Asodisa

La communauté Asodisa est autonome

En 2019, la communauté est passée du parrainage à l'autonomie et Vision Mondiale n'est plus sur place. Les personnes et les organisations locales ont été équipées pour diriger le développement de la communauté - et c'est quelque chose à célébrer!


Avec l'aide de votre soutien généreux et continu, les conditions de vie dans Asodisa ont été transformées. Les enfants et les familles sont beaucoup plus forts maintenant. La communauté a atteint ses objectifs et ses membres travaillent ensemble pour s'attaquer à de nouveaux objectifs. Votre soutien aura un impact durable pour les années à venir.

Le programme Asodisa travaille avec 8 communautés dans la petite municipalité du département de Chimaltenango. La municipalité regroupe des petites communautés rurales des montagnes. Le paysage est naturel et sauvage, avec des collines, des plateaux et des gorges, et des forêts qui couvrent 80 % des terres. À basse altitude, le climat est semi-tropical et les familles sont victimes d'orages et d’ouragans tropicaux. À haute altitude, le climat est froid et exposé au gel pendant les mois d'hiver. Les familles vivent principalement de l'agriculture de subsistance, cultivant du maïs, des haricots noirs et des légumes.

La population est presque exclusivement d'origine maya-cakchiquel et 90 % parlent encore cakchiquel, bien qu'environ la moitié de la population parle également espagnol. La zone est connue pour ses pots en terre cuite et ses plats à tortilla, vendus partout dans le pays. Les femmes sont réputées pour confectionner de magnifiques tissus sur des métiers à tisser. Leurs produits sont vendus à bas prix à des intermédiaires, qui les transforment en vêtements élaborés vendus à l'international. Malgré les talents des familles, la zone est considérée comme la plus défavorisée de Chimaltenango : 77 % des familles sont considérées comme défavorisées et 20 % comme extrêmement défavorisées. Les enfants continuent de souffrir, car les parents, surtout les pères, sont forcés de migrer pour chercher du travail.

Votre parrainage aidera cette communauté à trouver des solutions durables à ses défis.​

Grâce à la générosité des parrains/marraines comme vous, les conditions de vie au Asodisa se sont améliorées. Votre soutien aura un impact durable pour les années à venir. Célébrons ces réalisations!
 
  • 1 599 enfants sont inscrits dans des programmes de lecture dans 18 écoles et participent à un festival de lecture annuel qui met à l’honneur l’alphabétisation.
  • 25 écoles ont été rénovées et 6 centres pour enfants permettent désormais aux moins de cinq ans d’acquérir des bases solides pour leur éducation future.
  • Les taux d’abandon scolaire sont aujourd’hui situés sous la barre des 1 %, bien en dessous de la moyenne nationale de 4,7 %.
  • 134 bénévoles, 18 mères guides et membres du personnel médical ont été formés à la médecine familiale, les parents font désormais meilleur usage des services de santé.
  • 95 % des familles peuvent désormais consommer de l’eau potable.
  • 80 % des familles s’approvisionnent mieux en nourriture.
  • L’apiculture et la production de café et de nourriture représentent de nouvelles sources de revenus pour les familles et leur permettent de subvenir aux besoins de leurs enfants.
  • Les enfants suivent une scolarité normale et bénéficient du soutien nécessaire pour réussir.
  • Les familles ont accès aux services médicaux et savent comment rester en bonne santé.
  • De nouvelles opportunités économiques permettent aux parents de subvenir aux besoins de leurs familles.

Explorez Asodisa

conditions actuelles

Pour protéger la vie privée des enfants, cette carte ne montre que la région générale de la communauté, et non l'emplacement exact.

   

Les enfants ont besoin de soutien pour rester à l'école
Le taux d'analphabétisme est élevé dans la communauté. Il est particulièrement élevé chez les femmes. Il est difficile pour les parents de comprendre l'importance de l'éducation. De plus, il n'existe qu'une seule école pour l'éducation de la petite enfance. Les enfants ne sont donc pas prêts à entrer à l'école primaire. En réalité, 77 % des enfants présentent des retards significatifs. Par conséquent, 43 % des enfants redoublent. En outre, l'éducation n'attire pas les enfants et il n'y a pas assez d'enseignants. Les enfants et les parents ne s'intéressent pas à l'éducation et les enfants commencent très tôt à travailler pour aider leur famille à survivre.

De plus, les adultes n'écoutent pas leurs enfants; il est donc difficile pour ceux-ci d'avoir leur propre voix et d’exprimer leur opinion. Les punitions sont sévères et souvent dégradantes. Plus récemment, la zone a connu une montée de gangs (appelés Maras), qui menacent davantage les enfants. Les Maras sont connus pour recruter des enfants; les parents préfèrent donc garder leurs enfants à la maison plutôt qu'à l'école, pour les protéger.

Votre parrainage aidera plus d'enfants à obtenir une éducation en permettant:

  • d'informer la communauté sur la valeur de l'éducation pour les enfants, les adolescents et les adultes;
  • de sensibiliser la communauté en vue de réduire le travail des enfants;
  • de travailler avec les écoles pour encourager les qualités de direction des enfants;
  • de fournir des opportunités de formation pour que les enfants puissent apprendre à croire en eux et découvrir des compétences artistiques, sociales et culturelles. Ces activités motiveront aussi les enfants et réduiront leur susceptibilité à rejoindre des gangs;
  • de travailler avec les parents pour assurer que plus d'enfants restent à l'école.

Les parents n'ont pas assez de revenus ou d'information pour protéger la santé de leurs enfants
Les familles ne produisent pas assez ou ne gagnent pas assez d'argent pour acheter de la nourriture appropriée. Les parcelles sont petites, les méthodes d'agriculture sont traditionnelles et les cultures sont très limitées. Par conséquent, les enfants n'ont souvent pas assez de nourriture nutritive. Ils mangent principalement des glucides et ne reçoivent pas assez de nutriments essentiels des fruits, légumes et sources de protéines. La malnutrition est une maladie chronique, les retards de croissance sont courants et de nombreux enfants sont anémiques.

Les maisons sont surpeuplées et en mauvais état. Elles ne protègent pas les enfants des intempéries. Peu d'entre elles ont des latrines. Par conséquent, les enfants souffrent régulièrement de maladies diarrhéiques et de maladies respiratoires aigües. Les familles ne sont pas informées sur les bonnes pratiques d'hygiène ou sur ce qui peut être fait pour prévenir ou traiter les maladies communes. Ces maladies, combinées à une mauvaise nutrition et à un manque de ressources permettant de chercher de l'aide médicale, empêchent les enfants de se développer normalement.

Votre parrainage permettra:

  • d'améliorer les maisons,
  • de former les parents, particulièrement les mères, à la nutrition;
  • d’aider les mères-guides à expliquer l'utilisation de denrées locales pour offrir un régime équilibré;
  • de former les parents, particulièrement les mères, aux soins de prévention et à la gestion des maladies gastro-intestinales courantes;
  • de former les familles et les aider à mettre en place des potagers pour cultiver des fruits et légumes;
  • de s'associer aux familles pour construire des latrines, améliorer les installations sanitaires et installer de nouveaux poêles à bois permettant de réduire les inhalations de fumée.

La formation et l'organisation aideront les enfants et les familles à envisager un avenir meilleur
Malgré leur poterie et leur broderie renommées, la plupart des familles de la communauté gagnent toujours leur vie grâce à l'agriculture de subsistance, en cultivant du maïs et des haricots pour leur famille. Cependant, la terre est adaptée à la pousse des arbres et non pas aux cultures. Les parcelles sont petites et toutes les familles ne possèdent pas des terres. Les familles qui produisent de la poterie et de l'artisanat ne sont pas organisées et vendent leurs produits à bas prix à des intermédiaires.

Ici, la vie est dure, traditionnelle et paternaliste. Les femmes n'ont aucun rôle et aucune opportunité au sein de la communauté. Les enfants, encore moins. Le niveau d'éducation est très bas. Les familles ne peuvent donc pas vraiment se réunir pour organiser et gérer leur développement.

Votre parrainage aidera les enfants, leur famille et toute la communauté en permettant:

  • de fournir une formation et du soutien aux agriculteurs pour augmenter leur production agricole;
  • de diversifier les cultures;
  • d'aider les familles à comprendre le développement économique et de mettre en place des unités de production durables;
  • d'offrir des compétences techniques et professionnelles, principalement aux jeunes et aux femmes;
  • de former et de soutenir les organisations et autorités locales pour identifier les problèmes et trouver des solutions pour que les enfants aient de meilleures perspectives d'avenir.
Lire La suite

Cycle de vie d'une communauté de parrainage

 La communauté Asodisa est autonome en 2019.

PHASE 3: Optimiser la durabilité

Les enfants et les familles bénéficient de meilleures conditions de vie. Ils sont prêts à devenir indépendants et à continuer le travail que vous avez aidé à démarrer. Nous vous invitons à aider un autre enfant et communauté!