Kassena

Actualités de la communauté Kassena

Grâce au généreux soutien des Canadiens, nous avons commencé à travailler pour améliorer le bien-être des enfants et des familles dans cette communauté. Voici quelques-uns des domaines sur lesquels nous nous concentrerons cette année :


La communauté de Kassena se situe dans la région nord-est du Ghana, près de la frontière avec le Burkina Faso. Cette région est rurale et se compose principalement de prairies parsemées d'arbres et de buissons. La saison des pluies s'étend du mois de mai au mois d'octobre, avec des précipitations moyennes annuelles de 950mm. Au cours de la saison sèche, l'alizé du nord-est souffle; un vent sec et poussiéreux en provenance du désert du Sahara. En journée, les températures sont élevées, atteignant parfois 42 °C, surtout en février et en mars. Pendant la nuit, les températures descendent jusqu'à 18 °C.

À Kassena, près de 90 % des maisons sont de simples structures construites à partir de boue. La plupart d'entre elles ont un toit en chaume ou en boue et en bois, bien que certaines d'entre elles aient un toit en tôle ondulée. L’agriculture constitue la principale source de revenus pour 80 % de la population. La plupart des familles luttent pour survivre grâce aux ressources de la terre, et nombre d'entre elles n'ont pas assez de nourriture ni de revenus. 90 % des ménages vivent en dessous du seuil de pauvreté. Le revenu moyen des ménages n'est que de 60 $ par an. 43 % de la population est âgée de moins de 15 ans. Il n'y a presque aucune entreprise de grande ampleur dans le quartier. En dehors de la saison agricole, sans aucune source de revenus, de nombreux adolescents migrent vers les villes du sud à la recherche d'un emploi temporaire. ​   

Défense des droits
  • 6 réseaux, coalitions et plateformes de sensibilisation ont reçu de l’aide
Protection des enfants
  • 1 possibilité de formation a été offerte aux partenaires communautaires, leur donnant les moyens d'améliorer les conditions de vie des enfants.
  • 1022 parents comprennent mieux les effets néfastes de la discipline physique sur les enfants, pour que plus de garçons et de filles puissent être élevés dans des foyers plus sûrs et plus heureux.
  • 1493 parents ont appris à élever leurs enfants de façon holistique, en créant des familles où les filles et les garçons peuvent grandir physiquement, émotionnellement et socialement.
  • 250 parents comprennent mieux les effets néfastes de la discipline physique sur les enfants, pour que plus de garçons et de filles puissent être élevés dans des foyers plus sûrs et plus heureux.
  • 2635 adultes ont appris comment accéder aux services et à l’information pour assurer la sécurité des enfants et les aider à comprendre comment bâtir une communauté plus sûre pour les enfants
  • 3 activités de planification ont été menées avec des partenaires communautaires, coordonnant le travail de groupes et d'organisations locaux se concentrant sur l'aide aux enfants.
  • 37 groupes communautaires et de particuliers ont collaboré à des efforts de défense des droits, encourageant le gouvernement à s’attaquer aux problèmes de protection et de sécurité des enfants
  • 4 réunions sur la protection de l’enfance et des initiatives de défense des droits ont été dirigées par des membres de la communauté, qui ont aidé à informer le gouvernement sur les moyens d’assurer la sécurité des enfants.
  • 5 enfants ont pris des mesures pour aider à mettre fin à la violence contre les filles et les garçons, en sensibilisant la communauté à la protection des enfants contre les préjudices et les mauvais traitements.
  • 6 initiatives de sensibilisation en faveur de la sécurité et de la protection des enfants ont été dirigées par des femmes et des enfants, leur donnant les moyens de changer leur communauté pour le mieux.
Éducation
  • 10 clubs de lecture ont été créés pour les garçons et les filles, afin de les aider à améliorer leur niveau d'alphabétisation et leurs habitudes de lecture.
  • 1000 livres écrits dans la langue locale ont été remis aux écoles, afin de fournir aux élèves du matériel de lecture adapté à leur âge et dans leur propre langue.
  • 1850 filles et garçons d’âge préscolaire sont inscrits à l’éducation préscolaire, afin qu’ils soient mieux préparés à entrer à l’école primaire.
  • 610 membres de la communauté ont été sensibilisés grâce aux campagnes d'éducation et de sensibilisation, les aidant à apprendre pourquoi tous les enfants devraient aller à l’école.
  • 80 bénévoles locaux ont participé à des cours d'alphabétisation, afin d'améliorer la façon dont ils aident les enfants à apprendre à lire et à écrire.
Foi
  • 118 garçons et filles ont pris part à des activités basées sur la foi, approfondissant leur compréhension de l’amour de Dieu pour eux, pour les autres et la nature.
  • 122 personnes ont pris part à des événements interconfessionnels, afin d'aider les membres de différentes religions à mieux se comprendre et à travailler ensemble pour améliorer les conditions de vie des enfants.
  • 25 parents ont pris part à des formations pour soutenir les besoins spirituels des enfants
  • 6 églises et groupes confessionnels participent à la planification et à l’exécution d’activités axées sur les enfants, qui contribuent à améliorer le bien-être des garçons et des filles.
Santé et nutrition
  • 10 clubs d’éducation en santé ont été créés, mis en service et formés dans des écoles
  • 15 commerçants en alimentation ont reçu une certification de la part des équipes de gestion de la santé de leur district
  • 6 activités d’éducation en santé ont été réalisées dans des écoles
Moyens de subsistance
  • 41 groupes d'épargne sont actifs et offrent aux membres de la communauté un endroit local pour éconimiser de l'argent régulièrement, gagner de l'intérêt et obtenir des prêts.
Eau, Assainissement & Hygiène
  • 16 chefs religieux ont appris à propos de l’hygiène, de l'assainissement ou comment apporter des changements dans les actions d’une personne, afin qu’elles puissent être des modèles de comportement bien informés pour les jeunes.
  • 18 communautés locales ont reçu une formation sur l’assainissement et les personnes ne défèquent plus dans des espaces ouverts, ce qui aide à protéger davantage d’enfants contre les maladies.
  • 18 communautés ont été formées aux bonnes pratiques en matière de manipulation et de transformation des aliments
  • 20 chefs religieux ont appris à propos de l’hygiène, de l'assainissement ou comment apporter des changements dans les actions d’une personne, afin qu’elles puissent être des modèles de comportement bien informés pour les jeunes.
  • 24 commerçants en alimentation ont été formés à la manipulation et la transformation hygiéniques des aliments
  • 2883 ménages peuvent maintenant conserver de l’eau potable dans des récipients propres et fermés
  • 2990 élèves qui ont suivi une formation en santé et en hygiène pratique maintenant de bonnes habitudes d’hygiène, afin de mieux se protéger contre les maladies.
  • 5 nouveaux trous de forage munis de pompes manuelles ont été construits, permettant aux enfants et aux familles d’avoir accès à de l’eau potable.
  • 50 adultes ont appris à vendre des produits ou des services pour maintenir durablement la source d’eau locale et l’hygiène, tout en gagnant un revenu et en aidant leur communauté.
  • 6 groupes de défense des droits se sont penchés sur les questions liées à l’eau, à l’hygiène et à l’assainissement, contribuant ainsi à créer un environnement de vie plus propre pour les enfants.
 
*Résultats obtenus d'octobre 2018 à septembre 2019

Explorez Kassena

conditions actuelles

Pour protéger la vie privée des enfants, cette carte ne montre que la région générale de la communauté, et non l'emplacement exact.

Les besoins à Kassena

Éducation
À Kassena, les écoles manquent d'enseignants. Ainsi, les effectifs des classes sont trop élevés et atteignent parfois 74 élèves pour un enseignant. Il n'y a pas assez de salles de classe pour accueillir tous les enfants. Les bureaux, programmes scolaires et supports pédagogiques sont également en quantité limitée. La gestion des écoles est inadaptée pour aborder les problèmes qui nuisent à la qualité de l'éducation.

La majorité des membres de la communauté n'ont pas reçu d'éducation formelle, et les parents ne mesurent pas toujours l'importance de l'éducation de leurs enfants. Les taux de scolarisation et de participation à l'école sont bas, surtout au cours de la saison agricole lorsque les garçons manquent l'école afin d'aider leur famille avec les activités agricoles. Les familles donnent la priorité à l'éducation de leurs fils sur celle de leurs filles, ainsi plus de garçons que de filles sont inscrits à l'école. Les filles sont censées aider aux tâches ménagères ou garder leurs plus jeunes frères et sœurs afin que leurs mères puissent travailler dans les champs.

Soins de santé
30 % des enfants âgés de moins de 5 ans présentent une insuffisance pondérale à cause de la malnutrition. Les enfants qui souffrent de malnutrition sont les plus vulnérables aux maladies, et de nombreux enfants à Kassena meurent de maladies qui auraient pu être évitées, comme la rougeole, la tuberculose et la diarrhée. Le risque est amplifié par le manque de sources d'eau potable et de latrines, ce qui entraîne la propagation des maladies d'origine hydrique. Encore une fois, les enfants sont les plus touchés par ces maladies.

Alimentation
Plus de 90 % de la population comptent sur une seule saison d'agriculture pluviale pour produire leurs denrées alimentaires pour l'année. Le changement de climat a nui au régime des pluies, provoquant des sécheresses et des inondations inattendues. Par conséquent, les familles ont beaucoup de difficultés à produire assez de nourriture pour une année entière. La baisse de fertilité des sols et les nombreuses pertes après récolte sont également responsables de la pénurie de nourriture et des faibles revenus des familles d'agriculteurs. Le revenu moyen d'un foyer n'est que de 60 $ par an.

VIH et sida
Le taux de prévalence du VIH est très élevé à Kassena. De nombreux orphelins ont besoin d'aide, et les personnes vivant avec le VIH et le sida nécessitent des soins. Puisque les ressources des familles de la communauté sont déjà trop dispersées pour couvrir leurs propres besoins élémentaires, il est souvent difficile de subvenir aux besoins de ceux touchés par la propagation du VIH et du sida.

Eau et installations sanitaires
Seulement 58 % de la population de cette région ont accès à l’eau potable. De nombreux membres de la communauté dépendent de puits traditionnels, creusés manuellement. Mais la plupart de ces puits sont facilement contaminés, car ils ne sont pas couverts. Certains puits se tarissent au cours de la longue saison sèche, obligeant les familles à s'approvisionner en eau depuis des barrages, rivières et ruisseaux. De plus, 84 % des foyers de cette région ne sont pas équipés de latrines ou de toilettes. Les mauvaises conditions hydriques et d'assainissement favorisent la propagation de maladies hydriques. ​   

Lire La suite

Cycle de vie d'une communauté de parrainage

Kassena, Ghana, est en phase 2

PHASE 2: Évaluer et grandir

Nous surveillons les progrès et faisons des ajustements pour atteindre les objectifs. Plus de membres de la communauté s'impliquent, mènent des projets et s'approprient leur succès