Jigiya

Actualités de la communauté Jigiya

Ensemble, nous changeons concrètement la vie des enfants, des familles et des communautés. Voici quelques exemples de nos réalisations rendues possibles par votre soutien en 2017 :


Le projet Jigiya se situe dans le district de Kolokani, à 200 km de Bamako, la capitale du Mali. Le projet couvre deux communes qui regroupent 56 communautés. C'est une région agricole.

La région est traversée par un vent chaud et sec, l'harmattan. Les températures peuvent atteindre 40 à 45°C en mars et avril. Il tombe en moyenne 650 à 850 mm de pluie chaque année, habituellement entre mai et septembre.

De nombreuses familles vivent dans de simples cases réalisées à base de boue et avec un toit de chaume. Beaucoup d'entre eux sont des agriculteurs et cultivent du sorgho, du maïs, des arachides et du riz. Ils élèvent aussi du bétail. Vivre de l'agriculture n'est pas très rentable; la plupart des familles vivent dans la pauvreté. Beaucoup n'ont pas suffisamment de nourriture pour toute l'année et épuisent leurs ressources environ cinq mois après la récolte. Après des années de sécheresse et de déforestation, la terre s'est érodée et a perdu en fertilité.
  • 24 membres de la communauté ont appris comment travailler avec les autorités locales et influencer les décisions pour améliorer les services et le bien-être des enfants
  • 2 groupes communautaires se sont engagés auprès des autorités locales pour faire valoir leurs droits et créer des changements positifs pour les enfants
  • 35 agriculteurs ont appris des techniques pour améliorer la production animale et le rendement des cultures afin de mieux subvenir aux besoins de leurs enfants et de leur famille.

Explorez Jigiya

conditions actuelles

Pour protéger la vie privée des enfants, cette carte ne montre que la région générale de la communauté, et non l'emplacement exact.

Les besoins à Jigiya

Santé et nutrition 
Situation sanitaire
Les travailleurs de la santé qualifiés ne sont pas suffisamment nombreux pour répondre aux besoins de la population. Les centres de santé manquent terriblement de médicaments et d'équipement médical. De nombreuses maladies touchent les enfants, notamment le paludisme, la diarrhée, le tétanos, des problèmes respiratoires et des infestations de vers. Il arrive souvent que les personnes malades et les femmes enceintes ne reçoivent pas de traitement. Ils ne vont pas dans l'un des rares centres de santé, faute de pouvoir payer les coûts de transport pour s'y rendre. En conséquence, la région possède l'un des taux de santé les plus bas du pays.
État nutritionnel
Votre parrainage permettra d’améliorer la santé et l'alimentation des enfants en :
  • améliorant l'accès local aux soins de santé, en partenariat avec le service de santé ;
  • informant les parents sur l'importance d'emmener leurs enfants à un centre de santé lorsqu'ils sont malades ;
  • formant les membres de la communauté, quel que soit leur âge, à prévenir la propagation du VIH et du sida ;
  • formant les membres de la communauté sur des méthodes améliorées pour cultiver une alimentation plus nutritive, en partenariat avec les travailleurs agricoles du gouvernement.
Éducation et revenus familiaux
Conditions des salles de classe
Les salles de classe ne sont pas suffisamment nombreuses. Beaucoup d'établissements scolaires actuels sont en mauvais état. Les écoles maquent également d'enseignants qualifiés.
Inscription
Le taux d'inscription à l'école est bas. La raison principale est que les parents ne disposent pas d'un revenu suffisant pour offrir à leurs enfants les frais liés à l'école.

Votre parrainage permettra à plus d'enfants de recevoir un accès à l'éducation dont ils ont besoin :
  • les communautés pourront ainsi construire et rénover des salles de classe ;
  • des enseignants supplémentaires et des comités de gestion scolaire seront formés ;
  • les membres de la communauté seront encouragés à s'engager dans des activités générant des revenus ;
  • des agriculteurs ou des petites entreprises auront accès à des prêts.
Eau et installations sanitaires
Approvisionnement en eau
Les réserves d'eau sont extrêmement basses. Les familles ne disposent pas de sources d'eau potable en quantité suffisante. Certains puits s'assèchent pendant quatre à cinq mois chaque année. Les autres sources d'eau sont en mauvais état. Il arrive donc souvent que les habitants boivent de l'eau provenant de source hasardeuse, souvent contaminée. Le bétail manque également d'eau pendant la saison sèche, lorsque les rivières et les étangs sont asséchés.
Hygiène et installations sanitaires
Il n'est pas facile d'instaurer de bonnes règles d'hygiène lorsqu'il n'y a pas d'eau salubre pour se laver. Cela entraîne des complications sanitaires. Le manque d'installations sanitaires, telles que des latrines adéquates, contribue à la propagation de maladies. Les enfants sont les plus touchés, car ils sont les plus vulnérables.

Le soutien des parrains et marraines permettra de fournir un accès à l'eau potable :
  • en assistant les communautés dans la mise en place de nouvelles sources d'eau et la réparation de puits hors service ;
  • en formant des comités pour préserver les sources d'eau ;
  • en secondant les familles dans la construction de latrines et d'installations sanitaires et en contribuant à instaurer des pratiques sanitaires, comme se laver les mains.

 
Lire La suite

Cycle de vie d'une communauté de parrainage

Jigiya, Mali, est en phase 2

PHASE 2: Évaluer et grandir

Nous surveillons les progrès et faisons des ajustements pour atteindre les objectifs. Plus de membres de la communauté s'impliquent, mènent des projets et s'approprient leur succès