Skip Ribbon Commands
Skip to main content
Service à la clientèle Comment nous joindre Carte du site Sécurité et protection des renseignements personnels
World Vision Canada
L’ouragan cause peu de dommages, mais le risque d’épidémie de choléra augmente


Les résidents du camp Parc Sainte-Thérèse déblaient les canaux de drainage. Vision Mondiale a incorporé la prévention des risques de catastrophes naturelles dans ses programmes, incluant la construction de canaux de drainage et la rémunération des résidents pour les entretenir.
L’ouragan Tomas s’est maintenant éloigné d’Haïti, laissant sur son passage peu de dommages et quelques inondations. On redoute toutefois une aggravation de l’épidémie de choléra.

Le personnel de Vision Mondiale à Port-au-Prince et dans d’autres régions entourant la capitale indique que les résidents et les programmes de l’organisme ont peu été touchés. Les résidents ont maintenant quitté leurs refuges et repris leurs activités quotidiennes normales.

Pour les familles déplacées par le séisme de janvier, l’enjeu principal consiste à se débattre contre l’eau qui a inondé les camps suite au passage de l’ouragan. Parce que le choléra est une maladie d’origine hydrique, les experts de la santé redoutent une augmentation du taux d’infection.

Vision Mondiale poursuit sa lutte contre le choléra en dirigeant des cliniques de santé, en distribuant du savon et en offrant des programmes de sensibilisation du public encourageant une hygiène adéquate. Pour en savoir plus sur les programmes de Vision Mondiale visant à combattre l’épidémie de choléra, cliquez ici.

Droits d'auteur Vision Mondiale 2012. Tous droits réservés. N° d'entreprise : 119304855RR0001