Alwar

Actualités de la communauté Alwar



Impact du Coronavirus (COVID-19) sur les opérations de Vision Mondiale

À l'appui des recommandations de santé publique énoncées par l'Organisation Mondiale de la Santé, certaines activités du programme de parrainage ont été temporairement suspendues en raison de la COVID-19. Les activités peuvent inclure des requêtes et de la correspondance de parrain/marraine, des visites de parrain/marraine, des notifications de cadeaux et des livraisons de cadeaux. Ces suspensions temporaires peuvent affecter les informations que vous recevrez de nous dans les semaines et les mois à venir. En savoir plus  sur notre réponse à COVID-19.

Ensemble, nous changeons concrètement la vie des enfants, des familles et des communautés. Voici quelques exemples de nos réalisations rendues possibles par votre soutien en 2017:


La communauté Alwar œuvre au nord-est du plus grand état de l’Inde, le Rajasthan. La majorité de cet état est occupée par le désert du Thar. Toutefois, le projet se concentre sur une communauté vivant dans la forêt de Sariska. Mais le terme « forêt » est trompeur; on est loin de la forêt tropicale humide! La région connaît de graves problèmes d’eau, son niveau étant extrêmement bas et y le sol étant rocailleux. La pénurie d’eau affecte tous les aspects de la vie dans cette communauté rurale. La plupart des familles gagnent leur vie grâce à l’agriculture de subsistance, mais elles connaissent la sécheresse chaque année. Sans pluie, elles se retrouvent sans nourriture et sans revenu pour acheter de la nourriture, et la pauvreté ne fait qu’augmenter, implacablement. De petites régions sont exploitées pour en extraire du gravier et de la roche. Quelques habitants travaillent comme journaliers.

Il y a 5 groupes ethniques majeurs vivants dans la communauté – les Meenas, les Bairwas, les Gujars, les Kolis et les Balhas – et ils parlent principalement 3 langues : le mewati, l’hindi et le rajasthani. La plupart des maisons ont des sols et des murs en boue ainsi que des toits en chaume; certaines sont fabriquées entièrement en boue. Le taux d’analphabétisme est élevé dans la communauté et la plupart des villages n’ont pas d’installations médicales.

Protection des enfants
  • 2 problèmes de santé ou de protection de l’enfance ont été signalés et traités par des groupes communautaires, aidant ainsi un plus grand nombre de garçons et de filles à répondre à leurs besoins.
  • 45 communautés ont un plan afin d'améliorer les conditions de vie des enfants pour que la communauté puisse s’attaquer aux problèmes qui ont une incidence sur le bien-être des filles et des garçons.
  • 9 plans d'action ont été élaborés par des défenseurs de la communauté locale, ce qui a permis à un plus grand nombre de personnes de s'impliquer dans le développement de leur communauté.
  • 20 communautés ont créé des unités fonctionnelles de protection des enfants
  • 2864 enfants ont participé à un programme Life School For Transformational Development
  • 4211 jeunes participent maintenant à des groupes d’enfants
  • 45 communautés ont des stratégies de défense d’un niveau adapté pour protéger les droits des enfants
  • 91 groupes d’enfants fonctionnent bien
Éducation
  • 1189 enfants d’âge scolaire ont participé à des ateliers sur les aptitudes à la vie quotidienne, qui les ont aidés à acquérir diverses compétences, comme le leadership et la pensée créative.
  • 9 centres de développement de la petite enfance sont en place et permettent à un plus grand nombre d'enfants d'âge préscolaire d'avoir accès à l'éducation préscolaire.
Santé et nutrition
  • 1 établissement de santé est entièrement fonctionnel et répond aux normes de santé publique indiennes nécessaires pour servir les patients
  • 1240 adolescentes prennent des suppléments hebdomadaires d’acide folique de fer, afin d'améliorer leur nutrition et leur santé.
  • 1294 femmes enceintes sont inscrites à des cours prénataux, ce qui aide un plus grand nombre de femmes enceintes et de bébés à rester en bonne santé.
  • 2 partenariats soutenus par Vision Mondiale afin de renforcer les systèmes et ainsi réduire la malnutrition et les maladies infantiles
  • 2195 adolescents ont participé à divers programmes de santé, les aidant à en apprendre davantage sur les bonnes habitudes pour rester en bonne santé.
  • 32 enfants dont la mesure de la partie supérieure du bras indiquait la malnutrition ont maintenant atteint un poids plus sain, ce qui les aide à prendre un meilleur départ dans la vie.
  • 38 bénévoles locaux participent activement aux services de santé, de nutrition et d’assainissement, aidant ainsi leur communauté à mieux connaître les questions de santé.
  • 9 évaluations de la surveillance communautaire sur les questions de santé ont été présentées au gouvernement local, ce qui a aidé à déterminer et à apporter les améliorations nécessaires.
Moyens de subsistance
  • 9 communautés ont utilisé des stratégies et des plans pour réduire l’impact des catastrophes naturelles ou des urgences, aidant les familles à se préparer en cas de catastrophe.
Eau, Assainissement & Hygiène
  • 551 ménages ont accès à des sources d’eau potable et protégée, ce qui permet aux familles d’avoir accès à de l’eau potable propre toute l’année.
  • 9297 mères ont appris et compris l’importance de l’eau potable, de l’assainissement et d'une bonne hygiène pour protéger leurs enfants de la diarrhée et des maladies.
  • 9477 membres de la communauté ont assisté à des séances de formation sur la santé et l’hygiène, afin d'apprendre à mieux se protéger des maladies, par exemple en se lavant les mains correctement.
 
*Résultats obtenus d'octobre 2018 à septembre 2019

Explorez Alwar

conditions actuelles

Pour protéger la vie privée des enfants, cette carte ne montre que la région générale de la communauté, et non l'emplacement exact.

Les besoins à Alwar

Le manque d’eau maintient les familles et les enfants dans la pauvreté

Les familles dépendent de l’agriculture pour survivre et l’agriculture dépend des pluies de la courte saison de la mousson. Les occasions de trouver un autre travail, qui permettrait d’avoir de quoi se nourrir, sont rares. Ainsi, la vie et le développement de la communauté dépendent des réserves d’eau.

Dans les 5 à 6 dernières années, les précipitations se sont faites rares et les familles vivaient dans des conditions de sécheresse perpétuelle. Leurs maigres réserves d’eau sont surexploitées. Le niveau de la nappe phréatique a baissé, ce qui fait que de nombreux puits se sont asséchés ou sont contaminés par la concentration de sels dissous dans la couche rocheuse. Ainsi, non seulement y a-t-il peu d’eau disponible pour l’agriculture, il y a de moins en moins d’eau propre à la consommation.

Votre parrainage aidera les familles à augmenter leur revenu pour que les enfants reçoivent les soins dont ils ont besoin et notamment:

  • dffectuer des sondages pour déterminer les meilleurs sites pour la construction d’infrastructures hydrauliques.
  • construire et réparer les barrages, les bassins et les réservoirs près des villages pour faire monter le niveau de la nappe phréatique.
  • enseigner aux fermiers de nouvelles techniques d’agriculture et établir des parcelles de démonstration pour qu’ils puissent constater les avantages des nouvelles pratiques.
  • fournir du matériel agricole comme des graines, de l’engrais, etc.
  • créer des groupes d’entraide afin de rassembler les familles pour obtenir de la formation et lancer leurs petites entreprises, mettre en commun leurs ressources et obtenir des prêts par voie de microcrédit.

Plusieurs enfants n’ont pas accès à l’éducation

Environ 75 % des femmes dans cette communauté sont illetrées. Il y a un déséquilibre prononcé entre les sexes dans la communauté et une moins grande importance est donc accordée à l’éducation des filles en général. Mais pour les parents de familles luttant jour après jour pour leur survie, il est difficile de voir l’intérêt d’éduquer leurs enfants. De nombreux enfants ne vont pas à l’école.

D’autre part, la qualité de l’éducation que reçoivent ceux qui y vont est inadéquate. Les écoles ne sont pas adaptées aux enfants. Les enseignants sont débordés et sous-payés. Nombre d’entre eux doivent aussi s’adonner à d’autres activités pour survivre, la qualité de l’enseignement qu’ils offrent n’est donc pas très bonne. La plupart des enfants ne poursuivent pas leur éducation au-delà du primaire. Les écoles intermédiaires et secondaires sont éloignées de la communauté et quand ils grandissent, les enfants commencent à aider leur famille à travailler.

Davantage d’enfants bénéficieront d’une éducation grâce à votre soutien qui permettra :

  • d'éduquer les parents sur les pratiques de soins infantiles qui aideront les enfants à développer les compétences dont ils ont besoin pour réussir à l’école primaire.
  • d'améliorer les écoles en leur fournissant de l’eau potable, des toilettes hygiéniques, des clôtures, de l’équipement de jeu, etc.
  • d'établir des écoles passerelles pour aider les jeunes de 8 à 14 ans ayant abandonné l’école à y retourner.
  • d'aider les organisations communautaires à donner aux élèves des occasions éducatives additionnelles, comme des formations en dynamique de la vie, des camps d’été, des excursions pour découvrir la vie à l’extérieur de leur communauté rurale.
  • d'aider les parents à comprendre le développement global de l’enfant et l’importance de l’éducation, particulièrement pour les filles.

Les enfants ne sont pas en bonne santé

Pour des enfants vivant dans une communauté faisant régulièrement face à des conditions de sécheresse, le manque de nourriture est un mode de vie. Ainsi, la malnutrition n’est que trop fréquente chez les enfants et les femmes. Boire de l’eau contaminée augmente les risques de diarrhée récurrente provoquée par les maladies véhiculées par l'eau, ce qui est aggravé par le manque d’installations sanitaires et de connaissance des pratiques d’hygiène. L’exploitation minière de la pierre et du gravier pollue la région et provoque l’asthme chez de nombreux enfants. La région est également affligée par la malaria.

Dans la plupart des villages, il n’y a aucun établissement de santé, et les centres existants manquent de fournitures adéquates. La pauvreté, les croyances traditionnelles et l’analphabétisme expliquent que les familles s’en remettent aux superstitions et aux guérisseurs traditionnels de la communauté. Les familles acceptent la maladie comme une fatalité plutôt que comme un étatpouvant être renversé.

Votre parrainage aidera les enfants à jouir d’une meilleure santé en permettant de/d' :

  • éduquer les membres de la communauté, particulièrement les parents et les soignants, sur les enjeux de base de la santé des enfants comme l’allaitement, les pratiques d’alimentation des enfants et des nourrissons, les soins pendant la grossesse, la vaccination et le moment opportun pour rechercher un traitement donné.
  • mettre sur pieds des campagnes d’éducation pour aider à changer la façon de penser de la communauté quant à la santé et établir de bonnes habitudes de soins et de prévention dans les familles.
  • former les parents à utiliser des sels de réhydratation orale et offrir des fournitures aux collectivités pendant les périodes de pointe pour les maladies diarrhéiques.
  • offrir des fournitures et du soutien pour améliorer les services de santé dans la communauté, particulièrement en ce qui a trait à la vaccination et la vitamine A.
Lire La suite

Cycle de vie d'une communauté de parrainage

Alwar, Inde, est en phase 2

PHASE 2: Évaluer et grandir

Nous surveillons les progrès et faisons des ajustements pour atteindre les objectifs. Plus de membres de la communauté s'impliquent, mènent des projets et s'approprient leur succès