Barisal

Actualités de la communauté de Barisal



Impact du Coronavirus (COVID-19) sur les opérations de Vision Mondiale

À l'appui des recommandations de santé publique énoncées par l'Organisation Mondiale de la Santé, certaines activités du programme de parrainage ont été temporairement suspendues en raison de la COVID-19. Les activités peuvent inclure des requêtes et de la correspondance de parrain/marraine, des visites de parrain/marraine, des notifications de cadeaux et des livraisons de cadeaux. Ces suspensions temporaires peuvent affecter les informations que vous recevrez de nous dans les semaines et les mois à venir. En savoir plus  sur notre réponse à COVID-19.

Grâce au généreux soutien des Canadiens, nous avons commencé à travailler pour améliorer le bien-être des enfants et des familles dans cette communauté. Voici quelques-uns des domaines sur lesquels nous nous concentrerons cette année :


La communauté de Barisal compte plus de 100 000 personnes. Les membres de la communauté, qui subissent souvent des inondations pendant la saison des pluies, sont victimes de fréquents changements de température et catastrophes naturelles, telles que les cyclones. La plupart des familles vivent de l'agriculture pluviale. Quand les récoltes sont maigres, les ressources alimentaires s'amenuisent et les familles souffrent de la faim. Les parents migrent souvent vers les villes pour trouver un emploi et les enfants travaillent dans les champs ou comme domestiques.

Les familles ne possédant pas de terres manquent souvent de nourriture et de vêtements et ont un accès limité aux soins de santé et à l'éducation, ce qui les rend vulnérables. Dans les zones urbaines, les jeunes sont au chômage et les enfants ne sont pas scolarisés. Beaucoup sont sans­abri, ont peu de chances d'obtenir un emploi et risquent d'être exploités, d'être mariés très jeunes ou de tomber dans la délinquance.
Éducation
Afin d’assurer que les enfants puissent bénéficier d'une éducation de qualité, Vision Mondiale aidera la communauté à :
  • rendre l'école plus accessible pour les enfants ;
  • améliorer la qualité de l'éducation pour les élèves du primaire ;
  • faire en sorte que les jeunes enfants développent des compétences d'apprentissage et soient prêts pour l'école;
  • améliorer le milieu d'apprentissage dans les écoles pour augmenter le taux d'inscription ;
  • promouvoir l'importance de l'éducation auprès des dirigeants de la communauté, des parents et des éducateurs.
Soins de santé
En collaborant avec les parrains/marraines et la communauté, Vision Mondiale œuvrera à :
  • améliorer la santé et la nutrition des enfants de moins de 5 ans, des jeunes mères et des femmes enceintes ;
  • faire en sorte que les enfants souffrant de malnutrition recouvrent la santé en adoptant une alimentation appropriée ;
  • enseigner aux mères à éviter la malnutrition.

Protection des enfants
Pour garantir que les enfants et les jeunes puissent bénéficier d’un environnement sécuritaire et protégé, Vision Mondiale contribuera à :
  • créer un forum fonctionnel pour que les enfants puissent parler de leurs difficultés et de leurs idées sur les droits et la protection des enfants ;
  • promouvoir les droits des enfants auprès des parents, des éducateurs et des dirigeants de la communauté ;
  • surveiller les enfants afin d'assurer leur protection et d'éviter qu'il leur arrive malheur ;
  • aider les parents en situation d'extrême vulnérabilité à faire des besoins fondamentaux de leur famille une priorité.
Eau et assainissement
En collaborant avec les parrains et marraines et la communauté, Vision Mondiale œuvrera à :
  • mettre en place des systèmes d'approvisionnement en eau et d'assainissement et encourager les pratiques d'hygiène appropriées
Défense des droits
  • 1 réunion sur la protection de l’enfance et des initiatives de défense des droits a été dirigée par des membres de la communauté, qui a aidé à informer le gouvernement sur les moyens d’assurer la sécurité des enfants.
  • 12 processus de signalement et d'intervention sur la sécurité des enfants sont en place dans les écoles et les cliniques de santé, afin que les enfants et les adultes puissent signaler les problèmes de protection des enfants.
  • 50 membres de la communauté ont participé à un groupe de défense des droits, surveillant les garçons et les filles dans leur communauté locale et prenant des mesures pour améliorer leur bien-être.
Protection des enfants
  • 1 initiative de sensibilisation en faveur de la sécurité et de la protection des enfants a été dirigé par des femmes et des enfants, leur donnant les moyens de changer leur communauté pour le mieux.
  • 1 réunion sur la protection de l’enfance et des initiatives de défense des droits a été dirigée par des membres de la communauté, qui a aidé à informer le gouvernement sur les moyens d’assurer la sécurité des enfants.
  • 12 groupes de protection de l'enfance ont été organisés par des comités de développement communautaire, permettant à la communauté de surveiller la sécurité, la croissance et le bien-être des enfants.
  • 150 adultes ont appris comment accéder aux services et à l’information pour assurer la sécurité des enfants et les aider à comprendre comment bâtir une communauté plus sûre pour les enfants.
  • 245 enfants ont pris des mesures pour aider à mettre fin à la violence contre les filles et les garçons, en sensibilisant la communauté à la protection des enfants contre les préjudices et les mauvais traitements.
Moyens de subsistance
  • 169 ménages ont reçu des biens non agricoles
  • 173 membres de la communauté étaient clients d’une institution de microfinance, leur donnant accès à des prêts à faible taux d’intérêt et les aidant à subvenir aux besoins de leur famille.
  • 219 agriculteurs ont appris des techniques améliorées pour gérer les terres, les cultures et le bétail, ce qui leur a permis d’accroître durablement leur production agricole et leur revenu pour aider leurs enfants.
  • 23 jeunes ont obtenu des stages et des apprentissages
  • 28 jeunes ont terminé une formation aux compétences professionnelles et techniques
  • 50 agriculteurs ont reçu des semences, du bétail, des outils ou du matériel agricole, qui leur ont permis d'accroître leur production, leur revenu et leur soutien pour leurs enfants.
  • 50 jeunes ont participé à des évènements tels que des consultations, des ateliers, des foires professionnelles et des échanges sur le marché pour développer l’emploi
 
*Résultats obtenus d'octobre 2018 à septembre 2019

Explorez Barisal

conditions actuelles

Pour protéger la vie privée des enfants, cette carte ne montre que la région générale de la communauté, et non l'emplacement exact.

Les besoins à Barisal

Éducation
Moins de la moitié des enfants des zones rurales de la communauté sont inscrits à l'école. Beaucoup de parents ne sont pas en mesure de payer les frais de scolarité et le matériel scolaire de leurs enfants. Par ailleurs, un grand nombre d'entre eux considèrent qu'il est plus avantageux de faire travailler ses enfants dans un champ plutôt que de les envoyer à l'école. Cela entraîne un fort taux d'abandon. Les filles sont particulièrement susceptibles d'abandonner l'école, souvent parce que leurs parents pensent que le mariage offre plus de sécurité que l'éducation.

Les écoles manquent d'organisation, d'enseignants qualifiés et de matériel pédagogique. La communauté n'a pas construit d'écoles maternelles et primaires et les jeunes élèves n'ont pas la possibilité de s'exercer à la lecture, à l'écriture et aux mathématiques. En général, la qualité de l'enseignement reçu par les enfants (si toutefois ils en reçoivent un) est très faible.

Soins de santé
Plus de la moitié des enfants de moins de cinq ans vivant à Barisal souffrent de malnutrition et la communauté éprouve des difficultés à réduire le taux de mortalité infantile. Les parents sont souvent dans l'impossibilité d'acheter la nourriture et les médicaments dont les enfants ont besoin et ils ne sont pas assez informés sur les pratiques appropriées en matière de soins de santé et d'alimentation. Les mères adolescentes, souvent mariées jeunes, donnent fréquemment naissance à des bébés présentant un faible poids, car elles souffrent elles aussi de malnutrition.

Il n'y a que peu de services de santé disponibles à Barisal et les familles ne sont pas toujours informées de leur existence. Les centres de santé n'ont pas les moyens d'acheter du matériel et d'améliorer leurs infrastructures. Par ailleurs, il n'y a pas assez de médecins formés.

Protection des enfants
À Barisal, les enfants ne sont pas entendus, même à propos des sujets qui les concernent. Les parents de la communauté ne connaissent pas les droits inhérents aux enfants. Les groupes d'organisations d'enfants locaux n'ont pas encore pu permettre aux enfants de participer à la planification de la communauté et à développer leurs compétences en gestion. En outre, il existe peu de lieux sûrs pour que les enfants puissent jouer.

Les traditions fortement ancrées sont souvent discriminatoires envers les enfants, particulièrement envers les filles qui sont souvent victimes de pratiques dangereuses telles que le mariage précoce, les abus sexuels et le trafic. Les enfants dont les parents sont analphabètes abandonnent souvent l'école pour aider la famille à gagner un revenu.

Eau et assainissement
La diarrhée est la principale maladie qui touche les enfants en raison de l'accès limité à l'eau propre, à l'eau potable et aux toilettes. Les membres de la communauté n'ont pas les connaissances leur permettant d'améliorer leurs pratiques d'hygiène.
Lire La suite

Cycle de vie d'une communauté de parrainage

Barisal, Bangladesh, est en phase 1

PHASE 1: Bâtir la fondation

En collaboration avec les dirigeants locaux, nous évaluons les besoins et les ressources de la communauté, planifier des projets pour fournir des solutions à long terme. Les opportunités de parrainage et de développement débutent.