Skip Ribbon Commands
Skip to main content
Service à la clientèle Comment nous joindre Carte du site Sécurité et protection des renseignements personnels
World Vision Canada
Enfants atteints du VIH

Sans médicaments ni éducation adéquate, un enfant africain sur trois dont la mère est séropositive pour le VIH ne célèbrera probablement pas son deuxième anniversaire de naissance.

En Afrique, au moins 35 pour cent des bébés nés de mères séropositives pour le VIH contractent le virus mortel durant la grossesse, l'accouchement ou l'allaitement. Toutefois, les médicaments adéquats permettent de réduire le taux de transmission à à peine deux pour cent.

« À la fin de 2006, 2,3 millions d'enfants de moins de 15 ans (à travers le monde) étaient séropositifs pour le VIH ; plus de 90 pour cent des nouvelles infections par le VIH chez les bébés et les jeunes enfants étaient attribuables à la transmission d'une mère à son enfant, déclare Timothy Musombi, coordonnateur pour le VIH et le sida pour Vision Mondiale Kenya.

« (La transmission d'une mère à son enfant) a été pratiquement éliminée dans les pays en développement, dit-il. Et pourtant, dans les pays pauvres, c'est de cette façon que plus de 1 300 enfants sont quotidiennement infectés par le VIH. »

Diminution significative des taux d'infection
À Voi, au Kenya, Vision Mondiale offre une assistance aux mères enceintes séropositives pour le VIH et renseigne la communauté sur la transmission et la prévention du VIH.

Grâce à un partenariat de trois ans avec le ministère de la Santé du Kenya, Vision Mondiale peut offrir une assistance maternelle et des soins prolongés aux femmes séropositives pour le VIH et à leur famille.

« Essentiellement, cela signifie que les femmes ont plus facilement accès à de simples médicaments antirétroviraux, qui peuvent grandement réduire les risques de transmission d'une mère à son enfant », explique Timothy Musombi.

Arrêter l'assassin
Le programme renseigne les femmes sur les meilleures façons de prévenir la transmission à leurs nouveau-nés. Les méthodes incluent :

  • Encourager les femmes à se rendre dans un établissement sanitaire pour accoucher ; elles ont ainsi accès à des produits d'hygiène et à de meilleures procédures obstétriques.
  • Appuyer l'administration de médicaments antirétroviraux pour aider à prévenir la transmission du VIH.
  • Du counseling en matière d'allaitement maternel qui peut prévenir la transmission.
  • Offrir des solutions de rechange au lait maternel pour les mères séropositives pour le VIH.
  • Renseigner les mères qui allaitent afin qu'elles préviennent les mamelons fendillés et les mastites et favorisent l'hygiène buccale du nouveau-né.

Le programme favorise l'autonomie de la communauté en formant des spécialistes en matière de VIH ; ces personnes pourront alors enseigner à leur communauté les meilleures façons de prévenir la transmission.

Faire le nécessaire chez nous
Entre-temps, Vision Mondiale se tourne vers les dirigeants des G8 pour les encourager à répondre aux objectifs fixés par les chefs d'État africains. Ces derniers demandent qu'une série d'objectifs soient clairement définis pour 2010 pour contrer le problème du VIH et du sida. Parmi ces objectifs, on demande que 80 pour cent des femmes enceintes séropositives pour le VIH aient accès à des installations où on les aidera à prévenir la transmission d'une mère à son enfant.

Kombo Amina Washe vit à Voi, au Kenya, où Vision Mondiale travaille à prévenir la transmission du virus d’une mère à son enfant.
Parrainez un enfant
Droits d'auteur Vision Mondiale 2012. Tous droits réservés. N° d'entreprise : 119304855RR0001