Skip Ribbon Commands
Skip to main content
Service à la clientèle Comment nous joindre Carte du site Sécurité et protection des renseignements personnels
World Vision Canada
Les enfants de Gulu

Depuis 1994, Vision Mondiale aide les enfants affectés par la guerre dans le nord de l'Ouganda.

La situation à Gulu
Les enfants sont les pires victimes du conflit civil qui fait rage depuis 20 ans entre un groupe de rebelles appelé l'Armée de résistance du Seigneur (LRA) et le gouvernement ougandais. L'armée rebelle enlève des enfants qu'elle oblige ensuite à lutter pour sa cause. On estime qu'environ 20 000 enfants ont été enlevés depuis 1986. Bien qu'une trêve fragile ait été conclue, les gens vivent toujours dans la souffrance.

5 façons qu'utilise Vision Mondiale pour aider les enfants dans le nord de l'Ouganda

1. Centres pour les migrants nocturnes
Des milliers d'enfants du nord de l'Ouganda devaient quitter leur demeure rurale chaque soir pour aller dormir dans des villes telles que Gulu pour ne pas être enlevés par la LRA. Plusieurs d'entre eux font toujours cette migration nocturne, certains parce qu'ils ont peur, d'autres parce que la guerre a déchiré leur famille et qu'ils n'ont nulle part d'autre où dormir en sécurité. Vision Mondiale appuie divers centres pour migrants nocturnes dans les districts de Gulu et de Kitgum, dans le nord de l'Ouganda. Les membres du personnel distribuent des couvertures et du savon aux enfants qui viennent y dormir. Pour permettre à un plus grand nombre d'enfants de venir y trouver refuge, Vision Mondiale planifie ajouter des chambres et distribuera plus de couvertures.

2. Centre de rétablissement pour les enfants de la guerre de Gulu
Le centre de rétablissement pour les enfants de la guerre de Gulu offre un refuge temporaire aux anciens enfants-soldats. Les membres du personnel aident les enfants à se remettre de ce qu'ils ont vécu et à réintégrer leur communauté. Ils y reçoivent du counseling, des vivres, un abri et des vêtements. Depuis l'ouverture du centre en 1995, près de 11 000 enfants ayant autrefois été enlevés, de même que leurs propres enfants, ont reçu de l'aide grâce aux services offerts. Les Canadiens ont versé près de 100 000 $ pour aider à la mise sur pied et à l'exploitation du centre de Gulu.

3. Centre pour jeunes mères
De nombreuses filles enlevées par la LRA sont forcées à devenir les « femmes » des commandants. Cette exploitation sexuelle entraîne souvent des grossesses. En 2004, Vision Mondiale a mis sur pied le centre pour jeunes mères afin de répondre aux besoins physiques et émotifs des jeunes filles enceintes et des jeunes mères, à qui l'on enseigne les compétences nécessaires pour qu'elles puissent prendre soin de leurs enfants et subvenir à leurs besoins.

4. Centre pour adultes
Il y a quatre ans, Vision Mondiale a mis sur pied le centre pour adultes afin d'aider les hommes de plus de 18 ans ayant autrefois été enlevés. Parce que la plupart de ces hommes sont d'anciens soldats de la LRA, dont certains d'anciens commandants, les membres du personnel ont décidé qu'ils devaient les séparer des enfants et des femmes traumatisés. Les jeunes hommes profitent de services semblables à ceux offerts aux enfants, dont le counseling et des vivres.

5. Éducation en matière de mines terrestres
Le Programme d'action intégrée contre les mines terrestres de Vision Mondiale, lancé en juillet dernier, enseigne aux enfants comment reconnaître les mines terrestres et quoi faire s'ils en découvrent une. Les membres du personnel offrent également l'acquisition de nouvelles compétences aux personnes ayant été blessées par des mines terrestres.

Les migrants nocturnes reviennent de Lacor, une ville du nord de l'Ouganda.
Parrainez un enfant
Droits d'auteur Vision Mondiale 2012. Tous droits réservés. N° d'entreprise : 119304855RR0001