Skip Ribbon Commands
Skip to main content
Service à la clientèle Comment nous joindre Carte du site Sécurité et protection des renseignements personnels
World Vision Canada
Des vivres pour Des vivres pour les désespérésles désespérés

Par James Addis

Yulisa Filemond, 8 ans, se cache brièvement sous une couverture, essayant d’échapper durant quelques secondes au soleil brûlant.

Il y a peu d’endroits où elle peut s’abriter de la pluie et du soleil depuis que sa maison a été détruite par le pire séisme à avoir frappé Haïti au cours des 200 dernières années.

Yulisa et sa mère Barbe, de même que plus de 100 autres familles, campent sur le terrain entourant une vaste maison de Petion-ville. D’une certaine façon, cet endroit est plus plaisant que la plupart des autres campements. Quelques arbres projettent de l’ombre et on peut s’allonger sur la pelouse bien entretenue. Le riche propriétaire a permis aux familles de camper ici durant un mois ou deux, jusqu’à ce qu’on leur trouve un logement plus satisfaisant.

Quelques-uns des sans-abri ont une tente, d’autres, des bâches de plastique avec lesquelles ils ont construit des abris de fortune. Mais Yulisa et Barbe n’ont ni l’une ni l’autre. Elles dorment à la belle étoile, avec quelques couvertures; elles ont également un panier à linge rempli d’ustensiles de cuisine et de quelques autres petites possessions que Barbe a pu sauver des ruines de leur maison.

En ce moment toutefois, l’absence d’abri est la moindre des inquiétudes pour Barbe. La nourriture est ce qui la préoccupe plus que tout.

Un grand soulagement
En cinq jours, Barbe a épuisé toute la nourriture qu’elle a pu tirer des décombres de sa maison. Depuis, elle et Yulisa ont survécu en mangeant du pain et du riz achetés au marché. Mais elle explique qu’elle n’a presque plus d’argent.

À son grand soulagement, elles ont récemment reçu une ration de 14 jours de lentilles, d’huile de cuisson, d’un mélange de maïs et soya et de bulgur enrichi de soya de la part de Vision Mondiale.

« Si cette nourriture n’était pas arrivée aujourd’hui, je ne sais pas ce que nous aurions mangé », dit-elle alors que d’autres familles sans-abri se réunissent autour d’elle pour écouter son histoire.

En plus d’éprouver de la gratitude pour les rations alimentaires reçues, Barbe et Yulisa s’estiment heureuses d’être en vie, malgré le deuil qui les afflige. La tante et la cousine de Barbe, qui habitaient la maison voisine de la leur, ont trouvé la mort durant la catastrophe.

Veuillez faire un don pour les efforts de secours de Vision Mondiale en Haïti.


Yulisa Filemond, huit ans, est reconnaissante à Vision Mondiale pour les rations alimentaires qu’elle et sa mère ont reçues.
Parrainez un enfant
Droits d'auteur Vision Mondiale 2012. Tous droits réservés. N° d'entreprise : 119304855RR0001