Skip Ribbon Commands
Skip to main content
Service à la clientèle Comment nous joindre Carte du site Sécurité et protection des renseignements personnels
World Vision Canada
Conflit au Sri Lanka
Le 23 avril 2009

Alors que le territoire où sévit le conflit entre le gouvernement sri-lankais et les Tigres de libération de l’Eelam tamoul se rétrécit, des centaines de milliers de civils pris entre deux feux, nombre d’entre eux des enfants, courent toujours de graves dangers.

Au cours de la dernière semaine, plus de 40 000 personnes habitant le nord du pays ont fui leur demeure. Les civils s’échappant de la zone de conflit cherchent refuge dans des camps temporaires où les besoins en médicaments, vivres, eau et abris s’accroissent rapidement.

« Les personnes ayant fui la zone de conflit nous ont appris que ces nouvelles vagues de survivants déplacés auront désespérément besoin d’aide puisqu’ils sont captifs d’une zone de guerre depuis plusieurs semaines. Nous avons grand besoin de médicaments, de vivres et d’abris », déclare Suresh Bartlett, directeur national pour Vision Mondiale Sri Lanka.

Enfants parrainés non touchés
Les Canadiens et Canadiennes parrainent 17 500 enfants au Sri Lanka par le biais de Vision Mondiale. Ces enfants, qui habitent des communautés situées dans le sud-est et le sud-ouest du pays, ne sont pas directement touchés par le conflit qui sévit dans le nord.

Il a toutefois de graves conséquences sur la vie des enfants de la région et l’on estime à quelque 300 000 le nombre d’enfants touchés par la guerre.

Vision Mondiale dans les camps
Avant l’exode du 20 avril, plus de 65 000 personnes logeaient dans des camps des districts de Jaffna, Mannar et Vavuniya, au Sri Lanka. La plupart d’entre elles sont réparties dans les 16 camps du district de Vavuniya ; Vision Mondiale travaille actuellement dans tous ces camps.

Au cours des dernières semaines, des colis alimentaires ont été remis à plus de 25 000 personnes déplacées à l’intérieur du pays (PDIP) et les dispositions nécessaires sont prises pour satisfaire les besoins de quelque 60 000 PDIP. Près de 70 000 litres d’eau potable sont quotidiennement distribués à travers le camp où l’on porte assistance à de nombreuses personnes déplacées. Des trousses médicales ont été distribuées à 700 familles.

Vision Mondiale s’efforce également de monter des abris et des espaces aménagés pour les enfants offrant des activités aux centaines d’enfants touchés par le conflit. Des tentes réservées à l’allaitement maternel ont également été installées dans tous les camps du district de Vavuniya.

Vision Mondiale demande une assistance humanitaire
Vision Mondiale continue de demander aux parties prenant part au conflit de faire preuve de retenue et d’accorder la primauté à la protection de tous les civils. L’organisation prie le Canada d’augmenter l’assistance humanitaire qu’il offre aux enfants et communautés touchés.  

Vision Mondiale recommande également que le Canada encourage le gouvernement sri-lankais à tracer immédiatement les grandes lignes d’un processus de paix durable et d’un plan qui permettrait de s’attaquer aux causes profondes du conflit.

De quelle façon vous pouvez aider
Vision Mondiale s’efforce actuellement de ramasser suffisamment de fonds pour aider 60 000 enfants et familles touchés par les combats qui font rage au Sri Lanka.

Si vous désirez aider, vous pouvez faire un don pour aider des enfants et leur famille au Sri Lanka.
Des milliers d'enfants et familles du Sri Lanka fuient la zone de conflit. Vision Mondiale vient en aide aux familles déplacées en distribuant des vivres, de l'eau et des fournitures médicales.
Photos : REUTERS, gracieuseté de www.alertnet.org
Parrainez un enfant
Droits d'auteur Vision Mondiale 2012. Tous droits réservés. N° d'entreprise : 119304855RR0001