parrains/marraines comme vous, les conditions de vie au Ngenda se sont améliorées. Votre soutien aura un impact durable pour les années à venir. Célébrons ces réalisations!
  • 4 enfants ont reçu les ressources dont ils avaient besoin pour s’instruire, telles que le paiement de leurs frais de scolarité, des fournitures scolaires, des livres et des uniformes.
  • 62 enseignants et bénévoles ont appris des méthodes d’enseignement adaptées aux enfants afin d’améliorer la qualité de leur éducation.
  • 644 enfants développent des compétences motrices et linguistiques essentielles dans les centres de la petite enfance, posant ainsi les bases de leur future éducation.
  • 205 agriculteurs ont appris des techniques pour améliorer la production animale et le rendement des cultures afin de mieux subvenir aux besoins de leurs enfants et famille.
  • 352 agriculteurs ont reçu du bétail, des graines ou des outils pour améliorer leur rendement et mieux subvenir aux besoins de leurs enfants et famille.
  • 980 jardins communautaires ou familiaux aident les enfants à avoir accès à des aliments nutritifs.
  • 25 groupes d’épargne ont été mis en place pour les familles et les enfants afin qu’ils économisent de l’argent et accèdent à des crédits pour leurs commerces et besoins essentiels.
  • 615 adultes et enfants font partie de groupes d’épargne grâce auxquels ils économisent et accèdent à des microcrédits pour répondre à leurs besoins.
  • 2685 parents et membres de la communauté ont appris à nourrir correctement leurs enfants et à les protéger contre les maladies.
  • 200 enfants ont été contrôlés afin de s’assurer qu’ils sont en bonne santé et bien nourris.
  • 1000 membres de la communauté, les enfants et jeunes inclus, ont appris à se protéger contre le VIH/sida.