Skip to main content
ACCUEIL

Déclaration de Kevin Jenkins, président et chef de la direction de Vision Mondiale

Share on Facebook

8 août 2016

En tant qu’organisation professionnelle humanitaire, nous sommes très sérieux da​ns notre engagement envers la vérité et la transparence. D​epuis plus de 65 ans, nous sommes fidèles à notre mission qui consiste à travailler avec les enfants, les familles et les communautés afin de combattre la pauvreté et l’injustice dans le monde.

Vision Mondiale tente de comprendre la vérité qui se trouve derrière les allégations portées contre Mohammad El Halabi. Vision Mondiale condamne tout détournement de fonds provenant d’une organisation humanitaire et condamne fermement tout acte de terrorisme ou de soutien à ces activités.

Nous avons pris connaissance de ces accusations jeudi dernier, le 4 août, alors qu’elles ont été officiellement présentées pour la première fois. En raison de la gravité des allégations, Vision Mondiale a déjà suspendu ses opérations à Gaza. Nous procédons à un examen complet, y compris à un audit juricomptable externe, et nous demeurerons pleinement impliqués dans l’enquête en cours.

Nous allons examiner l’ensemble des preuves sur lesquelles reposent les accusations ainsi que celles recueillies par les services indépendants chargés de l’évaluation de nos normes de responsabilité. Si la moindre de ces allégations se révèle vraie, nous prendrons des mesures rapides et décisives. Malheureusement, nous n’avons encore vu aucun élément de preuve. Nous espérons établir un dialogue continu afin de pouvoir clarifier les divergences, et nous réclamons un procès équitable et transparent.

Le budget de fonctionnement cumulé de Vision Mondiale à Gaza au cours des dix dernières années était d’environ 22,5 millions USD, ce qui est difficilement compatible avec un détournement présumé pouvant atteindre jusqu’à 50 millions USD. Mohammad El Halabi n’était le responsable de nos opérations à Gaza que depuis octobre 2014; avant cela, il gérait seulement une partie du budget de Gaza. Le processus de responsabilisation de Vision Mondiale fixe le pouvoir de signature à 15 000 $ USD pour un individu à un poste de ce niveau.

Notre processus d’embauche vise à assurer que nous employons des personnes qui sont qualifiées, qui adhèrent à nos valeurs et qui ne posent aucun risque pour nos partenaires, les communautés ou nos programmes. Vision Mondiale vérifie les antécédents des candidats et utilise un système de filtrage réputé, WatchDOG Elite, afin de présélectionner le personnel à l’aide d’une vingtaine de listes de parties bloquées.

Notre travail parle de lui-même. Vision Mondiale travaille avec les enfants, les familles et les communautés de cette région depuis 1975, et dispose de cinq bureaux comptant 150 employés à Jérusalem, en Cisjordanie et à Gaza qui viennent en aide à environ 560 000 personnes.

L’année dernière, le travail que nous avons effectué à Jérusalem, en Cisjordanie et à Gaza a directement contribué à aider plus de 92 000 enfants, dont près de 40 000 à Gaza. Ces projets sont axés sur les besoins psychosociaux des enfants, et visent aussi à fournir des fournitures médicales et autres aux hôpitaux, à apporter une aide alimentaire et à rétablir des moyens de subsistance agricoles. Ces projets ont fait l’objet de visites et d’évaluations par des représentants des gouvernements allemands et australiens, des donateurs internationaux et par certains de nos employés et dirigeants d’autres pays.

Le fait que ce dossier nous éloigne de notre travail portant sur d’importantes questions d’injustice et de pauvreté qui affectent des milliards d’enfants dans le monde entier constitue une tragédie. Nous nous engageons à agir avec transparence et respect à l’égard de la procédure judiciaire en cours, à défendre nos valeurs en tant qu’organisation et à renforcer la confiance dans les organisations humanitaires œuvrant à Gaza et dans le monde entier.

DANS CETTE SECTION

Quick Launch

SÉLECTIONNER UN PAYS

CONTINENT
PAYS
Répartition des fonds