Amanecer

Actualités de la communauté d'Amanecer

Grâce au généreux soutien des Canadiens, nous avons commencé à travailler pour améliorer le bien-être des enfants et des familles dans cette communauté. Voici quelques-uns des domaines sur lesquels nous nous concentrerons cette année :


Plus de 23 000 personnes, dont près de 7 000 enfants de moins de 12 ans, vivent dans la communauté urbaine d'Amanecer. 80 % de la population sont des immigrés andins, venus des Andes boliviennes, pour y trouver un emploi. Les 20 % restants sont des autochtones guaranis qui sont les citoyens les plus anciens d'Amanecer, mais également le groupe le plus démuni.

Plusieurs problèmes de la communauté touchent les enfants et les jeunes. L’accès limité aux soins de santé et le manque d’éducation en matière de saine alimentation entraînent la sous-alimentation chez les enfants, particulièrement ceux qui sont âgés de moins de 5 ans. De plus, les piètres conditions d’hygiène et la prévalence des maladies infectieuses compromettent sérieusement la croissance et le développement des enfants.

Le manque de moyens, particulièrement chez les jeunes, nuit considérablement à leur éducation, leur sécurité et leur avenir. Beaucoup se retrouvent parents alors qu’ils sont âgés d’à peine 14 ans et doivent quitter l’école pour gagner leur vie. Le taux élevé de chômage dans cette communauté entraîne de nombreux problèmes familiaux, incluant des taux de plus en plus élevés d’alcoolisme, de violence conjugale et de sévices sexuels qui menacent directement le bien-être des enfants. Beaucoup d'enfants guarani sont élevés par leurs grands-mères, tandis que les parents se rendent dans les grandes villes pour trouver du travail. Les enfants andins sont élevés par des frères et sœurs plus âgés.
  • 450 membres de la communauté ont été formés sur les droits des enfants et sur les problèmes de protection, afin d'assurer la sécurité et la participation des enfants
  • 130 jeunes dirigent ou assistent aux parlements d'enfants pour défendre leurs droits et influencer les décisions locales
  • 1 parlement d'enfants encourage les jeunes à défendre leurs droits et à participer aux décisions communautaires
  • 100 membres de la communauté ont appris comment travailler avec les autorités locales et influencer les décisions pour améliorer les services et le bien-être des enfants
  • 20 groupes communautaires se sont engagés auprès des autorités locales pour faire valoir leurs droits et créer des changements positifs pour les enfants
  • 41 enfants en âge préscolaire développent des compétences motrices et linguistiques essentielles, posant ainsi les bases de leur future éducation
  • 461 enfants et jeunes sont meilleurs à l'école grâce au mentorat et aux activités extrascolaires, comme les clubs ou les camps
  • 15 clubs sont mis en place pour les enfants et les jeunes pour améliorer leur apprentissage au travers du mentorat et des activités extrascolaires
  • 200 parents et membres de la communauté ont appris l'importance de l'éducation et comment soutenir leurs enfants dans l'apprentissage
  • 64 enseignants et bénévoles ont appris des méthodes d'enseignement adaptées aux enfants afin d'améliorer la qualité de leur éducation
  • 6 écoles ont été rénovées ou équipées avec du matériel éducatif pour fournir aux élèves un meilleur milieu d'apprentissage
  • 160 travailleurs et bénévoles de la santé ont été formés pour fournir des soins sanitaires de qualité, notamment aux femmes et aux enfants
Soins de santé
Pour protéger les enfants contre les infections dangereuses, les maladies, les blessures et la sous-alimentation, Vision Mondiale collaborera avec la communauté pour :
  • inciter les jeunes, les familles et les partenaires locaux à adopter des pratiques adéquates, primordiales pour la prévention de problèmes de santé, de maladies et de la sous-alimentation ;
  • encourager les communautés à prendre des décisions qui amélioreront leur santé et leur système de santé ;
  • offrir des services de santé et une supervision de l’alimentation aux jeunes enfants et aux femmes enceintes ; s’assurer que les infections respiratoires aiguës et les diarrhées de tous les enfants sont traitées.
Éducation
Afin d’assurer que les enfants puissent bénéficier d'une éducation de qualité, Vision Mondiale aidera la communauté à :
  • s’assurer que les enfants âgés de 2 à 6 ans participent à des programmes de développement de la petite enfance ;
  • encourager les enfants, particulièrement les filles âgées de 6 à 11 ans, à terminer leur éducation élémentaire ;
  • fournir aux écoles et aux enseignants la formation nécessaire pour améliorer l’éducation des enfants ;
  • aider les adolescents et les jeunes à développer les compétences appropriées à leur âge.

Protection de l'enfant
Pour garantir que les enfants et les jeunes puissent bénéficier d’un environnement sécuritaire et protégé, Vision Mondiale contribuera à :
  • renforcer les politiques de protection pour améliorer le bien-être global des enfants et le développement local ; encourager les enfants et les femmes à comprendre les droits de l’homme, à en faire la promotion et à les mettre en application dans leur communauté ;
  • fournir aux établissements locaux comme les écoles et les églises les ressources nécessaires pour promouvoir la protection des enfants et l’améliorer ;
  • favoriser la santé, l’éducation et le développement local grâce à des comités de protection communautaires et intensifier la participation de la communauté ;
  • encourager les églises et les groupes communautaires à militer en faveur des centres de soins pour enfants.

Explorez Amanecer

conditions actuelles

Pour protéger la vie privée des enfants, cette carte ne montre que la région générale de la communauté, et non l'emplacement exact.

Les besoins à Amanecer

Soins de santé
À Amanecer, ce sont les enfants âgés de moins de 5 ans qui sont les plus vulnérables aux maladies et à la sous-alimentation. De nombreux facteurs contribuent à ce fait, notamment les conditions de vie difficiles, le manque de formation en matière d’alimentation et les pratiques d’hygiène inadéquates. Les maladies infectieuses qui altèrent le système respiratoire et le système digestif des enfants sont courantes et beaucoup de parents ne savent pas comment détecter rapidement et résoudre les problèmes qui nuisent à la santé de leurs enfants.

En outre, l’accès aux services de santé est limité et la communauté ne dispose ni des installations qui pourraient offrir des soins complets ni du personnel qualifié pour desservir l’ensemble de la population. Les problèmes environnementaux, tels que la pollution et les pratiques non hygiéniques liées aux déchets, ont un impact sur la santé et empêchent les familles de s'occuper correctement des enfants.

Éducation
Tout comme pour les problèmes liés à la santé, le groupe le plus vulnérable lorsqu’il s’agit d’éducation est le groupe des enfants âgés de moins de 5 ans. 50 % d’entre eux sont touchés par le manque d’infrastructures et n’ont pas accès à des services de garde ou préscolaires, une lacune qui selon les enseignants du primaire désavantage nettement les enfants lorsqu’ils commencent leurs études et qui accroît le risque d’abandons.

L’incapacité des parents à prioriser l’éducation, combinée à un accès limité aux écoles secondaires où les formations techniques sont insuffisantes, frustre beaucoup d’élèves, qui finalement abandonnent leurs études. En fait, environ 70 % de la population adulte guarani âgée de 18 à 60 ans a abandonné ses études, poursuivant ainsi le cycle de la pauvreté et créant un manque de professionnels techniques dans la communauté.

Protection des enfants
Il n’y a dans la communauté aucune organisation formelle axée sur la protection du bien-être des enfants. Le commissariat de police du district est dans un piteux état et les établissements gouvernementaux comme les centres de soins ne peuvent offrir un service de qualité à leurs patients, notamment aux enfants. En outre, six centres éducatifs de la communauté n’ont aucune procédure en vigueur pour favoriser la protection des enfants. Dans l’ensemble, les organisations communautaires ont tendance à ne pas tenir compte des enfants lorsqu’elles défendent leurs droits.

La vulnérabilité des enfants est directement liée à la pauvreté et au chômage élevé, car de nombreux parents doivent parcourir de longues distances et abandonner leur famille pour trouver du travail. Par conséquent, les enfants se sentent abandonnés et sont exposés à des situations dangereuses.
Lire La suite

Cycle de vie d'une communauté de parrainage

Amanecer, Bolivie, est en phase 1

PHASE 1: Bâtir la fondation

En collaboration avec les dirigeants locaux, nous évaluons les besoins et les ressources de la communauté, planifier des projets pour fournir des solutions à long terme. Les opportunités de parrainage et de développement débutent.