Jarso

Actualités de la communauté Jarso

Grâce au généreux soutien des Canadiens, nous avons commencé à travailler pour améliorer le bien-être des enfants et des familles dans cette communauté. Voici quelques-uns des domaines sur lesquels nous nous concentrerons cette année :


  • 300 membres de la communauté ont été formés sur les droits des enfants et sur les problèmes de protection, afin d'assurer la sécurité et la participation des enfants
  • 260 jeunes dirigent ou assistent aux parlements d'enfants pour défendre leurs droits et influencer les décisions locales
  • 5 parlements d'enfants encouragent les jeunes à défendre leurs droits et à participer aux décisions communautaires
  • 25 leaders religieux collaborent avec Vision Mondiale pour créer des changements positifs dans la vie des enfants et des familles
  • 15 enfants handicapés ont reçu des soins médicaux, des améliorations au niveau de l'accessibilité et de l'équipement
  • 4,050 enfants ont reçu les ressources dont ils avaient besoin pour apprendre telles que le paiement de leurs frais de scolarité, des fournitures scolaires, des livres et uniformes
  • 130 enfants et jeunes sont meilleurs à l'école grâce au mentorat et aux activités extrascolaires, comme les clubs ou les camps
  • 13 clubs sont mis en place pour les enfants et les jeunes pour améliorer leur apprentissage au travers du mentorat et des activités extrascolaires
  • 1,250 enfants et jeunes ont été formés à des compétences essentielles comme le sens critique, l'estime de soi et la communication
  • 370 enseignants et bénévoles ont appris des méthodes d'enseignement adaptées aux enfants afin d'améliorer la qualité de leur education
  • 19 groupes communautaires enseignent aux enfants et aux familles à prévenir les catastrophes et à se protéger en temps de crise
  • 150 parents ont été formés sur les bonnes pratiques de nutrition et sur les manières de protéger la santé de leurs enfants
  • 150 femmes ont été conseillées sur la manière de se soigner correctement ainsi que leurs bébés au cours de la grossesse et après
  • 100 personnes ont reçu des formations professionnelles en commerce et en finance, améliorant leurs chances de gagner un revenu stable
  • 100 agriculteurs ont appris des techniques pour améliorer la production animale et le rendement des cultures afin de mieux subvenir aux besoins de leurs enfants et de leur famille.
  • 100 agriculteurs ont reçu du bétail, des graines ou des outils pour améliorer leur rendement et mieux subvenir aux besoins de leurs enfants et de leur famille.
  • 200 enfants et adultes sont membres des groupes d'épargne, aidant les familles à répondre à leurs besoins financiers et à avoir accès à de petits prêts
  • 10 groupes d’épargne aident les adultes et enfants à économiser et à obtenir des prêts pour faire croître leurs entreprises ou couvrir des dépenses de base

Explorez Jarso

conditions actuelles

Pour protéger la vie privée des enfants, cette carte ne montre que la région générale de la communauté, et non l'emplacement exact.

Les besoins à Jarso

Éducation

Les membres de la communauté de Jarso ont de nombreux obstacles à surmonter pour avoir accès à une éducation de qualité. La population ne connaît pas réellement l’importance de l’éducation. Moins de 60 % des enfants de la région sont inscrits à l’école et les écoles n’insistent pas assez sur la lecture, l’écriture et le calcul.

Il y a peu de bibliothèques et pas assez d’ouvrages de référence adaptés. Les notes en mathématiques et lecture sont mauvaises, particulièrement chez les enfants de familles démunies et vulnérables.

Les familles qui ne peuvent pas se permettre d’éduquer leurs enfants privilégient les garçons par rapport aux filles. Cela est le cas pour plusieurs raisons:

  • Les parents ont peur d’envoyer leurs filles à l’école si elles doivent marcher longtemps pour des raisons de sécurité, et
  • Les écoles n’ont pas assez de toilettes adaptées et les filles doivent donc utiliser les mêmes que les garçons.

De nombreux enfants orphelins et vulnérables travaillent plutôt que d’aller à l’école. À cause du manque de sensibilisation aux handicaps, les enfants handicapés ont rarement la chance d’aller à l’école.

Les jeunes n’ont pas les connaissances, la formation et le capital nécessaires pour se donner des opportunités. Le chômage est répandu chez les jeunes.

Les plans pour une éducation de meilleure qualité:

  • Il est impératif d’améliorer l’environnement d’apprentissage pour que les enfants puissent réussir. Nous travaillerons avec la communauté pour mettre en place des salles de lecture équipées de livres appropriés et favoriser des programmes de soutien organisés sur la base du volontariat. La formation permettra aux enseignants d’améliorer les compétences en lecture et calcul. Des associations de parents-enseignants, des clubs d’enfants, des récompenses pour les bons élèves et enseignants et la formation des chefs d’établissements scolaires favoriseront les résultats scolaires.
  • Il est également crucial d’expliquer l’importance de rester à l’école, particulièrement pour les filles, et d’assurer que les enfants handicapés puissent accéder aux établissements scolaires.
  • Une formation entrepreneuriale aidera des jeunes à bien commencer dans la vie. Nous mettrons également en place des groupes d’entraide de jeunes, les aiderons à lancer leur commerce, encouragerons les coopératives locales à former les jeunes et favoriserons l’accès à des microprêts.

Santé

La malnutrition est un défi de taille à Jarso. Peu de familles connaissent l’importance de la diversité alimentaire, de l’allaitement exclusif ou des suppléments en vitamines et minéraux. Beaucoup de femmes enceintes sont anémiques. Plus de 40 % des enfants présentent des retards de croissance et plus de 34 % sont affaiblis.

Le taux de mortalité élevé de Jarso (122 morts pour 1 000 enfants âgés de moins de cinq ans) est une tragédie. Les enfants malades reçoivent rarement des soins de santé à temps. Il y a peu de vaccination. Les moustiquaires ne sont pas toujours utilisées. Les soins prénataux et postnataux sont insuffisants.

Malheureusement, les hôpitaux manquent de chambres. Souvent, les femmes accouchent à côté de patients atteints de maladies contagieuses. Les accoucheuses traditionnelles ne sont pas correctement formées et les femmes enceintes ne reçoivent pas l’information nécessaire pour une grossesse et un accouchement sécuritaires, ni des soins appropriés pour leurs enfants.

De mauvaises conditions sanitaires et d’hygiène contribuent à ces défis.

La prévalence du VIH et du sida est également importante à Jarso. Il y a un manque de sensibilisation à cette maladie ainsi que peu d’établissements de dépistage et conseils. La stigmatisation et la discrimination envers les personnes vivant avec le VIH ou le sida sont répandues.

Les plans pour l’amélioration de la santé:

La formation des mères sur la diversité alimentaire, la préparation de repas et les bonnes pratiques alimentaires sont des outils majeurs pour lutter contre la malnutrition. Nous pouvons faire beaucoup pour améliorer la santé:

  • Enseigner aux travailleurs de la santé l’importance des suppléments en fer, de la vaccination et de l’utilisation de moustiquaires ainsi que les maladies principales, les blessures communes et les stratégies de prévention;
  • Organiser des ateliers pour favoriser les soins prénataux et postnataux;
  • Aider à construire et équiper des salles séparées pour les femmes enceintes; et
  • Offrir une formation sur les bonnes pratiques d’hygiène.

Pour aider à inverser le cours du sida, les chefs communautaires seront formés sur la transmission et la prévention du VIH.

En aidant à créer une culture de soins pour les orphelins et les enfants vulnérables (ainsi que les personnes vivant avec le VIH et le sida), nous pouvons combattre les stigmatisations et discriminations. Les travailleurs de la santé seront également formés aux services volontaires de dépistage et conseils et à la prévention de la transmission du VIH des mères à leurs enfants.

Pauvreté chronique

La pauvreté chronique touche plus de 60 % des foyers de Jarso. Pendant 6 à 9 mois de l’année, les enfants n’ont souvent qu’un seul repas par jour. Cela est dû à la mauvaise production agricole. Les mauvaises récoltes sont la conséquence de plusieurs facteurs : le manque de terres arables, les précipitations irrégulières, l’infertilité des sols et le coût élevé et le manque d’accès à des semences et des outils. Des catastrophes telles que des sécheresses et des inondations aggravent la situation, tout comme les nuisibles et les maladies des animaux d’élevage.

Peu de personnes ont des sources de revenus en dehors de l’agriculture. Encore moins ont accès à des prêts, des formations professionnelles ou des marchés pour vendre leurs produits.

Les mères dépensent beaucoup de temps et d’énergie à essayer de gagner un revenu grâce au petit commerce ou la vente de bois de chauffage. Elles doivent cependant marcher sur de longues distances pour cela (souvent durant plus de 6 h) et cela les empêche d’avoir recours à des activités plus productives et de s’occuper de leurs enfants.

Les plans pour l’amélioration de la production agricole:

Apprendre aux familles à maximiser leurs terres fera toute la différence pour les enfants. Ensemble, nous pouvons:

  • Informer les groupes communautaires sur les races de bétail améliorées, l’apiculture et les cultures de fruits et légumes à haut rendement;
  • Offrir des semences et du bétail, dont les bénéfices pourront être versés à d’autres familles dans le besoin, sur la base de fonds renouvelables;
  • Offrir une formation sur la production de cultures viables, l’élevage de races laitières et de poulets, le compostage et la gestion des pâturages;
  • Soutenir l’irrigation à petite échelle;
  • Aider à améliorer les services vétérinaires;
  • Offrir une formation sur la réduction des risques pour que les habitants apprennent à lutter contre les catastrophes naturelles;
  • Améliorer l’environnement grâce à des programmes de réhabilitation des terres, une formation en conservation des sols et de l’eau et des pépinières;
  • Former les parents à des activités générant des revenus; et
  • Soutenir les parents dans la création d’un petit commerce et les mettre en contact avec des programmes d’épargne et de prêts et des marchés plus grands.
Lire La suite

Cycle de vie d'une communauté de parrainage

Jarso, Éthiopie, est en phase 2

PHASE 2: Évaluer et grandir

Nous surveillons les progrès et faisons des ajustements pour atteindre les objectifs. Plus de membres de la communauté s'impliquent, mènent des projets et s'approprient leur succès